Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Christian Signol

Christian Signol
Consacré en 2015 comme l'un des dix romanciers préférés des Français, Christian Signol est né dans le Quercy et vit en Corrèze. Deux veines dans son œuvre : celle des grandes sagas populaires en plusieurs tomes (de La Rivière Espérance aux Messieurs de Grandval en passant par Les Vignes de Saint... Voir plus
Consacré en 2015 comme l'un des dix romanciers préférés des Français, Christian Signol est né dans le Quercy et vit en Corrèze. Deux veines dans son œuvre : celle des grandes sagas populaires en plusieurs tomes (de La Rivière Espérance aux Messieurs de Grandval en passant par Les Vignes de Sainte-Colombe, Prix des Maisons de la presse 1997) et celle des œuvres plus intimistes, récits ou romans, telles que Bonheurs d'enfance, La Grande Île, Ils rêvaient des dimanches ou Pourquoi le ciel est bleu. Depuis trente ans, son succès ne se dément pas. Ses livres sont traduits en quinze langues.

Avis sur cet auteur (58)

  • add_box
    Couverture du livre « Au coeur des forêts » de Christian Signol aux éditions Lgf

    MICHEL Galane sur Au coeur des forêts de Christian Signol

    J’apprécie énormément cet auteur. Sa plume est douce, amoureuse de la nature et du terroir, subtile, délicate ; elle arrive à nous transporter directement au contact de la nature.
    Dans ce livre, il m’a été très agréable de sentir l’humus de la forêt, du bois fraîchement couper, de la terre...
    Voir plus

    J’apprécie énormément cet auteur. Sa plume est douce, amoureuse de la nature et du terroir, subtile, délicate ; elle arrive à nous transporter directement au contact de la nature.
    Dans ce livre, il m’a été très agréable de sentir l’humus de la forêt, du bois fraîchement couper, de la terre encore humide, de la neige, de la pluie……
    Je n’ai pas été déçue par ce livre, comme d’habitude avec Christian Signol. Très belle Lecture.

  • add_box
    Couverture du livre « Les chênes d'or » de Christian Signol aux éditions Lgf

    Sandrine Fernandez sur Les chênes d'or de Christian Signol

    Au cœur de la Dordogne, Mélina Fontanel a grandi au côté de son père Jean, bordier pour les Carsac, les propriétaires terriens du village de Salvignac. De sa mère Ida, la petite fille ne connaît qu'une photographie mais elle pressent qu'un secret entoure son décès précoce. Cependant Jean,...
    Voir plus

    Au cœur de la Dordogne, Mélina Fontanel a grandi au côté de son père Jean, bordier pour les Carsac, les propriétaires terriens du village de Salvignac. De sa mère Ida, la petite fille ne connaît qu'une photographie mais elle pressent qu'un secret entoure son décès précoce. Cependant Jean, toujours prompt à lui raconter les secrets de la truffe, se ferme comme une huître quand il s'agit d'évoquer sa défunte épouse. Alors la petite Mélina interroge la terre, les chênes, son fidèle ami Pierre, le fils des métayers. Mais tous gardent le silence et Mélina devra faire preuve de patience pour découvrir les secrets qui entourent sa mère. Très proche de la nature et dépositaire du savoir de son père sur la culture des truffes, l'or noir du Périgord, Mélina devient une jeune fille puis une femme forte, terrienne, aussi bonne à dresser les chiens qu'à choisir les glands qui feront les meilleurs chênes ou à cueillir les plantes qui soignent. Elle aura son lot de peines et de joies, connaîtra la guerre, les deuils, l'humiliation d'être une femme dans un monde d'hommes, l'humiliation d'être pauvre face aux maîtres mais saura toujours garder sa fierté, sa détermination et sa conviction que c'est sur cette terre de Dordogne que se trouvent tous les bonheurs de la vie.

    Christian Signol, grand maître du roman du terroir, signe ici un bel hommage à la Dordogne, la truffe noire et aux petites gens des campagnes. Mais malgré une héroïne attachante et une agréable promenade dans cette belle région de France, ce roman est une déception. L'écriture linéaire, sans saveurs, sans surprises est le véritable point noir d'une histoire qui manque aussi d'originalité. La petite paysanne humble et fière face aux nobles propriétaires arrogants et paternalistes, c'est un scénario attendu et le droit de cuissage que pense pouvoir exercer le fils de famille n'est pas non plus une nouveauté. Pourtant, on se laisse bercer par un récit qui parle à nos racines terriennes et la lumineuse Mélina participe à cet attachement.
    Il ne faut pas s'attendre à de la grande littérature mais on peut, le temps de quelques centaines de pages, apprécier la ballade en Dordogne et le souvenir de ces temps anciens où l'homme vivait avec les saisons et puisait ses ressources dans la terre. Un charme désuet.

  • add_box
    Couverture du livre « La grande île » de Christian Signol aux éditions Lgf

    Agnès R. sur La grande île de Christian Signol

    Très belle histoire. Au début, j’ai eu du mal à embarquer par le rythme lent. Mais au contraire, c’est tout à fait ce qu’il fallait pour cette thématique. Un livre puissant, sublime et parfois douloureux. Très bien écrit comme cet auteur sait le faire.

    Très belle histoire. Au début, j’ai eu du mal à embarquer par le rythme lent. Mais au contraire, c’est tout à fait ce qu’il fallait pour cette thématique. Un livre puissant, sublime et parfois douloureux. Très bien écrit comme cet auteur sait le faire.

  • add_box
    Couverture du livre « Marie des brebis » de Christian Signol aux éditions Pocket

    FLaure sur Marie des brebis de Christian Signol

    9/10
    Marie est née à l'automne 1901. Johannès, l'a trouvée, abandonnée au milieu des brebis, au pied d'un genévrier. Un mot indiquait que la petite s'appelait Marie d'où "Marie des brebis". Christian SIGNOL a écouté et mis en page les bons et mauvais souvenirs de Marie.
    La collection de ce...
    Voir plus

    9/10
    Marie est née à l'automne 1901. Johannès, l'a trouvée, abandonnée au milieu des brebis, au pied d'un genévrier. Un mot indiquait que la petite s'appelait Marie d'où "Marie des brebis". Christian SIGNOL a écouté et mis en page les bons et mauvais souvenirs de Marie.
    La collection de ce livre est "mémoire vive", il a trouvé sa place ainsi que le classement "roman terroir", la région est aussi un personnage.
    Marie est une héroïne très attachante, mais elle n'est pas la seule. On s'image être à la place de Christian, à CAHORS, sur la petite place. Le calme nous envahit. Merci Christian de nous avoir permis de connaître, un peu, une si belle personne.
    Chronique complète : https://vie-quotidienne-de-flaure.blogspot.com/2020/05/Marie-des-brebis-Christian-SIGNOL.html