David Mitchell

David Mitchell
David Mitchell est né en 1969 à Southport, dans le Lancashire. Il a vécu plusieurs années au Japon et a enseigné l'anglais à Hiroshima. Lauréat de nombreux prix littéraires, il a été deux fois finaliste du Booker Prize.

Avis (8)

  • add_box
    Couverture du livre « Ecrits fantomes » de David Mitchell aux éditions Editions De L'olivier

    christine zottele sur Ecrits fantomes de David Mitchell

    Encore un inclassable... Plusieurs genres en un seul, se présentant sous la forme de dix récits de longueur inégale, intitulés d'un nom de lieu, en particulier d'Asie. Dans chaque récit un personnage-narrateur différent qui partage avec nous sa vision du monde, d'où il est: un terroriste...
    Voir plus

    Encore un inclassable... Plusieurs genres en un seul, se présentant sous la forme de dix récits de longueur inégale, intitulés d'un nom de lieu, en particulier d'Asie. Dans chaque récit un personnage-narrateur différent qui partage avec nous sa vision du monde, d'où il est: un terroriste terroriste à Okinawa, un vendeur de disques à Tokyo, un trader à Hong Kong,... D'un récit à l'autre, un lien aussi ténu qu'un appel téléphonique ou un contact visuel les réunit, réjouissant la lectrice (ou le lecteur) perspicace qui le repère. En Mongolie, on découvre l'existence d'un fantôme-narrateur et pourtant le roman ne devient pas fantastique pour autant. Bien au contraire, il acquiert ses lettres de vraisemblance et accrédite tout ce qui précède. Certains critiques classent ce livre dans la science-fiction, pourquoi pas? Mais les éditions de L'olivier ne publient pas ce genre de littérature d'habitude. On pourrait aussi évoquer les nombreux contes (dont plusieurs versions de "Ils sont trois à se soucier du sort du monde") qui traversent ce drôle de livre. Mais mieux vaut-il dépasser la question du genre pour savourer ce roman-monde dont le principe est un peu semblable à celui de Mauvignier dans "Autour du monde" et pour lequel j'avais inventé le genre de "romonde".

  • add_box
    Couverture du livre « Cloud atlas ; cartographie des nuages » de David Mitchell aux éditions Points

    ISABELLE IZA28 sur Cloud atlas ; cartographie des nuages de David Mitchell

    Livre magnifique et livre pluriel , l'auteur vous emmène tour à tour dans un récit épique, dans une dystrophie futuriste, au coeur de siècles et d'épopées différentes avec un fil rouge qui tient le lecteur jusqu'à la dernière page. Le style de Mitchell change selon le narrateur ou le siècle et...
    Voir plus

    Livre magnifique et livre pluriel , l'auteur vous emmène tour à tour dans un récit épique, dans une dystrophie futuriste, au coeur de siècles et d'épopées différentes avec un fil rouge qui tient le lecteur jusqu'à la dernière page. Le style de Mitchell change selon le narrateur ou le siècle et c'est ce qui constitue la richesse de ce livre en plus des aventures humaines qui y sont contées. C'est aussi une réflexion sur la place de l'homme et sa capacité de destruction de notre planète.A lire mais aussi à voir car le film est une vraie réussite également.

  • add_box
    Couverture du livre « Cartographie des nuages » de David Mitchell aux éditions Editions De L'olivier

    Elodie Gode sur Cartographie des nuages de David Mitchell

    La cartographie des nuages se distingue par une architecture narrative vertigineuse. A chaque chapitre une époque, au lecteur de reconstruire la trame de ce récit a priori décousu. Ronan a raison, il faut saluer un véritable travail de style: récit d'aventure picaresque, genre policier, roman de...
    Voir plus

    La cartographie des nuages se distingue par une architecture narrative vertigineuse. A chaque chapitre une époque, au lecteur de reconstruire la trame de ce récit a priori décousu. Ronan a raison, il faut saluer un véritable travail de style: récit d'aventure picaresque, genre policier, roman de formation... Cette succession de genres relance sans cesse l'attention du lecteur. David Mitchell est bel et bien un grand romancier américain et l'on ne peut s'empêcher de retrouver dans La Cartographie quelques éclats de la littérature anglo-américaine du siècle passé. Deux hics néanmoins: d'une part l'écart entre la facture architecturale (passé-futur-passé) et l'intérêt décroissant que l'on éprouve à poursuivre l'intrigue (épuisement des possibles), d'autre part le dénouement des questions soulevées par les narrateurs très décevant, teinté d'un moralisme un peu agaçant. Une adaptation cinématographique "cafouillis" a été réalisée par les frères Wakowski, mais elle est très décevante par rapport au roman.

  • add_box
    Couverture du livre « Cartographie des nuages » de David Mitchell aux éditions Editions De L'olivier

    ronan besnard sur Cartographie des nuages de David Mitchell

    Le début du livre est formidable (jusqu'à la page 230). Plusieurs histoires se suivent, entretenant un rapport ténu, de styles très différents, de plus en plus contemporaines. C'est très bien foutu, bien écrit, sincèrement captivant. Et puis une partie part dans le futur et le lecteur (moi, en...
    Voir plus

    Le début du livre est formidable (jusqu'à la page 230). Plusieurs histoires se suivent, entretenant un rapport ténu, de styles très différents, de plus en plus contemporaines. C'est très bien foutu, bien écrit, sincèrement captivant. Et puis une partie part dans le futur et le lecteur (moi, en l’occurrence) commence à regarder sa montre, c'est pénible à lire, c'est confus, c'est très long. Et si la suite s'avère à nouveau intéressante, j'ai le sentiment que l'auteur s'est un peu perdu en route et que son excellente idée de départ n'aboutit pas. Je recommande la lecture de ce livre toutefois, l'auteur a beaucoup de talent.

Ils le suivent

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !