Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Cindy Van Wilder

Cindy Van Wilder
Née en Belgique en 1983, Cindy Van Wilder cultive depuis toute petite le goût des mots. Traductrice de profession et lectrice éclectique, son domaine de prédilection reste cependant l'imaginaire, où elle s'évade régulièrement tout en gardant les pieds sur notre bonne vieille Terre. Légendes d'hie... Voir plus
Née en Belgique en 1983, Cindy Van Wilder cultive depuis toute petite le goût des mots. Traductrice de profession et lectrice éclectique, son domaine de prédilection reste cependant l'imaginaire, où elle s'évade régulièrement tout en gardant les pieds sur notre bonne vieille Terre. Légendes d'hier et thèmes d'aujourd'hui se mêlent dans ses écrits. Ayant publié plusieurs nouvelles dans diverses anthologies, elle signe avec Les Héritiers son premier roman et prépare la suite de cette trilogie.

Avis sur cet auteur (35)

  • add_box
    Couverture du livre « #tous debout » de Cindy Van Wilder et Agnes Marot aux éditions Hugo Roman New Way

    kadeline sur #tous debout de Cindy Van Wilder - Agnes Marot

    Il y a des livres dont il est compliqué de parler, tous debout en fait parti. Je ne sais pas si je ne suis pas assez déconstruite pour adhérer à l’ensemble des reproches qu’on lui fait ou si j’interprète juste les choses différemment. Un chose est sure en tout cas, ce roman fait polémique et a...
    Voir plus

    Il y a des livres dont il est compliqué de parler, tous debout en fait parti. Je ne sais pas si je ne suis pas assez déconstruite pour adhérer à l’ensemble des reproches qu’on lui fait ou si j’interprète juste les choses différemment. Un chose est sure en tout cas, ce roman fait polémique et a heurté des personnes ce que je me sens obligée de mentionner.
    Je vais tenter de donner mon avis personnel qui est bien moins virulent que beaucoup. J’ai plutôt apprécié ce roman et ait été surprise du tollé qu’il subit. Tout n’est pas parfait mais il est loin d’être inintéressant. Dans ce roman, on donne la parole à Anton et Méloé, deux ados comme on en trouve dans chaque lycée. Anton est le garçon qui cherche à obtenir de l’attention mais s’y prend très mal au point d’être débordé par les conséquences de tous ses mauvais choix. Il est clairement détestable mais suivre son point de vue est un excellent moyen pour s’apercevoir que chacun peut devenir un Anton : être dépassé par les événements, faire les mauvais choix, quitte à être mauvais autant le faire bien et pousser les choses… Méloé est la jeune fille gentille et plutôt transparente qui va prendre consistance à travers une lutte.
    Chacun va raconter comment ils se sont retrouvés à bloquer leur lycée pour empêcher leur camarade de classe Rahim d’être expulsé. Alors non, on n’a pas la parole de Rahim hormis quelques dialogues et lettres et oui donner la parole au personnage concerné serait intéressant. Et pourtant j’ai trouvé ce choix judicieux. Il reflète bien l’image de ce qu’est la France encore aujourd’hui, sans faire l’autruche. A aucun moment, le concerné est acteur, il subit ce que chacun décide à sa place, « pour son bien » ou pour « s’en débarrasser » mais en tout cas sans jamais lui laisser le choix ou la parole. On a tout le panel de réactions du racisme assumé, en passant par le racisme intériorisé et sans oublier la personne qui sous couvert d’ouverture d’esprit cherche à se mettre en avant car elle est meilleure que le « blanc de base ». Pour cette dernière catégorie, on a un personnage où c’est évident et un qui le devient plutôt malgré elle. C’est une bonne façon de montrer que même avec les meilleures intentions, on peut être à côté de la plaque et ne pas faire ce qu’il faut pour la bonne raison. Il y a des propos durs mais les mises en garde sont annoncées et rien n’est gratuit. L’aspect LGBT est important aussi dans ce roman ce qui donne une convergence des luttes et malheureusement des haines très réussies. J’ai apprécié le fait de montrer que bien que les lois d’un pays soit homophobes, les habitants cherchent au mieux des solutions. Etre homosexuel est puni de la peine de mort, que peut-on faire ? Fuir ou essayer autre chose ? J’ai commencé en disant que tout n’était pas parfait, il n’est donc pas question d’oublier de parler de ce qui est moins réussi. Rahim a quitté l’Iran avec son père en laissant sa mère et ses soeurs seules sans homme au sein du foyer. Dans un état comme l’Iran, ce n’est pas crédible, elles seraient en danger. Il y a aussi au moins une facilité de scénario avec la connaissance approfondie des droits des sans papiers par Anton. Mais globalement j’ai apprécié lire un texte qui ose dire qu’il reste beaucoup à faire pour qu’on vive tous ensembles et que l’ouverture d’esprit ne fait pas tout.

