Dana B. Chalys

Dana B. Chalys

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (1)

  • add_box
    Couverture du livre « Le choix de la gargouille » de Dana B. Chalys aux éditions Valentina

    Agathe Roulot sur Le choix de la gargouille de Dana B. Chalys

    Accrocheur et original, voici quels sont les mots qui définissent le mieux ce premier roman de l'auteure Dana B Chalys. J'ai passé un agréable moment aux côtés de Casey, l'héroïne-narratrice, de sa meilleure amie Dakota, et de son petit-ami Nick.

    C'est la couverture – superbe, toute en tons...
    Voir plus

    Accrocheur et original, voici quels sont les mots qui définissent le mieux ce premier roman de l'auteure Dana B Chalys. J'ai passé un agréable moment aux côtés de Casey, l'héroïne-narratrice, de sa meilleure amie Dakota, et de son petit-ami Nick.

    C'est la couverture – superbe, toute en tons bleus, signée Méridian – qui m'a poussé à acheter ce roman. Je n'avais plus qu'à me laisser doucement happer par l'univers de l'auteure.
    Nous suivons le voyage de Casey et de Dakota à Paris. Un voyage qui doit initialement permettre aux deux amies de visiter le musée des vampires (elles sont fans de démonologie et de tout ce qui touche au fantastique, on retrouve des notes de différentes cultures à plusieurs endroits dans le roman, comme une référence à une légende bretonne, et je trouve cette idée très bien trouvée : on peut ainsi voir que les héroïnes sont cultivées et intelligentes), mais qui finit, on s'en doute, par mal tourner.

    On se retrouve, dès le premier chapitre, en présence d'une force démoniaque qui sera présente durant tout le roman. Oui, on apprend que les anges, les démons et même Dieu existent ! Ils apparaissent tous tour à tour au fil des pages, qui se dévorent sans compter.
    Ce que j'ai le plus apprécier, c'est le personnage principal. Une battante qui ne se laisse jamais marcher sur les pieds et qui ne mâche pas ses mots ! J'ai adoré le personnage de Casey du début à la fin. C'est grâce à elle que cette histoire m'a charmé et reste haute en couleurs. Mais j'apprécie également le charisme des autres personnages, Satan et Lucifer en premiers ! Ils sont vraiment biens dans leur genre, eux aussi. Je regrette qu'ils n'apparaissent pas plus, mais bon le roman est axé sur Casey, donc on ne peut pas tout avoir. Les démons et les anges déchus sont les vrais plus de ce récit : puissants, fiers et charismatiques, ils imposent leur majesté, même si face à la Gargouille, ils se laissent quand même docilement faire.

    Côté archange, j'aime bien Gabriel et Samaël, car ce dernier a une vraie profondeur. Je ne peux rien dire sans spoiler la fin de l'histoire, mais l'Ange de la Mort a une vraie personnalité, comparée aux autres anges qui, eux, me paraissent bien fades à côté.
    Mais s'il n'y avait que des anges et des démons dans cet univers ! Non ! Il est riche et complexe, car l'auteure intègre aussi des sorcières et des alps (des vampires, divisés eux-mêmes en plusieurs clans et plusieurs branches). J'aime beaucoup l'originalité de cet univers (oui, originalité malgré les vampires, car ils se mêlent aux autres et on apprend, vers la fin du roman, un petit détail qui permet à ces vampires-là de se démarquer des autres). Et enfin, on retrouve la Gargouille, un être créé par Dieu pour tuer les démons et les Hommes. Un être si puissant qu'il est craint et respecté (plus ou moins) de tous.

    Le roman joue aussi beaucoup sur l'humour. Même lors de situations assez graves, l'humour jalonne le récit par le biais du personnage de Dakota, mais aussi par le duo qu'elle forme avec Casey. Les blagues fusent et apportent une touche de légèreté au roman. Pour moi, c'est un petit plus incontestable et c'est ce qu'il procure une bonne lecture !

    Avant de conclure et d'évoquer brièvement la fin de ce roman – oui, car elle est marquante, je ne peux pas la passer sous silence – je vais parler de la plume de l'auteure. Elle est à la fois simple et raffinée. Simple parce qu'elle utilise des mots et des expressions passe-partout, mais raffinée car certaines phrases sont tournées de façon très belle et du vocabulaire recherché. Je n'ai pas noté de répétitions ; pour moi elle a une plume agréable et facile à lire, accessible à tout lecteur. On se plonge aisément dans les aventures de Casey.

    La fin de ce roman est douce-amère. D'un côté, quelque chose se termine très bien (je ne peux pas dévoiler de quoi il s'agit) mais de l'autre, un terrible événement vient frapper l'héroïne (là aussi, je me tais car spoiler). La fin m'a fait un peu penser à la fin du dernier tome de la tétralogie de l'Héritage (Eragon). Je ne peux en dire davantage, mais ceux qui ont lu les histoires du Dragonnier comprendront où je veux en venir. C'est assez triste, même si Casey prend la décision d'elle-même. Je ne m'attendais pas à cette fin alors oui, j'en suis ressortie secouée, ce qui n'est pas pour me déplaire. L'auteure a osé faire « ça », et ça donne envie de poursuivre avec la suite, quand elle sortira.


    En bref, un roman agréable qui traite de façon originale du thème des anges et des démons. L'auteure nous distille de nombreuses informations au travers de sous-intrigues, des questions qui restent sans réponses et qui apportent de la profondeur à un récit déjà très bien construit. J'ai hâte de connaître la suite !

    Ma note : 8/10

Ils ont lu cet auteur

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !