Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Christophe Lambert

Christophe Lambert
Christophe Lambert est un passionné de cinéma : il a réalisé plusieurs courts-métrages, travaillé pour la télévision et dirigé des ateliers vidéo dans des collèges. Aujourd'hui, toutefois, c'est surtout l'écriture qui l'occupe. Il a publié des romans dans des genres très variés - roman historique... Voir plus
Christophe Lambert est un passionné de cinéma : il a réalisé plusieurs courts-métrages, travaillé pour la télévision et dirigé des ateliers vidéo dans des collèges. Aujourd'hui, toutefois, c'est surtout l'écriture qui l'occupe. Il a publié des romans dans des genres très variés - roman historique, thriller, fantasy, sciencefiction -, publiés par divers éditeurs (Bayard, Hachette, Syros, Nathan, et Fleuve Noir).

Avis sur cet auteur (20)

  • add_box
    Couverture du livre « Si longue soit la nuit » de Christophe Lambert aux éditions Fleurus

    Les Fantasy d'Amanda sur Si longue soit la nuit de Christophe Lambert

    Retrouvez d'autres chroniques sur mon blog : https://lesfantasydamanda.wordpress.com

    --- Un thriller psychologique et fantastique en hommage à Stephen King ---

    Lorsque les éditions Fleurus m’ont proposé Si longue soit la nuit en service de presse, je n’ai pas hésité une seule seconde avant...
    Voir plus

    Retrouvez d'autres chroniques sur mon blog : https://lesfantasydamanda.wordpress.com

    --- Un thriller psychologique et fantastique en hommage à Stephen King ---

    Lorsque les éditions Fleurus m’ont proposé Si longue soit la nuit en service de presse, je n’ai pas hésité une seule seconde avant d’accepter. En effet, j’aime ce genre de romans à l’ambiance mystérieuse qui emprunte largement au fantastique. Je remercie donc la maison d’édition pour l’envoi !

    Axelle – de la chaîne La Parenthèse d’Axelle – m’a rejointe durant ma lecture, ce qui nous a permis d’échanger nos impressions. Comme toujours, ce fut une superbe expérience ! De notre avis commun, ce one-shot est captivant malgré son léger manque de développement. Mais difficile de faire mieux en 214 pages. Bref, cela ne nous a pas empêchées de le dévorer !

    --- Quand l’étrange s’invite au lycée… ---

    Si longue soit la nuit est avant tout un condensé de mystères. Alors qu’ils reviennent à eux, cinq adolescents s’aperçoivent qu’ils sont seuls dans leur lycée. Aux alentours, nul camarade, nul professeur. Seulement la nuit noire et leurs peurs enfouies au plus profond d’eux-mêmes…

    Rapidement, nos héros cherchent à comprendre ce qui leur arrive, mais aucune explication ne semble convenir. De plus, ils ne peuvent sortir de l’établissement, ce qui les inquiète tout particulièrement ! À leurs côtés, le lecteur s’enfonce dans une sorte de cauchemar où les phénomènes paranormaux se multiplient.

    Je tiens toutefois à préciser que l’intrigue frôle l’horreur, sans jamais vraiment basculer. Après tout, il s’agit d’un roman jeunesse (à partir de 13 ans). Ceci étant dit, un passage en lien avec le passé de Johny m’a remuée au point que j’ai failli refermer le livre pour ne plus jamais l’ouvrir, mais il aborde une thématique à laquelle je me montre particulièrement sensible, alors…

    --- Derrière chaque adolescent se cachent des blessures ---

    On a tous des secrets, pas vrai ? Eh bien, c’est sur cet adage que repose le roman. En effet, bien qu’ils paraissent clichés au début, les héros s’en éloignent progressivement pour mieux révéler leurs tourments. Avec un style que je qualifierais de très actuel, Christophe Lambert déconstruit les stéréotypes que l’on retrouve habituellement dans tous les lycées.

    Dernier de la classe, Johny est la petite frappe par excellence. C’est avec fierté qu’il marche dans les pas de son frère, du moins c’est que tout le monde croit. Mais peut-être n’est-il pas si idiot, dans le fond ? Calista, elle, est le canon auquel toutes les autres filles veulent ressembler. Pourtant, elle n’est pas qu’un physique, mais tous semblent l’avoir oublié.

    Enfin, je citerai Laura, la première de classe qui se refuse à échouer en toutes circonstances. Cependant, être une bonne élève ne suffit pas à son bonheur…

    --- Mais pourquoi ont-ils été choisis ?! ---

    C’est LA question que je ne cessais de me poser. Et plus j’avançais dans ma lecture, plus je craignais d’obtenir des réponses. À raison, car si l’ambiance est une réussite, les justifications de l’auteur m’ont semblé un peu légères.

    Bon, en vérité, je m’y attendais ; au vu du nombre de pages restant, il me paraissait impossible de conclure sans emprunter quelques raccourcis. C’est d’ailleurs pour cette raison que je recommande avant tout ce roman aux amateurs du genre. En ce qui me concerne, je l’ai trouvé très divertissant malgré les bémols évoqués plus haut.

  • add_box
    Couverture du livre « Titanic 2012 » de Christophe Lambert aux éditions Grund

    kryan soler sur Titanic 2012 de Christophe Lambert

    "Peur du passé. Peur du futur. Les deux étaient liées.
    Quelque chose de terrible se tramait, il en avait l'intime conviction. »


    En avant-propos, l'auteur Christophe Lambert souhaitait à ses lecteurs et lectrices de passer un bon moment en compagnie de ses personnages... c'etait le cas !

    "Peur du passé. Peur du futur. Les deux étaient liées.
    Quelque chose de terrible se tramait, il en avait l'intime conviction. »


    En avant-propos, l'auteur Christophe Lambert souhaitait à ses lecteurs et lectrices de passer un bon moment en compagnie de ses personnages... c'etait le cas !

  • add_box
    Couverture du livre « L'agence Pendergast ; le prince des ténèbres » de Christophe Lambert et Florent Sacre aux éditions Didier Jeunesse

    Nath_Aely_Bookivore sur L'agence Pendergast ; le prince des ténèbres de Christophe Lambert - Florent Sacre

    Voici une nouvelle série jeunesse qui devrait faire des émules chez son lectorat.
    Sean est un jeune voyou au grand coeur. Fils adoptif du plus grand truand de New York il n'en doit pas moins voler et arnaquer pour vivre. Mais il a des principes et voler une petite mamie ou un immigré qui arrive...
    Voir plus

    Voici une nouvelle série jeunesse qui devrait faire des émules chez son lectorat.
    Sean est un jeune voyou au grand coeur. Fils adoptif du plus grand truand de New York il n'en doit pas moins voler et arnaquer pour vivre. Mais il a des principes et voler une petite mamie ou un immigré qui arrive en Amérique, ça, il ne peut pas faire. du coup c'est lui qui a des problèmes de dettes avec son "cher papa".
    Tout va changer alors qu'il vole une montre à gousset dans la poche d'un gentleman alors qu'il lui offre du feu.
    Archibald Pendergast est le nom de cet homme hors du commun.
    En sa compagnie nous allons découvrir un équipe de personnages atypiques : Celia, Joe L indien ou Gégé le scientifique un peu fou aux gadgets délirants. Sean va avec sa débrouillardise attirer leur attention. Et se retrouver dans une aventure plein de rebondissements et d'action.
    Je me suis bien amusée à suivre ce jeune adolescent dans les rues de New York. L'action ne manque pas, le déroulement se fait dans une bonne dynamique et surtout cela s'enchaîne sans réel temps morts. du coup le lecteur est pris dans le fil de l'histoire et voit arriver la fin presque par surprise.
    Cette lecture facile et agréable devrait donc entraîner dans ses pages les jeunes lecteurs de 9-12 ans mais pourquoi pas aussi les plus grands. Une touche de James Bond, un peu de Harry Potter et hop vous voilà avec une nouvelle équipe de héros attachants et que l'on a hâte de connaître mieux. Car ce premier tome nous permet outre d'entrer au coeur de l'agence Pendergast mais aussi d'en apprendre un peu sur chacun. Juste assez pour être accroché mais pas suffisamment pour ne pas en vouloir plus. C'est ainsi que le lecteur mord à l'appât tendu et retourne à la librairie chercher le deuxième tome déjà sorti : le monstre des égouts.
    C'est donc une série que je vais suivre avec joie pour retrouver ces personnages et vivre de nouvelles aventures en leur compagnie.

  • add_box
    Couverture du livre « Acid summer » de Christophe Lambert et Rohlmann aux éditions Milan

    Lelamaquilit sur Acid summer de Christophe Lambert - Rohlmann

    Un roman qui revisite le célèbre festival de Woodstock aux États-Unis avec l'histoire de ce jeune homme qui veut retrouver la jeune fille dont il tombe amoureux. Ce qui est intéressant, c'est cette immersion complète dans les années 70 par le biais de rencontres lors du festival avec les...
    Voir plus

    Un roman qui revisite le célèbre festival de Woodstock aux États-Unis avec l'histoire de ce jeune homme qui veut retrouver la jeune fille dont il tombe amoureux. Ce qui est intéressant, c'est cette immersion complète dans les années 70 par le biais de rencontres lors du festival avec les musiciens Jimmy Hendrix ou Janis Joplin, un vétéran de la guerre du Vietnam, un jeune homme en proie à la drogue, un membre des black Panters etc. Une manière d'évoquer tous les problèmes sociaux et politiques de l'époque avec des personnages incarnés. Drogue, sexe and music so. Un visage de l'Amérique se dessine avec des retours en arrière, des histoires de vies. Je regrette l'aspect trop didactique parfois où l'on se sent obligé d'évoquer la carrière ou la vie d'un musicien et les scènes de drogue parfois violentes pour de jeunes ados. Oui, ça m'a transporté mais j'aurais aimé une intrigue plus poussée qu'une superposition de scènes de vie. À part cela, c'est un bon roman pour l'été qui parle d'amour, de musique et d'histoire.