Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Colum Mccann

Colum Mccann
Né à Dublin en 1965, Colum McCann est l'auteur de plusieurs romans - dont Le Chant du coyote, Les Saisons de la nuit, Danseur et Zoli - et de deux recueils de nouvelles, La Rivière de l'exil et Ailleurs, en ce pays. Son nouveau roman, Et que le vaste monde poursuive sa course folle, paru aux Édit... Voir plus
Né à Dublin en 1965, Colum McCann est l'auteur de plusieurs romans - dont Le Chant du coyote, Les Saisons de la nuit, Danseur et Zoli - et de deux recueils de nouvelles, La Rivière de l'exil et Ailleurs, en ce pays. Son nouveau roman, Et que le vaste monde poursuive sa course folle, paru aux Éditions Belfond en 2009, a remporté le National Book Award. Transatlantic, son nouveau roman, paraît aux éditions Belfont. Colum McCann vit aujourd'hui à New York.

Articles en lien avec Colum Mccann (2)

Avis sur cet auteur (44)

  • add_box
    Couverture du livre « Et que le vaste monde poursuive sa course folle » de Colum Mccann aux éditions 10/18

    Simone TREMBLAY sur Et que le vaste monde poursuive sa course folle de Colum Mccann

    Ben j'ai aimé, tout, l'écriture, ces morceaux collés, accolés qui se croisent, se frôlent ou se percutent, cette vision de l'humanité, cette parabole sur le fil. McCann je le suis depuis le début " Les saisons de la nuit quand mê"lme, quelle construction !

    Ben j'ai aimé, tout, l'écriture, ces morceaux collés, accolés qui se croisent, se frôlent ou se percutent, cette vision de l'humanité, cette parabole sur le fil. McCann je le suis depuis le début " Les saisons de la nuit quand mê"lme, quelle construction !

  • add_box
    Couverture du livre « Et que le vaste monde poursuive sa course folle » de Colum Mccann aux éditions 10/18

    Phil Balzac sur Et que le vaste monde poursuive sa course folle de Colum Mccann

    Roman multiple construit sur le télescopage de destins. Agréable à lire en dépit des coupures fréquentes d'atmosphères et d'univers.
    En revanche, on s'attend à ce que tous ces destins se concrétisent et prennent sens ensemble , ce qui n'est pas le cas, mais voilà, c'est cela la folle course du...
    Voir plus

    Roman multiple construit sur le télescopage de destins. Agréable à lire en dépit des coupures fréquentes d'atmosphères et d'univers.
    En revanche, on s'attend à ce que tous ces destins se concrétisent et prennent sens ensemble , ce qui n'est pas le cas, mais voilà, c'est cela la folle course du monde, on sait pas forcément où tout cela va nous mener.

  • add_box
    Couverture du livre « Et que le vaste monde poursuive sa course folle » de Colum Mccann aux éditions 10/18

    Jennifer Oden de DEVELAY sur Et que le vaste monde poursuive sa course folle de Colum Mccann

    New York, dans les années 70.
    Un homme s'élance sur un câble tendu entre les Twin Towers. Il devient le lien, le fil conducteur d'une histoire où des personnages aux destins aussi différents que bouleversants se croisent et se confrontent au risque de perdre l'équilibre.
    C'est ainsi que l'on...
    Voir plus

    New York, dans les années 70.
    Un homme s'élance sur un câble tendu entre les Twin Towers. Il devient le lien, le fil conducteur d'une histoire où des personnages aux destins aussi différents que bouleversants se croisent et se confrontent au risque de perdre l'équilibre.
    C'est ainsi que l'on croise un prêtre irlandais tiraillé entre son amour pour une femme et sa fidélité à Dieu, un groupe de mères déchirées par la perte de leur fils pendant les combats au Viêt-Nam ou encore une prostituée en prison blessée et désespérée.
    Une fresque vivante, saisissante, poignante, qui défile dans une course folle

  • add_box
    Couverture du livre « Zoli » de Colum Mccann aux éditions 10/18

    Elsa de DEVELAY sur Zoli de Colum Mccann

    Le dernier roman de Colum McCann dresse un portrait magnifique d'une tsigane devenue poétesse et qui porte un prénom de garçon : Zoli. Pour Zoli, tout commence mal : son peuple est opprimé et sa famille meurt de façon cruelle.
    Zoli est la seule survivante avec Stanislas, son grand-père. Ils...
    Voir plus

    Le dernier roman de Colum McCann dresse un portrait magnifique d'une tsigane devenue poétesse et qui porte un prénom de garçon : Zoli. Pour Zoli, tout commence mal : son peuple est opprimé et sa famille meurt de façon cruelle.
    Zoli est la seule survivante avec Stanislas, son grand-père. Ils vont partir en roulotte et celui-ci va lui apprendre à lire et à écrire, choses interdites aux femmes tsiganes.
    C'est surtout la sensation de liberté, la non-appartenance qui se dégage du roman. Zoli n'appartient à personne pas même à l'anglais qui tombe amoureux d'elle. Elle n'appartient qu'à son clan qui ne fait partie d'aucun pays.
    L'écriture de Mc Cann libère ce sentiment.
    On peut déplorer quelques longueurs dans le roman mais Mc Cann retrace avec justesse la vie d'un peuple souvent mal considéré et qui a vécu de nombreuses violences.
    Un beau roman humain.