Claude Michelet

Claude Michelet
Claude Michelet est né en 1938 à Brive-la-Gaillarde, en Corrèze. À quatorze ans, il choisit d'arrêter ses études parisiennes et entre à l'école d'agriculture de Lancosme, en Indre, puis se consacre à l'élevage. Agriculteur le jour, la nuit il écrit. Son premier roman, "La Terre qui demeure", para... Voir plus
Claude Michelet est né en 1938 à Brive-la-Gaillarde, en Corrèze. À quatorze ans, il choisit d'arrêter ses études parisiennes et entre à l'école d'agriculture de Lancosme, en Indre, puis se consacre à l'élevage. Agriculteur le jour, la nuit il écrit. Son premier roman, "La Terre qui demeure", paraît en 1965. Succède un second, "La Grande Muraille", en 1969, suivi une année plus tard d' "Une fois sept", où il raconte ses souvenirs d'enfance, et "Mon père Edmond Michelet", qui reçoit en 1972 le prix des Écrivains combattants. Quelques temps après "J'ai choisi la terre" (Robert Laffont, 1975), il entre dans la toute jeune École de Brive. Son succès ne fera que grandir, notamment avec l'histoire de la famille Vialhe, réunissant à chaque nouvelle parution des lecteurs supplémentaires et fidèles, des amoureux de la terre comme lui, dont le nombre dépassera le million lors de la sortie du premier volume retraçant l'histoire de la famille Vialhe : "Des grives aux loups".

Avis (15)

  • Couverture du livre « La terre qui demeure » de Claude Michelet aux éditions Pocket

    coquinnette1974 sur La terre qui demeure de Claude Michelet

    La Terre qui demeure de Claude Michelet est le premier roman de l'auteur, c'est une réédition car il a été publié pour la première fois en 1965 mais il est un peu passé inaperçu.
    Les éditions Presses de la Cité viennent de le rééditer, et il était en accès libre sur net galley pour 24 h lundi...
    Voir plus

    La Terre qui demeure de Claude Michelet est le premier roman de l'auteur, c'est une réédition car il a été publié pour la première fois en 1965 mais il est un peu passé inaperçu.
    Les éditions Presses de la Cité viennent de le rééditer, et il était en accès libre sur net galley pour 24 h lundi dernier.
    Evidemment, impossible pour moi de passer à coté car j'apprécie les romans du terroir mais curieusement jusque là je n'ai jamais pris le temps de lire un roman de cet auteur, même son célèbre "Des grives aux loups".
    La Terre qui demeure c'est l'histoire de paysans, dans les années 60, une version actuelle du pot de terre contre le pot de terre.
    Jean Bordare aime sa terre, de façon presque animale. Quand des terrains en haut de la colline du village des Aulnes sont achetés pour un gisement d'uranium, Jean peste et dit qu'il ne vendra jamais. Les autres eux, vendent...
    Puis des gens de la ville souhaitent acheter leurs maisons, pour différentes raisons officielles ou officieuses.. Pour faire un verger disent certains, pour construire disent d'autres..
    Jean refuse toujours de vendre, malgré la pression. Et il n'est pas tout à fait le seul, ils sont deux contre le reste du village..
    Qui va gagner, ses deux hommes ou les hommes de la ville et le reste du village ??
    Même si ce roman a été écrit dans les années 60, je le trouve toujours d'actualité.
    Il faut le resituer dans l'époque, quand les machines agricoles faisaient de plus en plus leur apparition. Les lotissements commençaient à affluer.. C'était une autre époque et elle est bien décrite par l'auteur.
    Pour un premier roman, c'est une réussite.
    L'écriture est fluide, les personnages prennent vie sous sa plume. On s'y croirait presque.
    J'ai beaucoup aimé la chute de l'histoire.
    Je suis très contente que Les éditions Presses de la cité aient décidé de rééditer ce roman, ce fût une très bonne surprise :)
    Ma note : 5 étoiles, évidemment ;)

  • Couverture du livre « Les promesses du ciel et de la terre - tome 3 le grand sillon - vol03 » de Claude Michelet aux éditions Pocket

    Bernard Viallet sur Les promesses du ciel et de la terre - tome 3 le grand sillon - vol03 de Claude Michelet

