Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Danielle Thiery

Danielle Thiery

Danielle Thiéry, née le 15 octobre 1947 à Viévigne en Côte-d'Or, commissaire divisionnaire honoraire et l'une des premières femmes de l’histoire de la police française à accéder à ce grade, est aujourd'hui écrivain.

Voir plus

Danielle Thiéry, née le 15 octobre 1947 à Viévigne en Côte-d'Or, commissaire divisionnaire honoraire et l'une des premières femmes de l’histoire de la police française à accéder à ce grade, est aujourd'hui écrivain.

Articles en lien avec Danielle Thiery (4)

Avis sur cet auteur (52)

  • add_box
    Couverture du livre « Le festin des anges » de Danielle Thiery aux éditions J'ai Lu

    Veronique Donard sur Le festin des anges de Danielle Thiery

    Je ne connaissais pas cet auteur J'ai trouvé l'intrigue policière assez simple. Avec souvent, le sens de l'intrigue très prévisible. Cependant, les personnages m'ont bien plu. Tout y est, un peu de romance, un peu d'action. C'est parfois très politiquement correct , des bons sentiments, c'est...
    Voir plus

    Je ne connaissais pas cet auteur J'ai trouvé l'intrigue policière assez simple. Avec souvent, le sens de l'intrigue très prévisible. Cependant, les personnages m'ont bien plu. Tout y est, un peu de romance, un peu d'action. C'est parfois très politiquement correct , des bons sentiments, c'est gentil. Pour autant, j'ai lu ce livre alors que j'avais des périodes d'attentes un peu longues et j'ai apprécié cette lecture. J'ai tourné les pages , pressée de lire la fin. Tout est bien qui finit bien et c'est un ressenti agréable.

  • add_box
    Couverture du livre « Sex doll » de Danielle Thiery aux éditions Flammarion

    Michel Gardin sur Sex doll de Danielle Thiery

    Sex Doll de Danielle Thiéry
    C’est le troisième thriller que je lis de cette auteure, après Tabou, Féroce, voici maintenant Sex Doll.
    A Paris, vient d’ouvrir un hôtel de passe 2.0 dans un lieu très particulier ou n’entre que ceux qui ont le code afin d’assouvir leurs fantasmes sexuels et autres...
    Voir plus

    Sex Doll de Danielle Thiéry
    C’est le troisième thriller que je lis de cette auteure, après Tabou, Féroce, voici maintenant Sex Doll.
    A Paris, vient d’ouvrir un hôtel de passe 2.0 dans un lieu très particulier ou n’entre que ceux qui ont le code afin d’assouvir leurs fantasmes sexuels et autres avec des poupées de silicones. Bien que j’aie lu la quatrième page de couverture de ce livre, je me suis laissé embarquer lors du premier chapitre dans un univers ou cette violence au XDoll, rue de Nemours à Paris m’est apparu comme quelque chose de réelle ne serait ce que par ces quelques lignes que je vous laisse lire, écrite par Danielle Thiéry. « Elle est assise, dos au mur, jambes écartées. Ses seins lourds font pencher son buste en avant…sa chair tremble à peine lorsqu’il la bouscule en passant à coté d’elle. Qu’est-ce-que t’es moche ! Tu ne dis rien. Même pas un petit sanglot. Elle ne répond pas. La gifle part, fulgurante. L’homme observe avec intensité le corps avachi sur le flanc. Dans cette pièce plongée dans le noir un appareil filme… l’homme a la suite de son forfait quitte cet établissement, dans le couloir Martin Brand le propriétaire de ce lieu tend l’oreille, le client qui s’était annoncé sous le pseudo de Docteur X ne lui avait pas semblé net. » Dans ce premier chapitre, la violence sur cette femme avait toute l’horreur d’une scène réaliste. Or ce fameux Docteur X ne s’était défoulé que sur une poupée en silicone. Mais je vous assure c’était absolument bluffant de réalisme. Cet aparté étant fait, revenons à ce thriller. Dans le même temps à Edwige Marion, directrice de l'Office de Répressions des Violences aux Personnes est confrontée a une série de meurtres atroces. Trois femmes sont retrouvées mutilées et une partie de leur corps est reconstruite afin d’en faire des créatures parfaites nous dit-on. De plus les découvertes de ces cadavres ont lieu tous les 4 du mois et dans le même temps un membre de l’entourage de Marion reçoit un SMS, pour indiquer à ce service de police où le corps de la victime se trouve. A la troisième personne retrouvée, ce n’est plus un membre de l’équipe qui reçoit le message sibyllin, c’est Nina la fille de Marion qui est de retour de Londres ou elle étudiait. Edwige, Marion n’a plus aucun doute, ces messages lui sont bien destinés et c’est bien elle qui est visée directement par ce fameux Docteur X. La dernière confirmation de ce fait lui est donnée lorsqu’elle retrouve dans la bouche de la dernière victime, un petit papier avec son nom. L’enquête se déroule au gré des différentes investigations et de l’implication des différents enquêteurs et notamment celle de son adjoint Philémon de Saint-Léger, qui ne montre pas une forte motivation, ce qui amène Edwige Marion à se poser beaucoup de question sur son attitude. Mais tout va s’accélérer subitement après la disparition d’Alix Clavery, psychologue-criminologue de l’équipe que l’on va suivre par épisode dans sa séquestration, sa détermination à prendre le dessus de son kidnappeur et de sa pugnacité à alerter sa cheffe Edwige Marion que bien que séquestrée elle est toujours en vie. Pour cela elle tentera usant de spiritisme et de télépathie d’adresser des messages subliminaux à Edwige Marion. Laquelle aura du mal à les interpréter souffrant toujours de son traumatisme crânien. Au fil des pages, ou la procédure est strictement respectée ; Merci Mme la commissaire, nous allons prendre connaissance d’une technique d’investigation criminelle particulière il celle de l’orodologie permettant sur les scènes de crime grâce à l’utilisation de bandelettes spéciales de rechercher la signature olfactive des criminels. Or le Docteur X, souffre d’une maladie qui fait que celui dégage une forte odeur de poisson pourri. Ces bandelettes sont alors placées dans des bocaux stériles et rejoignent une orodothèque qui peut être consultée par d’autres enquêteurs ayant effectué ce type de prélèvement. Ce qui dans ce livre sera présenté lorsque des policiers au Japon vont également retrouver et identifier comme meurtrier sur leur territoire le Docteur X. Au fur et à mesure que l’on ’avance dans la lecture de ce thriller, l’on comprend que ce Docteur X a bien un lien avec Marion et que celle-ci aurait espéré le voir disparaître de sa vie professionnelle. Or 15 ans après il est revenu. Comment Marion son équipe de différentes personnalités qui la compose va découvrir que toutes ces affaires de Sex Doll, de meurtres, d’enlèvement de séquestration et autres sont liées et comment va-t-elle résoudre ces affaires. Je vous laisse le découvrir dans ce thriller haletant, sans temps mort Sex Doll de Danielle Thièry. Bien à vous.

  • add_box
    Couverture du livre « Féroce » de Danielle Thiery aux éditions Flammarion

    Michel Gardin sur Féroce de Danielle Thiery

    Féroce de Danielle Thiéry
    Des ossements d’enfants sont découverts au zoo de Vincennes. Alix de Clavery fait immédiatement le lien avec la jeune Swan, disparue six ans auparavant. Alors que l’office (OCRVP) de Paris est mobilisée pour démanteler une filière pédophile l’adjoint du commissaire...
    Voir plus

    Féroce de Danielle Thiéry
    Des ossements d’enfants sont découverts au zoo de Vincennes. Alix de Clavery fait immédiatement le lien avec la jeune Swan, disparue six ans auparavant. Alors que l’office (OCRVP) de Paris est mobilisée pour démanteler une filière pédophile l’adjoint du commissaire Marion est retrouvé inconscient les mains en sang et une brigadière a disparu. Dans le même temps une autre petite fille est enlevée. Le plan Alerte enlèvement est déclenché. Cette histoire dit Danielle Thiéry lui a été inspirée « à l’issue d’une visite du parc animalier de Thoiry composé d’un parc de 300 hectares pour des animaux sauvages en quasi-liberté et son magnifique château Renaissance. Ayant eu la chance poursuit-elle de passer plusieurs jours dans les coulisses de la réserve et de rencontrer le chatelain, dormir au château au milieu des fantômes, et être réveillée le matin par les cris des singes et le rugissement des lions. » Tout commence le 14 novembre à 18h30 au sixième étage de la rue des Trois-Fontanot à Nanterre ou le chef de groupe des mineurs de l’OCRVP traque les crimes et atteintes graves aux enfants et notamment leurs auteurs pédophiles qui à l’abri derrière leurs écrans matraquent la toile de photographies immondes ou tentent d’entrer en contact avec leurs jeunes victimes via des organisations criminelles internationales. Le Lieutenant Fix Grégory, agrandit l’image de son écran pour Cara Valentine sa capitaine et Jessica Manière une brigadière. Des fillettes affublées de lingerie sexy arborent des postures suggestives. Les plus jeunes ont moins de deux ans et les plus âgées pas plus de onze ou douze ans. Elles sont sur un site intitulé petitesmiss.com. Ce même jour à 19h Alix de Clavery psychologue-criminologue se penchent sur des documents montrant un chantier au parc zoologique de Paris-Vincennes. Des ossements humains, comme lui indique le commissaire Zenard adjoint de Marion ont été découvert dans l’espace réservé aux lions. Comme il est dit en quatrième page de couverture de ce livre, cette découverte d’ossements humains et surtout cette petite dent d’enfant, va faire revenir en mémoire à Alexis de Clavery, la disparition d’une petite Swan sur ce même parc, six ans auparavant. On s’apprête donc à suivre deux enquêtes, celle concernant le démantèlement du réseau petitmiss.com et celle de la recherche d’identité à la suite de prélèvement d’ADN sur les restes humains retrouvés. Ce serait trop simple, si ne venaient pas se greffer, des événements dramatiques et tragiques qui vont toucher les membres de cet office. Ceux-ci devront régler leur propres problèmes personnels en tout genre, santé, relations, tout en étant confrontés à un défenseur de la cause animal luttant contre la maltraitance des animaux dans les zoos en demandant la réhabilitation des parcs pour offrir des conditions de vie décente à ceux-ci , sans oublier, le fils du chatelain un personnage haut en couleur. En suivant toutes ces pistes et notamment celle d’Alexis qui va enquêter seule, l’on se demande comment cela va finir. En apothéose bien sûr ! Je vous invite donc à découvrir Féroce de Danielle Thiéry pour entrer dans le monde et la gestion des parcs zoologiques, pour entrer dans l’espace cyber de lutte contre les réseaux pédophiles, ou tout simplement dans la vie de cet office. Bien à vous.

  • add_box
    Couverture du livre « Tabous » de Danielle Thiery aux éditions Ombres Noires

    Michel Gardin sur Tabous de Danielle Thiery

    Tabous de Danielle Thiéry
    Rangé au bas d’une étagère de ma petite bibliothèque de campagne en raison du nom de l’auteure, ce livre m’a interpellé si je puis dire par la qualité de son auteure Danielle Thiéry, première femme commissaire divisionnaire en 1991 devenue une figure incontournable du...
    Voir plus

    Tabous de Danielle Thiéry
    Rangé au bas d’une étagère de ma petite bibliothèque de campagne en raison du nom de l’auteure, ce livre m’a interpellé si je puis dire par la qualité de son auteure Danielle Thiéry, première femme commissaire divisionnaire en 1991 devenue une figure incontournable du la scène polar, en devenant après des années de luttes contre le trafic de stupéfiant, addicte à l’écriture, ayant plus de trente livres à son actif en s’inspirant de 38 ans dans les rangs de la Police. Tabous dit-elle a commencé à partir d’un entrefilet dans un quotidien : « un jeune homme a usurpé l’identité d’une vieille dame et a vécu à sa place dans son domicile pendant plusieurs mois. C’est intriguant non ! » Tabous, commence à quelques jours de Noël le 22 décembre à 16h et c’est précisément la période que j’ai choisi pour lire ce livre. Célia Laporte et son bébé disparaissent d’une maternité. Le père de l’enfant Cyrus Meddi issue d’une puissante famille Iranienne est introuvable. Bien entendu on le suspecte d’avoir enlevé l’enfant, voir pour d’autres raisons fait disparaitre sa famille avant de repartir en Iran. Tout en s’interrogeant sur cette famille Laporte de la bourgeoisie des vins et les relations qu’elle avait avec cet homme qui n’était pas du cru, si j’ose dire. C’est fait se déroule sur Bordeaux et compte-tenu du contexte et des inévitables collusions avec la diplomatie la police judiciaire de Bordeaux fait appel en renfort de l’Office central pour la répression des violences faites aux personnes ( OCRVP) basé à Nanterre. C’est ainsi que nous allons découvrir cet office composé d’Edwige Marion qui se remet d’une très grave blessure à la tête, ce qui ne l’empêche toutefois pas de manager à la dure son équipe composée par Louis Zénard le commissaire, Valentine Cara la Capitaine, Rose Verne la médecin-légiste compagne de Valentine et Alix de Clavery, une jeune femme psycho criminologue, spécialisée sur les crimes liés aux enfants et d’autres personnages que je vous laisse le loisir de découvrir comme cette Jessica ! L’enquête débute, par la reconnaissance des lieux, les premières investigations, lorsque de manière concomitante à cette première affaire vient se greffer une autre, qui nous permettra de rencontrer un personnage en cavale, ancien enfant de la DDASS, habitué des vols et des petits larcins, qui va être l’auteur en circulant sur un scooter rouge d’un accident ayant entrainé la mort d’une vieille femme. Celui-ci en cavale, je vous le rappelle et venant d’être fraichement libéré de sa cellule, n’a qu’une seule idée après cet accident mortel, de se réfugier dans la maison de la vieille dame demeurant dans un charmant petit village de campagne ou bien entendu tout le monde se connait et connait les habitudes de chacun. De plus cette veille dame au fort caractère ne s’était pas fait que des amis dans le village. Quelle drôle d’idée a-t-il eu n’est-ce pas. Vous verrez que s’il ne manquait pas de ressource, il lui manquait à mon avis un peu de réflexion. Mais revenons au premier acte de ce livre. Or en scrutant la vidéo de surveillance du pôle de santé de La Teste ou ont disparu la femme et son enfant, un scooter rouge qui a été dérobé était bien stationné auparavant sur le parking. Quel est donc le lien qui relie, la disparition de cette jeune femme et de son enfant de 4 mois et le vol du scooter puis l’accident commis par Truc. Tout au long de ces 57 chapitres, nous allons progressivement suivre cette enquête en suivant les enquêteurs qui vont se heurter aux mutismes des familles, aux relations compliquées avec d’autres enquêteurs, aux déductions de la psychologue criminelle tout en découvrant un univers familial fait de violences, du poids des traditions, de l’obéissance familial et de la difficulté d’assumer sa sexualité… Ce qui m’a plu en lisant ce roman, c’est que pour une fois je ne suis pas en train de fulminer aux regards des actes de procédures posés. L’on sent bien que Danielle Thiéry sort bien du sérail. Tout au long de la lecture de Tabous on s’interroge, mais ne compter pas sur moi pour vous dévoiler une vérité qui va heurter plusieurs tabous. Tabous est un livre addictif que je vous invite à découvrir alternant des chapitres entres les enquêteurs et Truc un truand qui un comble devient sympathique. Bien à vous.

Récemment sur lecteurs.com