Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Collectif/Ullmann

Collectif/Ullmann

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, connectez-vous pour proposez la vôtre :

/1200

Merci d’utiliser une photo au format portrait en indiquant les copyrights éventuels si elle n’est pas libre de droits.

Nous nous réservons le droit de refuser toute biographie qui contreviendrait aux règles énoncées ci-dessus et à celles du site.

Les textes à caractère commercial ou publicitaire ne sont pas autorisés.

Avis sur cet auteur (24)

  • add_box
    Couverture du livre « Jr (revue dada 268) » de Collectif/Ullmann aux éditions Arola

    Michel Giraud sur Jr (revue dada 268) de Collectif/Ullmann

    À peine adolescent, JR, dont l'identité est soigneusement protégée, a commencé sa carrière d'artiste par le graffiti. Mais il estime ne pas avoir beaucoup de talents, et sa carrière bascule lorsqu'il trouve un appareil photo dans le RER.

    Il commence alors par photographier, toujours en noir...
    Voir plus

    À peine adolescent, JR, dont l'identité est soigneusement protégée, a commencé sa carrière d'artiste par le graffiti. Mais il estime ne pas avoir beaucoup de talents, et sa carrière bascule lorsqu'il trouve un appareil photo dans le RER.

    Il commence alors par photographier, toujours en noir et blanc, ses amis graffeurs et leur travail. Il photocopie ces photos et les colle dans les rues.

    Grand voyageur, il s'intéresse à la condition féminine. Ses portraits de femmes, très agrandis, seront notamment collés sur les murs d'une favela brésilienne.

    Ce ne sera que le début d'un parcours d'installation/collage de photographies de grandes tailles un peu partout dans le monde, traitant le plus souvent de sujets de société.

    Quasi inconnu du grand public, JR poursuit un parcours original. Ce numéro de la revue Dada, que j'ai lu avec une pensée émue pour mes amis du collectif "Mauvais œil", dont Hervé récemment décédé, vous permettra de le découvrir.

    Chronique illustrée : http://michelgiraud.fr/2022/11/12/revue-dada-n268-jr-decouverte-dun-street-artist/

  • add_box
    Couverture du livre « La nature morte (revue dada 267) » de Collectif/Ullmann aux éditions Arola

    Michel Giraud sur La nature morte (revue dada 267) de Collectif/Ullmann

    Des peintures rupestres de l'antiquité aux arts modernes, en passant par les arts antiques, les représentations de natures mortes ont toujours existé. Fruits, fleurs, objets, aliments, cadavres, etc. Tout à fait le bonheur des peintres, et pas qu'eux !

    Certains chercheront même à cacher leurs...
    Voir plus

    Des peintures rupestres de l'antiquité aux arts modernes, en passant par les arts antiques, les représentations de natures mortes ont toujours existé. Fruits, fleurs, objets, aliments, cadavres, etc. Tout à fait le bonheur des peintres, et pas qu'eux !

    Certains chercheront même à cacher leurs Natures Mortes derrières des êtres vivants, ou à leur côté. Mais où est le sujet, où est le décors ?

    C'est un grand tour d'horizon des Natures Mortes que nous propose ce numéro de la revue Dada. Mais pour une fois, je suis un peu déçu. Peut-être parce qu'à vouloir balayer trop large... Je suis resté sur ma faim.

    Chronique illustrée : http://michelgiraud.fr/2022/10/07/revue-dada-n-267-natures-mortes-pour-une-fois-decu/

  • add_box
    Couverture du livre « Goya (revue dada 260) » de Collectif/Ullmann aux éditions Arola

    Kateginger63 sur Goya (revue dada 260) de Collectif/Ullmann

    Le feuilletant rapidement, je me suis dit que ce magazine n'était pas réservé qu'à nos enfants. Bien au contraire!
    Un magazine de vulgarisation et de sensibilité au monde artistique essentiellement à la peinture.
    Ici, c'est le numéro de janvier consacré à un peintre qu'on connaît tous :...
    Voir plus

    Le feuilletant rapidement, je me suis dit que ce magazine n'était pas réservé qu'à nos enfants. Bien au contraire!
    Un magazine de vulgarisation et de sensibilité au monde artistique essentiellement à la peinture.
    Ici, c'est le numéro de janvier consacré à un peintre qu'on connaît tous : Goya.
    Tout d'abord sa biographie. Et ensuite nous rentrons dans le vif du sujet, c'est à dire: l'explication de ses oeuvres, proposé par thèmes.
    J'aurais aimé certes des images + grandes de ses oeuvres mais n'oublions pas le petit format pour des petites mains.
    J'ai tellement apprécié ma lecture que je me suis renseignée sur leur site où leur boutique propose leurs anciens numéros.

    Je recommande pour les enfants (une très bonne approche dans l'Art) et leurs parents bien sûr :)

  • add_box
    Couverture du livre « Picabia (revue dada 265) » de Collectif/Ullmann aux éditions Arola

    Michel Giraud sur Picabia (revue dada 265) de Collectif/Ullmann

    Francis Picabia aimait la vitesse, et en a fait son style de vie. Artiste peintre précoce (il sera sélectionné pour le salon des artistes français à 15 ans et sera récompensé l'année suivante), il explorera tous les styles de son époque, n'hésitant pas à changer du tout au tout. Impressionniste...
    Voir plus

    Francis Picabia aimait la vitesse, et en a fait son style de vie. Artiste peintre précoce (il sera sélectionné pour le salon des artistes français à 15 ans et sera récompensé l'année suivante), il explorera tous les styles de son époque, n'hésitant pas à changer du tout au tout. Impressionniste dans ses premières années, il deviendra fauviste, puis cubiste, participant au passage à la création de l'abstraction.

    À 34 ans, il est sélectionné pour une exposition d'artistes français à New York. Grace à la fortune familiale, il séjournera plusieurs semaines dans cette ville où la vitesse est reine.

    Au milieu des années 1910, il rejoint le mouvement Dada au sein duquel il pourra combiner plusieurs talents : peinture et dessin, littérature, humour...

    Tout au long de sa vie, Picabia n'hésitera pas à détourner les œuvres de ses confrères pour en créer de nouvelles, devenues souvent plus célèbres que la ou les œuvres inspiratrices.

    Ce ne sont là que quelques facettes des talents de l'artiste présentés par ce numéro de la revue Dada. Pour en découvrir davantage, il ne vous reste plus qu'à courir l'acheter...

    Chronique illustrée : http://michelgiraud.fr/2022/06/09/revue-dada-n-265-picabia-picabia-multi-facettes/

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com