    À Panama, débute un chantier gigantesque, titanesque même, celui du fameux canal de Ferdinand de Lesseps. Flairant la bonne affaire, Martial et Romain se lancent vaillamment dans l’aventure. Ils équipent leur société de puissantes dragues et d’énormes excavatrices et offrent leurs services au...
    Voir plus

    À Panama, débute un chantier gigantesque, titanesque même, celui du fameux canal de Ferdinand de Lesseps. Flairant la bonne affaire, Martial et Romain se lancent vaillamment dans l’aventure. Ils équipent leur société de puissantes dragues et d’énormes excavatrices et offrent leurs services au contremaître O'Brien. Il s’agit d’unir deux océans pour éviter aux bateaux de faire le tour complet du continent. Mais pour cela, il va leur falloir araser les montagnes, lutter contre une nature hostile et dompter le Sagrès, un fleuve particulièrement capricieux. Un défi à la mesure de leur courage et de leur ambition. Mais les catastrophes s’enchaînent : éboulements en série, glissements de terrain, crues monstrueuses, coulées de boue meurtrière, sans oublier le climat malsain, les fièvres, les moustiques, les mygales et les serpents venimeux. Atteint par la malaria, Martial doit rentrer au Chili et être remplacé par Antoine qui délaisse pour un temps l’immense hacienda dont il avait la charge…
    « Le grand sillon » est un roman historique de belle ampleur qui clôt la trilogie des « Promesses du ciel et de la terre ». Il s’achève sur un demi-échec fort bien décrit. Exaltante s’il en est, cette épopée qui tourna au scandale financier a raison de la détermination de l’initiateur de toute la saga. Ainsi tout s’achève en demi-teinte, comme dans la vie. Rien n’est tout blanc ni tout noir, mais plutôt dans les nuances de gris. Une très belle et très enthousiasmante histoire, des personnages attachants et très humains. Une totale réussite. Peut-être le meilleur ouvrage du prolifique Claude Michelet qui sait allier érudition et amour de la terre et des gens. À ne pas rater.

  • Couverture du livre « Pour un arpent de terre » de Claude Michelet aux éditions Robert Laffont

    Bernard Viallet sur Pour un arpent de terre de Claude Michelet

    En 1879, alors que la guerre du Pacifique oppose le Chili à la Bolivie et au Pérou, Pauline et Antoine poursuivent leur implantation en Amérique du Sud en diversifiant leurs activités. Mais Martial et Rosemonde, eux, sont retournés en France. Atteinte du mal du pays, Rosemonde est retournée à...
    Voir plus

    En 1879, alors que la guerre du Pacifique oppose le Chili à la Bolivie et au Pérou, Pauline et Antoine poursuivent leur implantation en Amérique du Sud en diversifiant leurs activités. Mais Martial et Rosemonde, eux, sont retournés en France. Atteinte du mal du pays, Rosemonde est retournée à Bordeaux où elle goûte aux plaisirs de l’oisiveté et ne compte pas du tout franchir à nouveau l’Atlantique. Pendant ce temps, de l’autre côté, leur ami banquier et financier, Herbert Halton ayant été capturé par une bande de guérilleros lors d’une expédition dans le désert, Antoine et Edmond se lancent à sa recherche et mettent tout en œuvre pour le délivrer. Dans cette mission difficile, ils seront aidés par Romain Deslieux, un prospecteur français qui a eu bien des mésaventures et qui deviendra bientôt leur ami et partenaire commercial…
    « Pour un arpent de terre » est la passionnante suite des « Promesses du ciel et de la terre », saga sud-américaine de Claude Michelet. Dans ce tome, l’auteur fait encore plus œuvre d’historien que dans le précédent. En effet, la plus importante part de la narration est consacrée aux épisodes d’une guerre assez mal connue mais qui fut d’une folie et d’une cruauté peu commune. L’attaque d’Arica, la prise de Lima et les pillages qui s’ensuivirent sont très minutieusement décrits. Les rebondissements et les péripéties se succèdent à un rythme accéléré à tel point qu’il est difficile de lâcher le livre pourtant assez épais (487 pages). De plus en plus attaché aux personnages, le lecteur ne peut s’empêcher de vouloir connaître leur évolution dans ce monde rude et exaltant où tout est à construire et parfois malheureusement, à détruire !

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !