Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Dany Laferriere

Dany Laferriere
Dany Laferrière est né en 1953 à Port-au-Prince. Depuis son premier
roman, Commentjàire l'amour a/Jf( un Nègre sans se fatiguer, salué par une
reconnaissance immédiate, à l'Art presque perdu de ne rien faire (Grasset), en
passant par l'Énigme du retour (Grasset, Prix Médicis 2009), Dany Laferrière
a ... Voir plus
Dany Laferrière est né en 1953 à Port-au-Prince. Depuis son premier
roman, Commentjàire l'amour a/Jf( un Nègre sans se fatiguer, salué par une
reconnaissance immédiate, à l'Art presque perdu de ne rien faire (Grasset), en
passant par l'Énigme du retour (Grasset, Prix Médicis 2009), Dany Laferrière
a construit une oeuvre qui lui a valu son élection à l'Académie française.
Après le Cri des oiseaux Jous (2015), Zulma publie également en mai 2016
le Charme des après-midi sans Jin.

Articles en lien avec Dany Laferriere (3)

Avis sur cet auteur (39)

  • add_box
    Couverture du livre « Tout bouge autour de moi » de Dany Laferriere aux éditions Lgf

    Claude Amstutz de PAYOT sur Tout bouge autour de moi de Dany Laferriere

    En Haïti, il y eut un certain 12 janvier, comme ailleurs un 11 septembre. Avant, il y avait l'insouciance, puis soudain ce jour de séisme terrible. Dany Laferrière, écrivain haïtien résidant au Canada, se trouvait dans son pays au moment du drame. Un an après, il tente de faire revivre ce qu'il...
    Voir plus

    En Haïti, il y eut un certain 12 janvier, comme ailleurs un 11 septembre. Avant, il y avait l'insouciance, puis soudain ce jour de séisme terrible. Dany Laferrière, écrivain haïtien résidant au Canada, se trouvait dans son pays au moment du drame. Un an après, il tente de faire revivre ce qu'il a vu, observé, partagé. Le pire comme le meilleur concentré dans cet instant crucial dont le monde entier a été le témoin, à travers un prisme déformé, il est vrai : «Tout cela a duré moins d'une minute. On a eu huit à dix secondes pour prendre une décision. Quitter l'endroit ou rester. Très rares sont ceux qui ont fait un bon départ.»

    Comme souvent devant un choc d'une telle cette amplitude - les exemples sont nombreux dans l'histoire contemporaine - il témoigne de la difficulté de témoigner du moment de la catastrophe en elle-même, tant la blessure intime est grande et la surprise, totale. Son récit, Tout bouge autour de moi, est habité d'une retenue bienveillante, généreuse et lucide pour dire les émotions brutes qui ont affecté sa famille ou leurs proches : «Certains voient s'envoler, en une minute, le travail d'une vie. Ce nuage dans le ciel tout à l'heure c'était la poussière de leurs rêves.»

    Ce qui rend ce livre particulièrement attachant tient à cette page douloureuse de l'histoire d'Haïti où se juxtaposent le temps de l'auteur avec celui de ces anonymes pour la plupart, armés d'un grand appétit de vivre, portant l'espérance jusqu'en enfer. Ce sont eux, les véritables héros de ces éclats de mémoire que nous livre Dany Laferrière : «Certaines personnes parviennent à danser sur les braises. On les traite d'insouciants ou d'irresponsables sans savoir que ce sont pourtant des êtres d'une force d'âme exceptionnelle. S'ils ont traversé cette époque sanglante avec une humeur égale, c'est qu'ils estiment qu'on n'a pas besoin d'ajouter son drame personnel au malheur collectif.»

    Il trouve le ton juste pour évoquer la culpabilité des rescapés ou ironiser - sans méchanceté aucune - sur la couverture médiatique des événements et son cortège d'images fortes : «Le pire n'est pas l'enfilade de malheurs, mais l'absence de nuances dans l'oeil froid de la caméra...»

    Quel est le secret de cet auteur pour qu'au-delà de cette fracture existentielle, se dégage de son livre une force si tranquille et déterminée ? De sa mère, de sa tante Renée, de ses amis, ainsi que de la poésie qui résonne comme un violon dans ses ténèbres passagères et qui, seule, le console des horreurs du monde.

    «On dit qu'un malheur chasse l'autre. Et les journalistes ont beau se précipiter ailleurs, Haïti continuera d'occuper longtemps encore le coeur du monde.»

    Éteignez vos téléviseurs à l'heure des actualités et plutôt que de suivre les péripéties de l'affaire DSK qui semble secouer la planète aujourd'hui - une agitation indécente qui donnerait pour un peu raison à Louis-Ferdinand Céline, quand il affirme, dans Voyage au bout de la nuit, que le «monde n'est qu'une immense entreprise à se foutre du monde» - lisez Tout bouge autour de moi : un chant pudique de larmes, de gratitude et d'espoir. Les gens sans importance ont parfois tant de choses à nous dire...

    Dany Laferrière est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages parmi lesquels Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer (1999), Le goût des jeunes filles (2005) et L'énigme du retour (2009). Avec ce dernier, il reçoit le prix Médicis. Il participe aussi au magnifique collectif Serpent à plumes pour Haïti (2010).

  • add_box
    Couverture du livre « Tout bouge autour de moi » de Dany Laferriere aux éditions Lgf

    gabala sur Tout bouge autour de moi de Dany Laferriere

    Dany Laferriere nous fait partager la vie des Haïtiens au lendemain du séisme de janvier 2010. La beauté de l’écriture de Dany Laferriere est à l’image et à la hauteur de la dignité des Haïtiens face à leurs traumatismes. On pourrait penser qu’Haïti est un pays maudit qui a perdu tous ses...
    Voir plus

    Dany Laferriere nous fait partager la vie des Haïtiens au lendemain du séisme de janvier 2010. La beauté de l’écriture de Dany Laferriere est à l’image et à la hauteur de la dignité des Haïtiens face à leurs traumatismes. On pourrait penser qu’Haïti est un pays maudit qui a perdu tous ses repères, ses maisons, ses églises, son gouvernement et ses frontières.
    Il y aura un avant et un après. Même la notion de temps a changé. On évite de penser à la réalité. On continue son chemin comme si le drame n’avait duré qu’une minute. Mais après l’heure de l’acceptation, vienT celle plus difficile de devoir surmonter cette épreuve, ce malheur à la fois individuel et collectif.
    Plus rien ne choque même pas le fait de transformer Haïti en plateau de téléréalité.
    On parle de révolution possible voire de reconstruction pour la première fois : tous les espoirs sont permis et les challenges deviennent des paris.
    Tout bouge autour de moi est un témoignage réussi à la beauté aussi rare qu’effrayante.

  • add_box
    Couverture du livre « Tout bouge autour de moi » de Dany Laferriere aux éditions Lgf

    Nicolle WEBER sur Tout bouge autour de moi de Dany Laferriere

    Tout bouge autour de moi est un récit déchiré en morceaux comme la "ville brisée" que Laferrière parcourt. 128 morceaux de vie après le tremblement de terre à Haïti :"La minute", "Le silence", "Un homme en deuil", "La chambre", "Un verre d'eau", "La tendresse du monde"... De ce puzzle émerge...
    Voir plus

    Tout bouge autour de moi est un récit déchiré en morceaux comme la "ville brisée" que Laferrière parcourt. 128 morceaux de vie après le tremblement de terre à Haïti :"La minute", "Le silence", "Un homme en deuil", "La chambre", "Un verre d'eau", "La tendresse du monde"... De ce puzzle émerge lentement mais avec pénétrance ce chaos de morts et de vivants. Les morts alignés dans les rues par on ne sait qui, les morceaux de pains que l'on va récupérer sur la table du restaurant de la veille et qui sont toujours là comme une offrande, se laver avec l'eau de la piscine, la grand-mère qui chantonne à son petit fils pour éloigner de lui l'anxiété et la peur. Dans ce bouleversement total, la vie reprend très vite son énergie. Chacun des chapitre enserre un fragment de vie, l'histoire d'une vieille chaise à réparer précède la question de l'existence de Dieu et tout cela s'emboîte très bien. Les phrases semblent être des aphorismes "Depuis hier, j'ai perdu la notion du temps. Je sais maintenant qu'une minute peut cacher en elle la vie d'une ville" et l'amour de la poésie perpétuellement répété. Ce n'est pas simplement un livre à lire, c'est un livre à relire, à réfléchir.

    Il y a des passages qui parleront à tous les passionnés de lecture.

    "... elle passait son temps à lire. Les hommes l'évitaient soigneusement. C'est par elle que j'ai compris tout l'aspect subversif d'une femme en train de lire dans une petite ville de province. Comment la déranger pendant qu'elle conversait avec Stefan Zweig ?"

  • add_box
    Couverture du livre « Tout bouge autour de moi » de Dany Laferriere aux éditions Lgf

    (M.) Dominique Léger sur Tout bouge autour de moi de Dany Laferriere

    Dany Laferrière est cet écrivain haïtien à la noble et mâle figure qui est venu nous dire de sa chaude voix rocailleuse à nous Francophones, qu’il fallait éradiquer de notre pensée l’idée de malédiction – « Qu’a fait de mal ce pays pour mériter d’être maudit ? », et de notre vocabulaire...
    Voir plus

    Dany Laferrière est cet écrivain haïtien à la noble et mâle figure qui est venu nous dire de sa chaude voix rocailleuse à nous Francophones, qu’il fallait éradiquer de notre pensée l’idée de malédiction – « Qu’a fait de mal ce pays pour mériter d’être maudit ? », et de notre vocabulaire l’expression année-zéro – « On devrait savoir, avec le temps, qu’on efface pas aussi facilement la mémoire d’un peuple. » 12 janvier 16h53, alias « Ça », puis « La chose » puis « Goudougoudou », Dany Laferrière à Port-au-Prince, à Montréal (son lieu exil) et retour au pays, carnet noir à la main : il saisit le vif, il croque la mort, des faits et des paroles minuscules, des émotions et des sentiments énormes. Et voici le recueil de ses notes, de courtes virgules dans l’interstice des images en continu – «[…] Port-au-Prince est devenu un immense plateau de télé. ». Elles disent le malheur, l’angoisse, la fraternité, la prière, la dignité, l’énergie, la vie – « Ces gens sont tellement habitués à chercher la vie dans des conditions difficiles qu’ils porteront l’espérance jusqu’en enfer. », « [La] petite fille qui, la nuit du séisme, s’inquiétait à savoir s’il y avait classe demain. » –, l’humour (« Il aura fallu un tremblement de terre pour que j’accepte de partager une mangue. »), l’admiration envers ce peuple debout qui a la culture pour colonne vertébrale. Peintres, musiciens, danseurs, conteurs, poètes, écrivains… Dany Laferrière est un magnifique porte-parole, pudique aigu et poignant dans ce livre qui grandit la littérature.