Claire Wolniewicz

Claire Wolniewicz

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (4)

  • add_box
    Couverture du livre « Le temps d'une chute » de Claire Wolniewicz aux éditions Pocket

    Sandrine Blicq sur Le temps d'une chute de Claire Wolniewicz

    Comme j'aime ce livre! L'histoire est douce, l'écriture est belle. le contraire est vrai également. C'est un bouquin par trop méconnu et cela est vraiment dommage. Un coup de coeur total et absolu

    Comme j'aime ce livre! L'histoire est douce, l'écriture est belle. le contraire est vrai également. C'est un bouquin par trop méconnu et cela est vraiment dommage. Un coup de coeur total et absolu

  • add_box
    Couverture du livre « Sainte rita patronne des causes déséspérées » de Claire Wolniewicz aux éditions Pocket

    Colette LORBAT sur Sainte rita patronne des causes déséspérées de Claire Wolniewicz

    Josiane, femme libre, libérée avec un travail « hyper » motivant….. Vu de l’extérieur, mais de l’intérieur, c’est tout autre chose.
    Un leitmotiv la suit, cette phrase de sa mère « « Fais attention à ce que tu souhaites parce que si tu te montres persévérante, la vie de l’apportera ». C’est mon...
    Voir plus

    Josiane, femme libre, libérée avec un travail « hyper » motivant….. Vu de l’extérieur, mais de l’intérieur, c’est tout autre chose.
    Un leitmotiv la suit, cette phrase de sa mère « « Fais attention à ce que tu souhaites parce que si tu te montres persévérante, la vie de l’apportera ». C’est mon icône à moi cette phrase. Je me la récite matin et soir, comme un mantra, comme la table de multiplication des è, comme le premier « je t’aime » qu’on a entendu, le premier « t’es belle » ».
    Josiane n’en peut plus de collectionner les conquêtes sans en garder une !!!! Sans réussir à trouver l’homme idéal, ce qui fait qu’elle a un chien « A défaut d’avoir l’homme idéal, j’ai donc le chien idéal ».
    Josiane n’en peut plus d’écouter les conseils de ses « amis » Elles ne se rendent pas compte celles qui disent ça, à quel point ça flétrit de se sentir aussi mal aimable. Pour que des seins pointent, il fau qu’ils puissent viser quelqu’un, pour qu’une croupe soit ferme, il faut qu’une main ait envie de la caresser. Quelles idiotes ».
    Et là, en larmes, elle s’adresse à Sainte Rita, bien connue et le matin elle se sent très bien. Pas de doute Rita est passée par là !!!! Et tout finit bien comme un conte de fées ? Non ce n’en est pas un, ou alors trempé dans un bain d’acide et de cynisme. Mais que voulez-vous, elle le veut son petit bonheur !!!!

    Suivent 5 autres nouvelles très courtes dont l’enclave. L’histoire de ce petit bout de femme, cette vieille femme qui a toujours été vieille, dont « le plaisir est coincé entre la crucifixion et l’espoir de rachat ». Ils n’ont jamais fait de bruits son mari, et elle, tous les 2 venus de Pologne, lui faire le mineur au fond des puits, elle faire le ménage et élever les enfants dans leur coron. Puis, elle se retrouve seule regardant le temps passer, toujours sans faire de bruit « C’est important le temps qui passe. Ca montre qu’on est résistant, on tient malgré tout. C’est un signe de courage, de qualité ». J’y ai entendu les chansons de Jacques Brel, senti beaucoup de tendresse.
    C’est un tout petit bouquin, dont toutes les histoires sont de qualité égale, aussi travaillées et fouillées pour rester concises. Je me suis sentie frustrée quelque fois pour une histoire trop courte. Il y a beaucoup de férocité et de désespoir dans ces 6 nouvelles que Sainte Rita aurait bien fait de visiter !!!

    En conclusion, un joli petit livre qui se lit très très vite, qui n’a d’autre prétention que nous charmer et c’est réussi.

  • add_box
    Couverture du livre « Terre légère » de Claire Wolniewicz aux éditions Viviane Hamy

    Max Buvry de VAUX LIVRES sur Terre légère de Claire Wolniewicz

    La citation de Nicolas Bouvier mis en exergue de ce roman le résume parfaitement : «Certains pensent qu'ils font un voyage, mais bientôt c'est le voyage qui vous fait ou vous défait.» Partir loin à la rencontre de l'Autre est aussi (surtout ?) une découverte, une recherche de soi, ou parfois une...
    Voir plus

    La citation de Nicolas Bouvier mis en exergue de ce roman le résume parfaitement : «Certains pensent qu'ils font un voyage, mais bientôt c'est le voyage qui vous fait ou vous défait.» Partir loin à la rencontre de l'Autre est aussi (surtout ?) une découverte, une recherche de soi, ou parfois une reconstruction. Ce récit à quatre voix le confirme. Laure ancienne danseuse vit seule avec son jeune fils Ferdinand, admirateur d'Harry Potter. Elle a accepté l'invitation au Viêt-Nam de son demi-frère Julien qui s'apprête à quitter ce pays qu'il aime tant. Elle apprend sur place et à sa grande surprise que leur père est aussi du voyage. Ce père écrivain amoureux de lui-même ne s'est jamais trop préoccupé de ses enfants et de ses femmes. Julien organise une expédition avec l'aide d'une jeune guide Cho qui rêve du prince charmant et regarde Julien avec un oeil attendri - Trois adultes quelque peu désorientés et en attente. Seul Ferdinand vit pleinement son voyage, émerveillé, attentif, simplement heureux, loin des quêtes de chaque adulte. Un inconnu se joindra à l'équipée et chacun trouvera dans ses yeux la clé de sa reconstruction. Un beau récit dépaysant qui par son écriture rythmée et l'alternance des voix vous emporte dans un tourbillon d'images et se dévore d'une traite.

  • add_box
    Couverture du livre « Le temps d'une chute » de Claire Wolniewicz aux éditions Pocket

    Isabelle Anoman de ESPACE CULTUREL LECLERC sur Le temps d'une chute de Claire Wolniewicz

    Madelaine Delisle, une octogénaire tombe de son balcon. Le temps de cette chute, elle se remémore les différents épisodes de sa vie. De son abandon par son père l'année de ses onze ans à sa réussite au sein de sa propre maison de couture à Paris, nous suivons Madelaine dans toutes les étapes de...
    Voir plus

    Madelaine Delisle, une octogénaire tombe de son balcon. Le temps de cette chute, elle se remémore les différents épisodes de sa vie. De son abandon par son père l'année de ses onze ans à sa réussite au sein de sa propre maison de couture à Paris, nous suivons Madelaine dans toutes les étapes de sa vie de femme et de créatrice avant-gardiste. Un magnifique portrait de femme...

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !