Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Cummins Fiona

Cummins Fiona

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (11)

  • add_box
    Couverture du livre « L'ossuaire » de Cummins Fiona aux éditions Slatkine Et Cie

    Maju Twin Books sur L'ossuaire de Cummins Fiona

    Le Covid ayant quelque peu perturbé l’opération annuelle des Explorateurs du Polar, j’ai reçu ce roman de Fiona Cummings alors que j’avais sélectionné d’autres titres. Ce fut donc une totale découverte car je ne connaissais ni l’autrice ni le roman. Cependant, la quatrième de couverture m’a tout...
    Voir plus

    Le Covid ayant quelque peu perturbé l’opération annuelle des Explorateurs du Polar, j’ai reçu ce roman de Fiona Cummings alors que j’avais sélectionné d’autres titres. Ce fut donc une totale découverte car je ne connaissais ni l’autrice ni le roman. Cependant, la quatrième de couverture m’a tout de suite intriguée : un enlèvement, un tueur en série, une chasse à l’homme ? Ce roman était fait pour moi ! Au début, je vous avoue avoir mis un peu de temps pour entrer dans le roman mais une fois que l’autrice a mis en place tous les personnages et l’intrigue, c’était beaucoup plus fluide. En fait, et je ne l’ai pas compris tout de suite, L’ossuaire est la suite du roman Le collectionneur dans lequel le tueur en série échappe de justesse la police. Ce tueur s’appelle ainsi car il collectionne des os particuliers, des os d’enfants atteints de maladie. Je vous conseille donc de commencer par le premier livre pour ne pas vous sentir un peu perdu même si je n’ai pas eu de problème de compréhension durant la lecture.
    Vous l’avez compris : ce roman est un thriller assez noir dans une ambiance glauque porté par un excellent personnage de serial killer. Ce dernier fait froid dans le dos ! L’autrice a particulièrement soigné ses personnages. Le lecteur passe d’un point de vue à l’autre, du tueur aux victimes en passant par l’ado en perdition ou l’inspectrice. Chacun est réussi mais le lecteur s’attachera en particulier à l’inspectrice Ella Fitzroy. Je ne peux que regretter de n’avoir pas lu le premier tome car je n’aurais qu’apprécié davantage la profondeur des personnages…
    On tourne les pages de chapitre en chapitre pour passer d’une voix à l’autre de façon fluide grâce à un style direct et coup de poing. Cette autrice est réellement à suivre ! La forme ne délaisse en effet pas le fond pour autant car, sans rien vous dévoiler, l’intrigue est menée tambour battant tandis que le rythme monte crescendo au fil du récit. C’est maîtrisé de bout en bout, sans réelle surprise il est vrai mais c’est efficace et on ne s’ennuie pas ! Une belle découverte !

  • add_box
    Couverture du livre « L'ossuaire » de Cummins Fiona aux éditions Slatkine Et Cie

    severine gautier sur L'ossuaire de Cummins Fiona

    Brian Howley collectionne les squelettes humains atteints de déformations et enlève des enfants malformés. L’inspectrice Etta Fitzroy a réussi à l’arrêter, un des enfants Jakey, atteint de la maladie de l’homme de pierre a été sauvé mais Clara, aux mains en pinces de crabe, est toujours...
    Voir plus

    Brian Howley collectionne les squelettes humains atteints de déformations et enlève des enfants malformés. L’inspectrice Etta Fitzroy a réussi à l’arrêter, un des enfants Jakey, atteint de la maladie de l’homme de pierre a été sauvé mais Clara, aux mains en pinces de crabe, est toujours prisonnière, d’autant que Howley s’échappe lors d’un accident de voiture.
    La structure du livre donne la désagréable impression qu’une grande partie de l’action a eu lieu ailleurs (et oui, ce n'est pas précisé mais c'est le tome 2). Il y a trop d’éléments d’exposition qui sont dit au lieu d’être montrés et qui deviennent anecdotiques malgré leur importance. Malgré le suspense et la multiplication des personnages, on reste sur l’impression que le plus intéressant de l’enquête, de la vie des personnages étaient ailleurs. Indispensable de lire le précédent "Le collectionneur" pour mieux apprécier les personnages.
    Pour autant, le personnage de Saul qui vit difficilement avec sa mère alcoolique, alternativement fasciné et effrayé par Howley est intéressant dans ses contradictions.

  • add_box
    Couverture du livre « L'ossuaire » de Cummins Fiona aux éditions Slatkine Et Cie

    Bookliseuse sur L'ossuaire de Cummins Fiona

    Suite du roman “Le Collectionneur” – je n’avais pas lu celui-ci et je le regrette bien.

    Dans le roman le Collectionneur, la petite Clara Foyle, 5 ans a été enlevée par Brian Howley, un collectionneur d’ossements humains, mais surtout un grand psychopathe. Trois mois sont passés, l’inspectrice...
    Voir plus

    Suite du roman “Le Collectionneur” – je n’avais pas lu celui-ci et je le regrette bien.

    Dans le roman le Collectionneur, la petite Clara Foyle, 5 ans a été enlevée par Brian Howley, un collectionneur d’ossements humains, mais surtout un grand psychopathe. Trois mois sont passés, l’inspectrice Ella Fitzroy continue de la rechercher, sentant que celle-ci est encore en vie.

    Saul, un jeune garçon, vit seul avec une mère alcoolique, le laissant la plupart du temps livré à lui-même. Sa vie va changer le jour où il rencontre Howley.

    En lisant ce roman, j’ai vite compris que j’aurais dû lire d’abord le précédent, en effet, celui-ci est la suite direct, on retrouve la plupart des personnages du précédent roman.

    Cette lecture fut une belle découverte. Tous les ingrédients sont réunis pour en faire un très bon roman. Des personnages attachants, d’autres torturés. Beaucoup de souffrance également, tant physique que psychologique.

    L’auteur nous fait réfléchir sur l’importance de la présence masculine dans une famille stable. Pour s’épanouir, un enfant doit grandir dans un environnement sain, ou l’amour et le bonheur règnent, sinon sa construction sera compliquée, il aura du mal à savoir ou se situe la frontière entre le bien et le mal.

    Ce roman est tellement bien construit, les mots parfaitement choisis, qu’on ressent toute l’horreur et la peur de chacun des personnages.

    L’auteur se joue, avec aisance, de nous, à la fin on ne sait plus qui est gentil, qui est méchant. Les dernières pages sont surprenantes, on ne voit rien venir.

    Un très bon thriller, je recommande !

  • add_box
    Couverture du livre « L'ossuaire » de Cummins Fiona aux éditions Slatkine Et Cie

    L'atelier de Litote sur L'ossuaire de Cummins Fiona

    Nous retrouvons une les personnages rencontrés dans Le collectionneur, avec l’ossuaire c’est un peu la suite de l’histoire et pour tout dire j’ai préféré ce tome au premier. On se retrouve en terrain connu avec notre tueur en série qui tel le phénix semble renaître de ses cendres. On est donc...
    Voir plus

    Nous retrouvons une les personnages rencontrés dans Le collectionneur, avec l’ossuaire c’est un peu la suite de l’histoire et pour tout dire j’ai préféré ce tome au premier. On se retrouve en terrain connu avec notre tueur en série qui tel le phénix semble renaître de ses cendres. On est donc face à Brian Howley, un homme plutôt âgé qui a perdu toute sa « magnifique » collection d’os par la faute de l’enquêtrice Etta Fitroy. L’essentiel étant qu’il a réussi à s’échapper. Aujourd’hui il n’a plus qu’une seule idée, débuter une nouvelle collection et transmettre son savoir. La police et la famille de la petite Clara sont très inquiets, cela fait bientôt trois mois qu’elle a disparue. Ella Fitroy se lance à corps perdu dans une chasse à l’homme. On retrouve la famille du petit Jakey Frith qui est encore traumatisée et appréhende l’avenir tant qu’on n’aura pas arrêté l’Homme de la nuit. J’ai trouvé qu’on était beaucoup plus proche du tueur, on l’accompagne, on sait ce qu’il veut, ce qui le fait douter et pourquoi il agit ainsi, c’était captivant. Il y a aussi le personnage de Saul, un jeune garçon tout juste adolescent, qui vient nous faire trembler avec son histoire familiale et les questionnements que cela à provoqué chez moi. La responsabilité des parents dans l’éducation des enfants n’est plus à démontrer pourtant lorsque la famille dysfonctionne c’est une autre paire de manches. J’ai adoré le côté manipulateur et pervers d’Old bloody man. Le style de l’auteur est tranchant et incisif, elle ne nous laisse pas de répit. On suit cette montée en tension comme en apnée, en se demandant jusqu’où cela va aller. Une réussite pour cette suite qui si elle devenait une trilogie, parce que quand même j’avais placé de grands espoirs en Saul, serait la bienvenue. Bonne lecture.


    http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2020/06/17/38341172.html

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !