Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Claude Michelet

Claude Michelet
Claude Michelet est né en 1938 à Brive-la-Gaillarde, en Corrèze. À quatorze ans, il choisit d'arrêter ses études parisiennes et entre à l'école d'agriculture de Lancosme, en Indre, puis se consacre à l'élevage. Agriculteur le jour, la nuit il écrit. Son premier roman, "La Terre qui demeure", para... Voir plus
Claude Michelet est né en 1938 à Brive-la-Gaillarde, en Corrèze. À quatorze ans, il choisit d'arrêter ses études parisiennes et entre à l'école d'agriculture de Lancosme, en Indre, puis se consacre à l'élevage. Agriculteur le jour, la nuit il écrit. Son premier roman, "La Terre qui demeure", paraît en 1965. Succède un second, "La Grande Muraille", en 1969, suivi une année plus tard d' "Une fois sept", où il raconte ses souvenirs d'enfance, et "Mon père Edmond Michelet", qui reçoit en 1972 le prix des Écrivains combattants. Quelques temps après "J'ai choisi la terre" (Robert Laffont, 1975), il entre dans la toute jeune École de Brive. Son succès ne fera que grandir, notamment avec l'histoire de la famille Vialhe, réunissant à chaque nouvelle parution des lecteurs supplémentaires et fidèles, des amoureux de la terre comme lui, dont le nombre dépassera le million lors de la sortie du premier volume retraçant l'histoire de la famille Vialhe : "Des grives aux loups".

Avis sur cet auteur (20)

  • add_box
    Couverture du livre « Les défricheurs d'éternité » de Claude Michelet aux éditions Les Editions Retrouvees

    Bernard Viallet sur Les défricheurs d'éternité de Claude Michelet

    Au milieu du IXè siècle, le jeune Jean Siorac, fils d’apothicaire, commence sa vie professionnelle comme jardinier à l’abbaye de Solignac dans le Limousin. Devenu scribe et enlumineur, il finit par quitter le monastère pour aller exercer différents métiers avant d’y revenir définitivement pour y...
    Voir plus

    Au milieu du IXè siècle, le jeune Jean Siorac, fils d’apothicaire, commence sa vie professionnelle comme jardinier à l’abbaye de Solignac dans le Limousin. Devenu scribe et enlumineur, il finit par quitter le monastère pour aller exercer différents métiers avant d’y revenir définitivement pour y prendre l’habit, la tonsure et le nom de frère Théodéric. Bientôt, son supérieur le nomme père abbé de Saint Romain, monastère complètement abandonné depuis de nombreuses années. Il a ordre de choisir douze frères pour l’accompagner dans cette difficile mission. Après cinq jours de marche, les treize moines découvrent un domaine en état d’immense désolation. Tous les bâtiments sont en ruine, les terrains arides ou marécageux, les manants et les serfs misérables et vivants dans une terreur incroyable. Pourtant, guerres et invasions sont terminées. La paix est revenue. Mais le sorcier Lacrapelle, qui les tient sous sa coupe, ne veut pas entendre parler d’une remise en état du monastère. Très vite, il déclenche un incendie qui ravage maisons et cultures…
    « Les défricheurs d’éternité » est roman historique qui dépeint très fidèlement le travail de pionniers de ces moines qui, juste munis d’une serpette, de quelques outils rudimentaires et d’un immense courage, défrichèrent des centaines d’hectares, assainirent des marais, bâtirent cloitres, monastères et églises et apportèrent soutien et relative prospérité à toute une population. Ils durent lutter contre les éléments, les épidémies, souffrir du froid et de la faim, travailler tout autant que manants et serfs et voir leur œuvre détruite par les incendies, les guerres et les pillages des Vikings. Une leçon de foi et de courage pour nous autres qui vivons dans le confort, l’hédonisme et la facilité. Livre passionnant dans la mesure où l’historique est bien plus important que la fiction. Le style est fluide et agréable. Le lecteur a l’impression de partager la vie difficile de la petite communauté agricole qui lutte pour sa survie au fil des années et surtout quand, 32 ans plus tard, alors qu’elle arrive à un certain équilibre, tout s’effondre et il faut recommencer presque à zéro. Il apprendra beaucoup de choses sur la vie quotidienne à la campagne avant l’an mil, sur les cultures, sur le culte des reliques qui peut se révéler plus rémunérateur que toutes les autres activités. À conseiller aux amateurs d’Histoire.

  • add_box
    Couverture du livre « Des grives aux loups t.3 ; l'appel des engoulevents » de Claude Michelet aux éditions Pocket

    Franck FINET sur Des grives aux loups t.3 ; l'appel des engoulevents de Claude Michelet

    Saint-Libéral se meurt. Le village ne compte plus que 304 habitants en 1974, en grande partie âgés.
    Jacques Vialhe sue sang et eau pour maintenir son exploitation à flot.
    Dominique, son fils ingénieur agronome en Afrique, s'apprête à rejoindre Mondiagri, multinationale agricole.
    Seul Jean, le...
    Voir plus

    Saint-Libéral se meurt. Le village ne compte plus que 304 habitants en 1974, en grande partie âgés.
    Jacques Vialhe sue sang et eau pour maintenir son exploitation à flot.
    Dominique, son fils ingénieur agronome en Afrique, s'apprête à rejoindre Mondiagri, multinationale agricole.
    Seul Jean, le fils de Guy, rêve de devenir éleveur et de travailler la terre, au grand dam de son père avocat.
    Pierre-Edouard et Mathilde, les patriarches, voient leur santé décliner.
    Il faut perpétuer la famille Vialhe, le travail de la terre et l'avenir du village.
    Quelques heureuses nouvelles vont illuminer la vieillesse de Pierre-Edouard, Naissances, mariages et projets communaux.

    Un 3 ième opus dans la lignée des 2 premiers.
    L'Histoire de la France agricole des années 1970 se déroule sous les yeux du lecteur.
    La famille Vialhe transpire la terre, les paysages ruraux, la faune et la flore régionales.
    Un roman puissant ou l'Histoire et l'émotion se marient à merveille .
    Un superbe moment de lecture !

  • add_box
    Couverture du livre « Les palombes ne passeront plus - tome 2 - vol02 » de Claude Michelet aux éditions Pocket

    Franck FINET sur Les palombes ne passeront plus - tome 2 - vol02 de Claude Michelet

    2 ième volet de la saga, "Les palombes ne passeront plus" balaie la période 1930-1968.

    Pierre-Edouard et Mathilde ont repris les rênes de la Terre des Vialhe.
    Au lendemain de la Grande Guerre, les mentalités ont changé. Les femmes s'affirment, les enfants poursuivent leurs études (les...
    Voir plus

    2 ième volet de la saga, "Les palombes ne passeront plus" balaie la période 1930-1968.

    Pierre-Edouard et Mathilde ont repris les rênes de la Terre des Vialhe.
    Au lendemain de la Grande Guerre, les mentalités ont changé. Les femmes s'affirment, les enfants poursuivent leurs études (les premiers bacheliers du département) et n'envisagent pas forcément de prendre la relève.
    La 2ième guerre mondiale, puis l'Algérie ont entâché le paysage.
    Les villages se vident de leur jeunesse, qui préfère le travail en ville (et ses loisirs) plutôt que la rudesse du travail de la terre.
    Saint-Libéral se vide de ses habitants. N'y demeurent que les "anciens", attachés à leur terre.
    Les commerces et les services publics ferment les uns après les autres.
    L'école ne compte plus que onze enfants....
    Magré tout, Pierre-Edouard et Mathide ne baissent pas les bras. Jacques -leur fils - a repris l'exploitation au prix d'un lourd endettement car l'agriculture moderne exige de couteux investissements.
    Chez les Vialhe, la Terre est vitale et on prie pour que l'exploitation demeure au sein de la famille.

    Un 2 ième tome aussi puissant que le premier.
    Claude Michelet peint magnifiquement le monde rural sur la période.
    Une oeuvre forte, qui marie l'évolution de la société française avec le roman.
    De la très grande littérature !

  • add_box
    Couverture du livre « Des grives aux loups t.1 » de Claude Michelet aux éditions Pocket

    Franck FINET sur Des grives aux loups t.1 de Claude Michelet

    Tout comme son arrière-grand-père, son grand-père et son père, Jean-Edouard Vialhe règne en maître sur son domaine et sa famille. Les Vialhe sont d'importants propriétaires terriens à Saint-Libéral sur Diamond, petit bourg de Corrèze.
    Pierre-Edouard, Berthe et Louise - les enfants de la famille...
    Voir plus

    Tout comme son arrière-grand-père, son grand-père et son père, Jean-Edouard Vialhe règne en maître sur son domaine et sa famille. Les Vialhe sont d'importants propriétaires terriens à Saint-Libéral sur Diamond, petit bourg de Corrèze.
    Pierre-Edouard, Berthe et Louise - les enfants de la famille - marchent au pas et participent activement aux durs travaux de l'exploitation. Femmes et enfants n'ont pas leur mot à dire, le Patriarche donne les ordres et on les exécute sans broncher.
    La petite Mathilde (soeur de Léon Dupeuch et ami de Pierre-Edouard) naît le 01/01/1900. Avec elle, c'est une révolution sociétale qui s'annonce. Un XX ième siécle lourd en bouleversements.
    L'église commence à perdre de sa superbe, l'école laïque se généralise.
    Quelques enfants poursuivent leurs études et les premiers diplômés (le certificat d'études) font la fierté des familles concernées.
    L'Eglise marque le pas sur la République.
    La mécanisation agricole (faucheuses, ... ) bouleverse les habitudes, l'automobile révolutionne les déplacements.
    L'implantation d'une gare à Saint-Libéral désenclave la commune et brasse les populations.
    Le patois s'éteint progressivement, le français se généralise.
    Le sens de l'Honneur, la coutume font place au cynisme et à la roublardise.
    Les femmes prennent leur indépendance et refusent qu'on leur impose des vies tracées.
    La guerre de 1914 va accélérer cette mutation en germe. Les femmes ont remplacé les hommes et prouvé qu'elles pouvaient faire vivre les villages.

    "Des grives aux loups" n'est pas qu'un roman rural. C'est une oeuvre universelle qui nous conte la douloureuse mais nécessaire mutation de la société du XX ième siècle. Un siécle qui voit exploser (au propre et au figuré) tous les carcans d'un XIX siècle dépassé.
    Une mutation technique, un bouleversement des mentalités.
    Une oeuvre magnifique, une saga familiale émouvante et passionnante.
    Des personnages attachants aux itinéraires de vies surprenants.
    Un roman qu'il est indispensable d'avoir lu !

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com