Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

David Vann

David Vann
DAVID VANN est né en 1966 sur
l'île Adak, en Alaska. Il est l'auteur de
Sukkwan Island, prix Médicis étranger
2010, traduit en dix-huit langues dans
plus de cinquante pays, de Désolations,
d'Impurs, de Goat Moutain et du récit
Dernier jour sur terre. David Vann partage
désormais son temps entre l'Europe... Voir plus
DAVID VANN est né en 1966 sur
l'île Adak, en Alaska. Il est l'auteur de
Sukkwan Island, prix Médicis étranger
2010, traduit en dix-huit langues dans
plus de cinquante pays, de Désolations,
d'Impurs, de Goat Moutain et du récit
Dernier jour sur terre. David Vann partage
désormais son temps entre l'Europe et la Nouvelle-Zélande.

Vidéos relatives à l'auteur

Articles en lien avec David Vann (6)

  • " Un poisson sur la lune ", un roman juste et fort
    " Un poisson sur la lune ", un roman juste et fort

    Une expérience littéraire hors du commun !

  • Premier essai, premier coup de maître : les débuts fracassants des écrivains
    Premier essai, premier coup de maître : les débuts fracassants des écrivains

    Pour certains, leur premier opus a fait mouche. Leur livre a séduit l’éditeur qui a accepté de le publier et la notoriété leur est tombée dessus. On a tout de suite crié au succès, au génie…. ou au scandale. La presse les a encensé de critiques dithyrambiques ou au contraire porté leur œuvre au pilori mais ils sont devenu célèbres grâce à un talent d’écriture. Ils ont su surprendre. Certains ont écrit d’autres livres à succès et d’autres sont entrés dans la légende avec un seul….ou tombés dans l’oubli. Petit florilège de pépites.

  • Rentrée littéraire 2014 : le palmarès des Explorateurs
    Rentrée littéraire 2014 : le palmarès des Explorateurs

    Tout frais, tout neuf, il sent bon les débats et l’enthousiasme des Explorateurs, voici le palmarès des romans préférés de la rentrée littéraire 2014 de lecteurs.com.

  • Autour d'un verre avec David Vann à propos de son roman Dernier jour sur terre
    Autour d'un verre avec David Vann à propos de son roman Dernier jour sur terre

    Révélé en France par son roman Sukkwan Island publié en France en janvier 2010, il remporte unimmense succès immédiat et obtient le prix Médicis étranger. Abordant le thème de l'Amérique d'aujourd'hui, ses romans mettent en exergue des personnages aux relations souvent conflictuelles pour dépeindre une Amérique en proie à ses démons. Son dernier roman, Dernier jour sur terre, il nous plonge dans la vie d’un tueur pour éclairer son propre passé, réflexion sur la banalisation de l'usage des armes aux Etats-Unis.

Avis sur cet auteur (130)

  • add_box
    Couverture du livre « Goat mountain » de David Vann et Georges Van Linthout aux éditions Phileas

    Linstantbd sur Goat mountain de David Vann - Georges Van Linthout

    Une sensation particulière m'habite à l'heure de refermer cet album...
    Dès les premières pages et ce malheureux événement, c'est un sentiment malsain, de gêne et de dégoût qui prédomine et pourtant il fut difficile pour moi de lâcher ce roman graphique tellement j'en fus captivé

    Si ce récit...
    Voir plus

    Une sensation particulière m'habite à l'heure de refermer cet album...
    Dès les premières pages et ce malheureux événement, c'est un sentiment malsain, de gêne et de dégoût qui prédomine et pourtant il fut difficile pour moi de lâcher ce roman graphique tellement j'en fus captivé

    Si ce récit est si perturbant c'est grâce aux  choix scénaristiques O. Carol que nous le devons.
    En effet il retranscrit avec justesse la violence des événements, nous fait ressentir l'effroi des décisions prises et nous plonge dans cet l'atmosphère malaisant voire malfaisant de ce qui ne devait être au départ qu'une étape initiatique dans la vie d'un petit garçon...

    Graphiquement le choix du Noir est blanc agrémenté de quelques teintes de couleurs vives n'est pas innocent. Cela joue un rôle majeur dans la perception du lecteur pour un parfait complément du scénario.


    Un bref cette adaptation aussi gênante que captivante restera à coup sur parmi mes lectures marquantes de l'année !

  • add_box
    Couverture du livre « Goat mountain » de David Vann et Georges Van Linthout aux éditions Phileas

    Bulle noire sur Goat mountain de David Vann - Georges Van Linthout

    La violence. Celle ancrée profondément, celle qui donne envie de tuer, celle qui ne différencie plus une vie d’une autre, celle qui provoque l’adrénaline…
    D’où vient-elle ? Du démon ? Du plus profond des âges ? Un garçon de 11 ans peut-il la ressentir ?

    Fiston part chasser dans Goat...
    Voir plus

    La violence. Celle ancrée profondément, celle qui donne envie de tuer, celle qui ne différencie plus une vie d’une autre, celle qui provoque l’adrénaline…
    D’où vient-elle ? Du démon ? Du plus profond des âges ? Un garçon de 11 ans peut-il la ressentir ?

    Fiston part chasser dans Goat Mountain comme chaque année avec son père, son grand-père et un ami de son père. Cette fois c’est différent, Fiston veut abattre son premier cerf. Il veut accomplir le rituel familial et devenir un homme. Rien ne va se passer comme prévu.

    Cette adaptation d’un roman de David Vann (que je n’ai pas lu) propose une lecture difficile, dérangeante. La violence est palpable, à chaque page, les personnages sont durs, détestables. Ce parcours initiatique renvoie aux instincts primitifs, bibliques. Fiston veut suivre le chemin de son père, de son grand-père, figures tutélaires immuables, lui qui a très tôt perdu sa mère.

    Le dessin de Van Linthout est suggéré, proche du croquis, en gris et blanc… la couleur se fait rare, uniques touches sur certaines pages, rouge, orange, bleu…. Explosant parfois en vert forêt.

    Au final, une adaptation qui parvient à faire ressentir une tension et une violence impressionnantes, effrayantes… un récit âpre qu’on finit à bout de souffle, nauséeux.

  • add_box
    Couverture du livre « Goat mountain » de David Vann et Georges Van Linthout aux éditions Phileas

    L'ivresse des bulles sur Goat mountain de David Vann - Georges Van Linthout

    Tous les ans, c'est le même rituel, à l'ouverture de la chasse, à Goat Mountain, un jeune garçon accompagne son père, son grand père et un ami de la famille à la chasse aux cerfs. Mais cette année c'est différent, ce garçon de 10 ans va devenir un homme... Il va avoir le droit de chasser lui...
    Voir plus

    Tous les ans, c'est le même rituel, à l'ouverture de la chasse, à Goat Mountain, un jeune garçon accompagne son père, son grand père et un ami de la famille à la chasse aux cerfs. Mais cette année c'est différent, ce garçon de 10 ans va devenir un homme... Il va avoir le droit de chasser lui aussi. Mais quand les quatre hommes arrivent sur place, il y a un braconnier. Pour mieux le voir, le père donne à son fils, sa carabine... Au moment où le jeune homme l'a dans sa ligne de mire... il tire... L'homme tombe... Ce qui surprend le plus, c'est l'absence de réaction du jeune homme, il ne regrette pas, bien au contraire...

    Goat mountain est l'adaptation du roman éponyme de David Vann sorti en 2013. Ce parcours initiatique, violent et animal, ramène aux instincts primitifs et pose la question, peut-on ne rien ressentir lorsque l'on tue une personne? Voire même à 10 ans, peut-on en tirer une fierté ? Au lieu de partir de cet endroit après le meurtre, pendant plusieurs jours, la chasse continue avec une tension familiale poussée à son paroxysme.

    Noir, à la limite du malaisant et pourtant, malgré la violence et le sang, on ne peut pas lâcher ce livre qui vous absorbe. Page après page, on encaisse, et on a envie de découvrir comment va se dérouler la fin du récit... Finalement je suis peut-être moi aussi un psychopathe...

  • add_box
    Couverture du livre « Impurs » de David Vann aux éditions Gallmeister

    Isa Pouteau sur Impurs de David Vann

    A 22 ans, Galen n’est pas encore un homme, tant il est opprimé par sa mère, il reste un grand enfant. Maladivement exclusive, elle le veut pour elle seule et l’isole du monde, l’empêchant de faire des études ou de voyager. Se défendant comme il peut contre cette relation toxique, il se réfugie...
    Voir plus

    A 22 ans, Galen n’est pas encore un homme, tant il est opprimé par sa mère, il reste un grand enfant. Maladivement exclusive, elle le veut pour elle seule et l’isole du monde, l’empêchant de faire des études ou de voyager. Se défendant comme il peut contre cette relation toxique, il se réfugie dans la méditation et la chirurgie éthérique, s’imaginant tantôt être « une vieille âme » qui a traversé les temps, tantôt être le prophète de Khalil Gibran.
    La spiritualité apporte un peu de paix dans sa vie, lui permettant d’échapper à la haine qui nourrit les relations entre sa mère, sa tante et sa cousine Jennifer. Seule sa grand-mère, pourtant à l’origine de ce dysfonctionnement familial, semble avoir gardé sa confiance.
    Mais lorsque sa mère décide de le renier, il sombre doucement dans une psychose qui emporte son fragile équilibre. S’opère alors une lente et inexorable descente aux enfers qui va voir Galen perdre tous ses repères, mélangeant spiritualité et réalité, dans un tourbillon de violence et d’irresponsabilité.
    David Vann sait bien nous entraîner dans la chute de ses personnages si noirs et l’on hésite entre la compassion et l’effroi, spectateur impuissant d’une folie dans laquelle le personnage se noie et que cette phrase de Nietzsche décrit bien : « Si tu regardes longtemps un abîme, l’abîme regarde aussi en toi ».
    Assez surréaliste dans la quête de spiritualité, Impurs est moins percutant que les deux précédents romans, Sukkwan Island et Desolations, mais il reste néanmoins une exploration déroutante des mécanismes de la folie qui semble être racontée de l’intérieur.
    Une lecture dans laquelle on ne se lance pas la fleur au fusil mais qui, si l’on aime cette écriture très sombre, devient vite addictive.