  • add_box
    Couverture du livre « Elle est le vent furieux » de Marie Pavlenko et Cindy Van Wilder et Sophie Adriansen et Coline Pierre et Flore Vesco et Marie Alhinho aux éditions Flammarion

    Frederique Letilleul sur Elle est le vent furieux de Marie Pavlenko - Cindy Van Wilder - Sophie Adriansen - Coline Pierre - Flore Vesco - Marie Alhinho

    Six autrices prennent la voix de Dame Nature pour nous éveiller à toutes et tous à l'urgence de la prise de conscience collective du besoin de préservation de notre environnement. La démarche est un superbe exercice littéraire qui nous propose la richesse et la variété de belles plumes féminines...
    Voir plus

    Six autrices prennent la voix de Dame Nature pour nous éveiller à toutes et tous à l'urgence de la prise de conscience collective du besoin de préservation de notre environnement. La démarche est un superbe exercice littéraire qui nous propose la richesse et la variété de belles plumes féminines pour une démarche écologique éclairée. Six « Dame Nature » qui ne peuvent que toucher au-delà de toutes les différences par le besoin d'agir chacun à sa place pour le collectif Terre. Cet ouvrage mérite d'être partagé par le bouche à oreille, d'être offert comme un livre qui du tout ce qui est essentiel aujourd'hui, d'être dégusté par la richesse culturelle de la variété des plumes littéraires féminines françaises actuelles...Un livre qui sans nul doute vous en fera ouvrir de nouveaux....
    http://www.liresousletilleul.com/2021/02/elle-est-le-vent-furieux/sophie-andriansen-marie-alhinho-marie-pavlenko-coline-pierre-cindy-van-wilder-flore-vesco-flammarion-jeunes

  • add_box
    Couverture du livre « Elle est le vent furieux » de Marie Pavlenko et Cindy Van Wilder et Sophie Adriansen et Coline Pierre et Flore Vesco et Marie Alhinho aux éditions Flammarion

    Mademoiselle Roxane sur Elle est le vent furieux de Marie Pavlenko - Cindy Van Wilder - Sophie Adriansen - Coline Pierre - Flore Vesco - Marie Alhinho

    Dame Nature est en colère… L’Homme ne respecte plus rien entre la surconsommation et dégradation de la planète. Etre profondément égoïste et imbus de lui-même, il se considère au-dessus de Dame Nature et de la faune. Mais ceux-ci n’ont pas dit leur dernier mot… Et si la Terre avait décidé de...
    Voir plus

    Dame Nature est en colère… L’Homme ne respecte plus rien entre la surconsommation et dégradation de la planète. Etre profondément égoïste et imbus de lui-même, il se considère au-dessus de Dame Nature et de la faune. Mais ceux-ci n’ont pas dit leur dernier mot… Et si la Terre avait décidé de dire stop ? Et si elle se rebellait pour faire comprendre à l’Homme qu’il devient inhumain ? Et si la Nature utilisait la technologie pour faire passer son message ?

    Ce recueil est dans l’air du temps. Les problématiques de l’écologie, de notre mode de vie, de notre point de vue sur le monde, sont au centre de ce livre. Même la crise que nous traversons se retrouve dans ce roman. On oublie vite le format nouvelle, tant la cohérence de ce recueil est grande. On assiste à des épisodes – plus ou moins réalistes – d’une Nature qui ne veut plus de ce mode de fonctionnement. Un livre coup de poing et coup de cœur qui résonne, et qui raisonne, en nous. Ces nouvelles nous touchent et sauront toucher les plus jeunes. Comme l’ont rappelé les autrices lors de la rencontre, c’est la nouvelle génération qui va pouvoir changer les choses. Il est temps d’entendre les avertissements de Dame Nature, avant d’essuyer une tempête qui pourrait être furieuse…

  • add_box
    Couverture du livre « Elle est le vent furieux » de Marie Pavlenko et Cindy Van Wilder et Sophie Adriansen et Coline Pierre et Flore Vesco et Marie Alhinho aux éditions Flammarion

    emilie77400 sur Elle est le vent furieux de Marie Pavlenko - Cindy Van Wilder - Sophie Adriansen - Coline Pierre - Flore Vesco - Marie Alhinho

    Ce livre est particulier car il s'agit d'un recueil de nouvelles toutes écrites par des autrices différentes mais toutes liées par une même problématique. Marie Pavlenko est à l'origine de ce projet, elle avait écrit, il y a quelque temps, une nouvelle qu'elle considérait comme pouvant être le...
    Voir plus

    Ce livre est particulier car il s'agit d'un recueil de nouvelles toutes écrites par des autrices différentes mais toutes liées par une même problématique. Marie Pavlenko est à l'origine de ce projet, elle avait écrit, il y a quelque temps, une nouvelle qu'elle considérait comme pouvant être le début de quelque chose de plus grand, puis lui est venue l'idée de crée un collectif autour de Dame Nature. Elle a donc choisi les autrices et leur a présenté sa nouvelle comme base de travail. Cette nouvelle est d'ailleurs celle que l'on retrouve au tout début.

    Mais de quoi parlons-nous ? Et bien, imaginez, que dame Nature se fâche après nous car elle trouve que nous ne méritons pas tout ce qu'elle nous offre (à juste titre!) et qu'elle décide de nous donner une bonne leçon… Et c'est très intéressant car chaque autrice apporte vraiment sa propre identité, aussi, par la force des choses, certaines nouvelles m'ont plus parlé que d'autres. J'ai ainsi adoré « Nos corps Végétaux » de Coline Pierré, j'aime beaucoup sa vision des choses dans laquelle j'ai trouvé une certaine poésie. J'ai aussi beaucoup aimé « Monkey Palace »de Sophie Adriansen, avec ces singes qui récupèrent leur territoire… et je salue la prouesse de Flore Vesco avec son « Récit recyclé » écrit complètement en réutilisant des phrases de livres existants et des phrases des autres nouvelles de ce collectif !
    J'ai passé un bon moment, j'ai vraiment beaucoup apprécié cette approche pour nous parler des problèmes environnementaux causés par l'Homme. Il est temps de comprendre que tout ce que notre planète nous offre n'est pas acquis et qu'il est nécessaire de prendre soin d'elle.
    Si à la fin de cette lecture vous n'avez pas compris qu'il est temps d'agir alors c'est qu'il n'y a plus rien à faire...