Christophe Leon

Christophe Leon
Christophe Le?on est ne? a` Alger et vit en Dordogne. Apre`s avoir e?te? artiste peintre, il se consacre maintenant a` l'e?criture. Il a notamment publie? Longtemps a` l'E?cole des Loisirs, Ne?nuphar Grigrimaldit, aux e?ditions Alice Jeunesse et Pas demain la veille chez Thierry Magnier. Chez Osk... Voir plus
Christophe Le?on est ne? a` Alger et vit en Dordogne. Apre`s avoir e?te? artiste peintre, il se consacre maintenant a` l'e?criture. Il a notamment publie? Longtemps a` l'E?cole des Loisirs, Ne?nuphar Grigrimaldit, aux e?ditions Alice Jeunesse et Pas demain la veille chez Thierry Magnier. Chez Oskar, il a de?ja` publie? Grand-pe`re, Cite? Lilas, Mon pe`re n'est pas un he?ros - Fukushima, Argentina, Argentina, Engrenages et dernie`rement Trouve-moi.

Avis (6)

  • Couverture du livre « Le jour d'après » de Christophe Leon aux éditions Thierry Magnier

    kryan soler sur Le jour d'après de Christophe Leon

    Bonne et émouvante surprise que ce petit livre jeunesse de Christophe Léon - un auteur que je connaissais pas- !
    Les sujets abordés ne sont pas simples mais c'est fait avec justesse et les histoires des personnages se mêlent les unes aux autres ...

    Bonne et émouvante surprise que ce petit livre jeunesse de Christophe Léon - un auteur que je connaissais pas- !
    Les sujets abordés ne sont pas simples mais c'est fait avec justesse et les histoires des personnages se mêlent les unes aux autres ...

  • Couverture du livre « Et j'irai loin, bien loin » de Christophe Leon aux éditions Thierry Magnier

    Laëti K. sur Et j'irai loin, bien loin de Christophe Leon

    Ernest et ses parents, comme tous les ans, passent l’été dans leur maison de vacances, près de Calais. Mais cette année, Ernest découvre 2 réfugiés afghan, cachés dans sa chambre. Loin de ce dont parlent les infos à la télé qui semblent éloigné d’eux, la famille est confronté à la réalité...
    Voir plus

    Ernest et ses parents, comme tous les ans, passent l’été dans leur maison de vacances, près de Calais. Mais cette année, Ernest découvre 2 réfugiés afghan, cachés dans sa chambre. Loin de ce dont parlent les infos à la télé qui semblent éloigné d’eux, la famille est confronté à la réalité d’aider ou non le père et sa fille à rejoindre l’Angleterre. Cette rencontre les changera tous.
    Une histoire très belle et sensible.

  • Couverture du livre « Fani » de Christophe Leon aux éditions Oskar

    Manika sur Fani de Christophe Leon

    Jeune adulte pas encore majeure, Fani arrive à Paris, un peu perdue, en tout cas peu intégrée aux fiesta organisées par ses colocataires. Orpheline, elle cherche un petit boulot pour alléger les charges restantes à sa mère.

    Très surprise de l'offre que lui fait Flore, passer ses samedis...
    Voir plus

    Jeune adulte pas encore majeure, Fani arrive à Paris, un peu perdue, en tout cas peu intégrée aux fiesta organisées par ses colocataires. Orpheline, elle cherche un petit boulot pour alléger les charges restantes à sa mère.

    Très surprise de l'offre que lui fait Flore, passer ses samedis après midi à lui tenir compagnie, Fani pense d'abord refuser puis finit par accepter. Elles deviennent rapidement complices. La jeune fille entre peu à peu dans 'intimité de cette vieille dame ce qui n'est pas bien vu par la famille. Je ne vais pas spoiler la suite, c'est bien écrit agréable à lire, plutôt réaliste même si je n'ai pas été tellement surprise c'était un agréable moment de surprise...

    Un roman pour grand ado !

  • Couverture du livre « Embardée » de Christophe Leon aux éditions La Joie De Lire

    Célia Glosable sur Embardée de Christophe Leon

    Les hasards de la lecture font que je continue avec un second roman « dérangeant ». Et, quel roman ! Le récit est court, mais d'une puissance extrême. Christophe Léon nous plonge dans un futur proche où les personnes sont peu à peu mises au ban de la société selon leur orientation sexuelle....
    Voir plus

    Les hasards de la lecture font que je continue avec un second roman « dérangeant ». Et, quel roman ! Le récit est court, mais d'une puissance extrême. Christophe Léon nous plonge dans un futur proche où les personnes sont peu à peu mises au ban de la société selon leur orientation sexuelle. Gabrielle a treize ans, et subit cette situation avec ses deux pères depuis quelques années. Le récit alterne habilement entre le présent et les souvenirs de la jeune fille qui nous raconte la lente fascisation de la société. On en reste soufflé ; l'écriture de Christophe Léon est sans fioritures, presque à la moelle.
    En bref, une dystopie au message fort – et formidable : restons vigilants face à la montée progressive d'idées extrémistes. Gardons bien en tête la parabole de la grenouille. A mettre entre toutes les mains !

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com