Collectif Petit Fute

Collectif Petit Fute

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (2)

  • Couverture du livre « Guide Petit Fute ; Carnets De Voyage ; Côte D'Azur » de Collectif Petit Fute aux éditions Le Petit Fute

    0.25

    Nadia D'ANTONIO sur Guide Petit Fute ; Carnets De Voyage ; Côte D'Azur de Collectif Petit Fute

    Mesdames, Messieurs les voyageurs, la SNCF vous informe que le train au départ de Nice-Ville et en direction e Monaco, va partir. Nous vous souhaitons un agréable voyage !
    C’est parti avec le « Petit Futé – Côte d’Azur », le guide qui va à l’essentiel, un carnet de voyage d’un format très...
    Voir plus

    Mesdames, Messieurs les voyageurs, la SNCF vous informe que le train au départ de Nice-Ville et en direction e Monaco, va partir. Nous vous souhaitons un agréable voyage !
    C’est parti avec le « Petit Futé – Côte d’Azur », le guide qui va à l’essentiel, un carnet de voyage d’un format très pratique. Il est destiné aux voyageurs qui recherchent toutes les informations, qu’elles soient culturelles, qu’elles parlent de la nature, d’un peu d’Histoire – de la préhistoire à nos jours – du patrimoine et des traditions – de spécialités locales et du terroir – de sports et loisirs – des visites commençant par Nice et allant jusqu’à Monaco.
    Tous les bons plans y sont et ce guide est aussi bien destiné au voyageur indépendant (comme moi-même, la voyageuse en solo) qu’à celui qui se trouve en groupe.
    On y voit le mariage de la montagne et de la mer car la Côte d’Azur est caractérisée par une grande variété de paysages : aussi bien l’arrière-pays niçois que la côte varoise jusqu’à Saint-Tropez, et bien entendu, sans oublier la Principauté de Monaco, ma destination choisie pour ce jour-là.

    J’ai voulu y retourner principalement pour le Jardin Exotique et le Musée Océanographique tout en faisant une bonne halte sur Le Rocher et je vais vous en faire une petite visite guidée :

    * Le Jardin Exotique est un Jardin Étonnant, suspendu et où se succèdent des ponts, des voûtes, des petits chemins, au milieu de centaines d’espèces de plantes exotiques aux formes extravagantes.
    Il est accroché à flanc de falaise et surplombe la Principauté en offrant un panorama à couper le souffle, qui s’étend de la riviera française à la riviera italienne.
    C’est un cadre unique qui profite de la douceur du climat et laisse ainsi s’épanouir toute une flore originaire de pays arides (principalement des cactus de proportions gigantesques).
    Ce Jardin exceptionnel offre d’ailleurs toute l’année un spectacle éblouissant et sa visite est incontournable. De plus, on peut y découvrir une grotte, à la base de la falaise du Jardin et où on découvre une roche calcaire, creusée par l’eau depuis des millénaires avec une grande quantité de cavernes.
    Ne pas rater non plus la visite du Musée d’Anthropologie Préhistorique, fondé en 1902 par le Prince Albert 1er. On y découvre des vestiges préhistoriques et cela complète agréablement la visite de la grotte.

    * Et puis, le fameux Musée Océanographique ! C’est un Palais entièrement dédié à la mer, un Musée-Aquarium pour faire connaître, aimer et protéger les océans.
    On y effectue une plongée sous les Tropiques, dans les profondeurs des mers chaudes. Il est articulé autour d’un grand bac de 450.000 litres qui reconstitue fidèlement la vie du récif et de ses habitants. C’est un spectacle permanent.
    Une centaine d’espèces de poissons et plus de 200 variétés d’invertébrés sont à découvrir sur plusieurs niveaux.
    Je ne m’étendrai pas plus sur ce Musée car il faut absolument le voir, y admirer toutes les espèces, les formes et les couleurs magnifiques, le tout baigné dans un éclairage qui participe à la magie de ce lieu.

    En conclusion, amis lecteurs, j’espère vous avoir fait partager mon éblouissement avec ces balades et visites, et n’hésitez pas : si vous allez à Monaco pour la première fois, visitez ces deux lieux immanquables qui font partie du patrimoine de Monaco.
    Il a fallu que je me contrôle pour ne pas en écrire plus, mais à présent, il faut reprendre le train pour retourner à Nice, alors : « En voiture et à bientôt ».git sta

  • Couverture du livre « San Francisco (édition 2011) » de Collectif Petit Fute aux éditions Le Petit Fute

    0.25

    Guillaume Toublanc sur San Francisco (édition 2011) de Collectif Petit Fute

    Excellente collection de guides de voyage pour sortir des sentiers battus quand on découvre une nouvelle ville.
    J'y ai notamment découvert un café avec des vieilles motos (Indian, Harley...) au plafond et le chat Higgins obèse en forme de ballon de rugby. Inoubliablegit sta

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com