Curzio Malaparte

Curzio Malaparte

Né à Prato près de Florence en 1898, Curzio Malaparte rejoint à seize ans l'armée française, est blessé en Champagne et se voit décoré de la Croix de guerre avec palme. De retour en Italie, il mène une carrière d'écrivain, de correspondant de guerre et de journaliste. Ses écrits engagés, Techniqu...

Voir plus

Né à Prato près de Florence en 1898, Curzio Malaparte rejoint à seize ans l'armée française, est blessé en Champagne et se voit décoré de la Croix de guerre avec palme. De retour en Italie, il mène une carrière d'écrivain, de correspondant de guerre et de journaliste. Ses écrits engagés, Technique du coup d'État (1933), Le soleil est aveugle (1940), Kaputt (1943) lui valent d'être tour à tour déporté, censuré et assigné à résidence par les régimes fasciste et nazi. De sa participation aux combats pour la libération de l'Italie, il tirera La Peau en 1949. Il meurt à Rome en 1957.

 

Crédit photo : Wikipedia

Avis sur cet auteur (3)

  • add_box
    Couverture du livre « Monsieur Caméléon » de Curzio Malaparte aux éditions Table Ronde

    Fantomas 57 sur Monsieur Caméléon de Curzio Malaparte

    Comment combattre une dictature quand on est écrivain ? Malaparte choisi ici la parodie et le ridicule pour attaquer non sans un humour qui emprunte à Alfred Jary, Mussolini et son système. Ainsi le dictateur se prend d'amitié pour...un caméléon. Et que croyez-vous qu'il advint alors ? Celui-ci...
    Voir plus

    Comment combattre une dictature quand on est écrivain ? Malaparte choisi ici la parodie et le ridicule pour attaquer non sans un humour qui emprunte à Alfred Jary, Mussolini et son système. Ainsi le dictateur se prend d'amitié pour...un caméléon. Et que croyez-vous qu'il advint alors ? Celui-ci devint son ami avant de devenir son ministre préféré !!!!!
    Parfois désopilant malgré la dureté du sujet, toujours brillant dans sa maitrise de l'écriture simple et rudement efficace, Malaparte livre ici l'exemple même du livre combattant et courageux.

  • add_box
    Couverture du livre « Le compagnon de voyage » de Curzio Malaparte aux éditions Gallimard

    Fantomas 57 sur Le compagnon de voyage de Curzio Malaparte

    On sent chez Malaparte le dégoût de la guerre dans ce qu'elle à de plus cruelle et stupide.La chaleur, l'Italie du sud, l'honneur et le sang....ce petit livre est un riche résumé de ce que sont toutes les guerres....un immense gâchis avec au milieu de la désolation des hommes qui donnent envie...
    Voir plus

    On sent chez Malaparte le dégoût de la guerre dans ce qu'elle à de plus cruelle et stupide.La chaleur, l'Italie du sud, l'honneur et le sang....ce petit livre est un riche résumé de ce que sont toutes les guerres....un immense gâchis avec au milieu de la désolation des hommes qui donnent envie de croire au meilleur.

  • add_box
    Couverture du livre « Voyage en Ethiopie » de Curzio Malaparte aux éditions Arlea

    Laurent Lebourg de PRIVAT-CHAPITRE sur Voyage en Ethiopie de Curzio Malaparte

    Un «sacré Toscan» tombant sous le charme envoutant de sa nouvelle conquête... Non, il ne s'agit pas d'une belle napolitaine, mais d'une terre chargée d'histoire : l'Éthiopie. Voici un récit de voyage fort enthousiaste et très poétique où l'auteur ne cesse d'être émerveillé par des paysages lui...
    Voir plus

    Un «sacré Toscan» tombant sous le charme envoutant de sa nouvelle conquête... Non, il ne s'agit pas d'une belle napolitaine, mais d'une terre chargée d'histoire : l'Éthiopie. Voici un récit de voyage fort enthousiaste et très poétique où l'auteur ne cesse d'être émerveillé par des paysages lui rappelant sans cesse la Romagne ou les Dolomites alors qu'il se trouve dans les parages des sources du Nil. Malaparte arpente ce territoire sous la bonne garde d'ascaris à l'affut des embuscades, sur des routes fraichement dégagées par des bataillons de terrassiers italiens. Adieu Amérique, destination finale où tant d'Italiens se sont fondu à jamais dans la masse d'une fausse terre promise. Un peuple de migrants semble enfin avoir trouvé en Afrique un sol sur lequel il pourra bâtir une nouvelle Rome. Ces commentaires lyriques récurrents de l'auteur font de ce récit de voyage un document historique très instructif sur l'état d'esprit et le rêve colonial de tout un peuple, à resituer dans le contexte des années trente.