David Le Breton

David Le Breton
David Le Breton est professeur de sociologie à l'université de Strasbourg. Membre de l'Institut Universitaire de France. Membre de l'Institut des Études Avancées de l'université de Strasbourg (USIAS). Auteur de nombreux ouvrages sur l'adolescence, notamment : En souffrance. Adolescence et entrée ... Voir plus
David Le Breton est professeur de sociologie à l'université de Strasbourg. Membre de l'Institut Universitaire de France. Membre de l'Institut des Études Avancées de l'université de Strasbourg (USIAS). Auteur de nombreux ouvrages sur l'adolescence, notamment : En souffrance. Adolescence et entrée dans la vie (Métailié), Signes d'identité. Tatouages, piercings et autres marques corporelles (Métailié), La peau et la trace. Sur les blessures de soi (Métailié), Conduites à risque. Des jeux de mort au jeu de vivre (PUF, Quadrige). Il est également codirecteur avec Daniel Marcelli du Dictionnaire de l'adolescence et de la jeunesse (PUF, Quadrige).

Avis (2)

  • add_box
    Couverture du livre « Marcher ; éloge des chemins et de la lenteur » de David Le Breton aux éditions Metailie

    Michel Giraud sur Marcher ; éloge des chemins et de la lenteur de David Le Breton

    Sociologue et manifestement amoureux de la marche à pied, David Le Breton nous livre un ouvrage où alternent en permanence l'analyse sociologique de la marche (Pourquoi ? Pour qui ? Comment ?) et la présentation du vécu de marcheurs, célèbres ou moins célèbres.

    L'ouvrage est intéressant, mais...
    Voir plus

    Sociologue et manifestement amoureux de la marche à pied, David Le Breton nous livre un ouvrage où alternent en permanence l'analyse sociologique de la marche (Pourquoi ? Pour qui ? Comment ?) et la présentation du vécu de marcheurs, célèbres ou moins célèbres.

    L'ouvrage est intéressant, mais l'absence d'un plan plus structuré nuit à la lecture et au final, probablement, au message que voulait faire passer l'auteur.

    Qu'en retenir ? Que la marche hors des sentiers battus est un plaisir qu'on aurait tort de se refuser ? Ce n'est déjà pas si mal...

  • add_box
    Couverture du livre « Tenir ; douleur chronique et réinvention de soi » de David Le Breton aux éditions Metailie

    Christelle KORCHI sur Tenir ; douleur chronique et réinvention de soi de David Le Breton

    Un sujet passionnant et qui concerne tout le monde que ce soit la douleur physique, morale ou psychique. Là il s'agit des douleurs chroniques et ça me parle puisque j'en suis victime alors j'avais déjà un avis sur le sujet et une certaine expérience. C'est donc avec un intérêt optimum que je me...
    Voir plus

    Un sujet passionnant et qui concerne tout le monde que ce soit la douleur physique, morale ou psychique. Là il s'agit des douleurs chroniques et ça me parle puisque j'en suis victime alors j'avais déjà un avis sur le sujet et une certaine expérience. C'est donc avec un intérêt optimum que je me suis lancée dans cette lecture.

    L'auteur décrit très bien la douleur chronique, celle qui est là tapie dans l'ombre qui attend un moment où l'on ne s'y attend pas, une vieille connaissance qui se rappelle à nous et qui nous fait vivre de sales moments. Comment "tenir" face à elle, comment la vaincre, lui résister ? L'auteur est un sociologue qui a exploré de nombreux sujets avant celui là, j'avais eu l'occasion de lire un autre essai de l'auteur sur les émotions (encore un sujet qui me parle) et j'avais trouvé qu'il avait vraiment exploré en profondeur le sujet. Il en est de même de la douleur, l'essai est construit, nourri, argumenté avec clarté. Il met en lumière le rapport à la douleur d'un coté philosophique et celui du religieux où la douleur est une épreuve, un cap à franchir, une opportunité de se racheter de nos pêchés. Bien sûr, la récompense à tout ça, à cette résistance serait le paradis, le bonheur absolu. Oui, OK, ça peut sûrement convenir aux croyants mais que reste-t-il aux autres pour "tenir" ? Et puis, est-ce suffisant quand la douleur vous cloue sur place, vous empêchant d'effectuer les gestes les plus élémentaires du quotidien, ou qu'elle vous coupe de la société et des autres ?

    J'ai aimé comment l'auteur a passé en revue les types de douleurs et comment elles empêchent les gestes les plus élémentaires, lacer des chaussures, lire, se baisser, dormir, manger, aimer. Il n'oublie pas de parler aussi des cas qui ne ressentent pas la douleur et la recherche à tout prix car il n'est pas facile de ne jamais la ressentir aussi. Il est très dur de ne pas avoir ce signal d'alarme qu'est la douleur et qui permet de prendre les devant et de réagir.

    Ce qui est très intéressant c'est que l'auteur ne fait aucune généralité, il fait une étude anthropologique intéressante, fouillée et claire du sujet. Il s'interroge sur le rôle du corps médical, des médecins dans tout cela. Il s'appuie sur des chiffres, des études, des témoignages, des expériences médicales qui aideront le lecteur a y voir plus clair, à se conforter ou s'interroger sur un aspect spécifique. J'ai vraiment pris plaisir à le lire et je l'ai trouvé très instructif tout en étant pas pompeux, facile d'accès pour qui voudra se pencher dessus. Un essai très réussi.

    VERDICT

    Un essai maîtrisé, facile d'accès pour tout lecteur qui veut en savoir plus sur la douleur et ses affres. Superbe et instructif.

    https://revezlivres.wordpress.com/2017/03/01/tenir-david-le-breton/

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !