Daniel Ferrand

Daniel Ferrand
Un jour qu'il effectuait du rangement dans le grenier de ses parents, Daniel Ferrand est tombé par hasard sur un très vieux journal. En le parcourant, il trouva un article qui parlait du pont de Takoma aux États-Unis. Le journaliste décrivait ce qu'il avait vu : le tablier du pont qui ondulait tr... Voir plus
Un jour qu'il effectuait du rangement dans le grenier de ses parents, Daniel Ferrand est tombé par hasard sur un très vieux journal. En le parcourant, il trouva un article qui parlait du pont de Takoma aux États-Unis. Le journaliste décrivait ce qu'il avait vu : le tablier du pont qui ondulait très fortement, finissant par se briser. Il affirmait que c'était par résonance que le pont s'était détruit. Il parlait de fréquence de résonance. L'auteur a cherché cette notion dans un dictionnaire, en vain. Il a relu l'article, l'a gardé longtemps, notamment le passage ou le journaliste décrivait de façon très précise ce qu'il voyait. C'est à partir de cet article que D N° 3 Fréquences tueuses est né, il y a 35 ans.