David Foenkinos

David Foenkinos
David Foenkinos, romancier, scénariste et musicien, est auteur de treize romans traduits
en quarante langues. Il a notamment publié aux Éditions Gallimard Le potentiel érotique de
ma femme, Nos séparations, La délicatesse, Les souvenirs, Je vais mieux. En 2011, il a
adapté au cinéma avec son frère s... Voir plus
David Foenkinos, romancier, scénariste et musicien, est auteur de treize romans traduits
en quarante langues. Il a notamment publié aux Éditions Gallimard Le potentiel érotique de
ma femme, Nos séparations, La délicatesse, Les souvenirs, Je vais mieux. En 2011, il a
adapté au cinéma avec son frère son livre La délicatesse, avec Audrey Tautou et François
Damiens.

Vidéos (3)

Articles (11)

Avis (378)

  • add_box
    Couverture du livre « La délicatesse » de David Foenkinos aux éditions Gallimard

    Divine KANZA Editrice sur La délicatesse de David Foenkinos

    Un texte qui donne un grand plaisir au lecteur. Une belle histoire racontée de façon légère et pleine d'humour.

    Un texte qui donne un grand plaisir au lecteur. Une belle histoire racontée de façon légère et pleine d'humour.

  • add_box
    Couverture du livre « La délicatesse » de David Foenkinos aux éditions Gallimard

    Nicolle WEBER sur La délicatesse de David Foenkinos

    Cela aurait pu être un terrible ratage parce que des histoires d'amour comme celle là il y a en plein la littérature mais non, cela reste subtil et plein d'humour. Foenkinos ne nous prend pas pour des crétins, l'histoire est vieille comme le monde mais il sait créer une atmosphère particulière,...
    Voir plus

    Cela aurait pu être un terrible ratage parce que des histoires d'amour comme celle là il y a en plein la littérature mais non, cela reste subtil et plein d'humour. Foenkinos ne nous prend pas pour des crétins, l'histoire est vieille comme le monde mais il sait créer une atmosphère particulière, les analyses sonnent justes et il n'en fait jamais trop. Et sans doute ce qui sauve le tout c'est l'écriture est alerte sans effet de manches, directe et sobre... Malgré les deuils et les déchirures on se s'attarde pas sur le pathos, on avance comme la vie. On voit refleurir les sentiments. Les personnages ne sont pas des archétypes et on ne nous assomme pas avec une série de rebondissements ahurissant, non c'est la vie simple comme elle va. Avec la vie qui se trouve toujours un chemin comme l'eau qui coule. Au final, on passe un bon moment de lecture avec des bouffées d'émotions qui font du bien les dimanches de pluie.

  • add_box
    Couverture du livre « La délicatesse » de David Foenkinos aux éditions Gallimard

    katie boulle sur La délicatesse de David Foenkinos

    Un petit bijou de tendresse, délicatesse et élégance: un vrai bonheur de lecture ! Et le film aussi est super.

    Un petit bijou de tendresse, délicatesse et élégance: un vrai bonheur de lecture ! Et le film aussi est super.

  • add_box
    Couverture du livre « Les souvenirs » de David Foenkinos aux éditions Gallimard

    Kevin Juliat sur Les souvenirs de David Foenkinos

    "Les souvenirs", ce sont ceux de Foenkinos, qui, à la mort de son grand père, ouvre pour lui-même et pour le lecteur sa boîte de Pandore, malle cachée au plus profond de lui, où les images affluent, les odeurs reviennent, et où les souvenirs, assurément, refont surface.

    Il est malaisé de...
    Voir plus

    "Les souvenirs", ce sont ceux de Foenkinos, qui, à la mort de son grand père, ouvre pour lui-même et pour le lecteur sa boîte de Pandore, malle cachée au plus profond de lui, où les images affluent, les odeurs reviennent, et où les souvenirs, assurément, refont surface.

    Il est malaisé de vouloir résumer ce roman, tant les voix qui s'élèvent se font parfois denses ou absurdes (mais dans un sens ubuesque à la Jarry). On retrouve ainsi les thèmes de l'adaptation à la vieilliesse, la retraite dépressive et toujours l'amour, le désir parental et la fragilité des cycles de la vie qui s'enchaînent. L'écriture de Foenkinos devient plus sèche et adulte, mais l'humour reste cependant le fer de lance qui anime ses mots. Il s'agit sans doutes ici d'un des meilleurs textes de l'auteur, peut être un livre charnière, qui emmenera son écriture dans de nouveaux paysages, plus profond. On dirait bien que David F. a laissé derrière lui sa peau d'enfant, et c'est un délice de voir cette transformation s'opérer au travers des pages du livre. Un texte à découvrir, uniquement si l'on est déjà un habitué de la plume de l'auteur, car c'est bien là un texte différent et à part dans son oeuvre déjà imposante.