Christian Blanchard

Christian Blanchard
Après des études de sociologie, Christian Blanchard a passé vingt-cinq ans au sein d'une institution publique. Il se consacre aujourd'hui à l'écriture et vit en Bretagne. Il est l'auteur de nombreux romans noirs et thrillers dont le dernier, Iboga, est paru aux éditions Belfond en 2018.

Avis (16)

  • add_box
    Couverture du livre « Iboga » de Christian Blanchard aux éditions Belfond

    Aurélien sur Iboga de Christian Blanchard

    Ce roman est une réelle plongée dans le milieu carcérale mais aussi dans l'âme humaine.

    L'auteur nous narre ici l'histoire de Jefferson Petitbois, condamné initialement à la peine de mort pour meurtre et viol avant d'être gracié par la président de la République, sa peine étant ainsi commuée...
    Voir plus

    Ce roman est une réelle plongée dans le milieu carcérale mais aussi dans l'âme humaine.

    L'auteur nous narre ici l'histoire de Jefferson Petitbois, condamné initialement à la peine de mort pour meurtre et viol avant d'être gracié par la président de la République, sa peine étant ainsi commuée en peine de prison à perpétuité.

    Plusieurs arcs narratifs dans ce roman, une partie est consacrée aux conditions de détention et à l'effet d'un enfermement et d'un isolement de longue durée sur l'homme. Les relations avec des professionnels comme les gardiens mais aussi des médecins ou bien des psychologues sont abordées. L'autre partie nous présente l'histoire de cet homme, son enfance difficile, sa plongée dans "l'Iboga", cette plante aux effets psychotropes qui provient d'Afrique et les crimes qui l'ont conduit dans cette prison.

    Ces arcs narratifs sont subtilement entremêlés par l'auteur dans une construction irréprochable. Les mots employés sont toujours justes. Le lecteur est bousculé, on exècre, on compatis parfois et on s'interroge souvent au fil des évènements qui jalonnent ce récit qui est criant de réalisme.

    Je recommande sans hésitation cette lecture très immersive qui ne laisse pas totalement indemne mais qui se place subtilement à la croisée des genres, entre polar, thriller et roman de société avec en prime une écriture totalement maîtrisée de l'auteur.

  • add_box
    Couverture du livre « Iboga » de Christian Blanchard aux éditions Belfond

    Sylvie Belgrand sur Iboga de Christian Blanchard

    Iboga, de Christian Blanchard. Editions Points Sélection prix du meilleur polar 2019.

    Énorme coup de coeur pour ce roman à l'écriture à la fois puissante et sensible.

    Christian Blanchard nous immerge dans la tête, le coeur, les tripes de son héros en racontant des sensations, des...
    Voir plus

    Iboga, de Christian Blanchard. Editions Points Sélection prix du meilleur polar 2019.

    Énorme coup de coeur pour ce roman à l'écriture à la fois puissante et sensible.

    Christian Blanchard nous immerge dans la tête, le coeur, les tripes de son héros en racontant des sensations, des ressentis, plutôt qu'en écrivant un récit linéaire. C'est vivant, c'est poignant, c'est passionnant !
    On est en plein dans sa violence, sa solitude, son désarroi, sa peur, son besoin d'affection, son manque d'amour.
    Une histoire très forte, qui marque.

    #Iboga #ChristianBlanchard #EditionsPoints #lecture #livres #chroniques #polar

    Le quatrième de couverture :

    Le verdict est tombé. Jefferson Petitbois, 17 ans, s'apprête à être exécuté. Dans le couloir de la mort, l'attente s'éternise jusqu'à ce que la grâce présidentielle transforme la peine en prison à perpétuité. Jeff se retrouve enfermé dans une cellule avec pour seule compagnie les matons, les fantômes de ses victimes et celui de Max. Son seul protecteur. Celui qui l'a initié à Iboga. Celui qui a fait de lui un meurtrier. Qui est-il vraiment ? Une victime ? Un monstre ? Ce livre raconte la vérité... La vérité selon Jefferson Petitbois.

  • add_box
    Couverture du livre « Seul avec la nuit » de Christian Blanchard aux éditions Belfond

    jeanmid sur Seul avec la nuit de Christian Blanchard

    Et si toutes ces histoires étaient vraies ? Et si aujourd'hui sur le sol français certains chirurgiens peu scrupuleux pratiquaient ces greffes illégales , sauvant quelques privilégié(e)s et handicapant à vie d'autres ? Enlevant ici un rein . Là une jambe , un bras , contre leur volonté , à de...
    Voir plus

    Et si toutes ces histoires étaient vraies ? Et si aujourd'hui sur le sol français certains chirurgiens peu scrupuleux pratiquaient ces greffes illégales , sauvant quelques privilégié(e)s et handicapant à vie d'autres ? Enlevant ici un rein . Là une jambe , un bras , contre leur volonté , à de jeunes enfants totalement inconscients et se réveillant infirmes .
    Ce roman de « Christian Blanchard « est pourtant une fiction mais malheureusement tellement plausible . Tellement réaliste . On comprend que l'écrivain s'est fortement documenté et inspiré de faits réels avant d'écrire son oeuvre .
    On y fait connaissance avec de (très) jeunes survivants qui ont bravé la fatigue , la peur , le risque de la noyade à chaque instant sur des embarcations trop fragiles pour tenter de rallier avec leur famille cet eldorado qui s'appelle l'Europe . Laissant derrière eux une mère , un père ou un frère décédés pendant la traversée de la Mer Méditerranée ou dans un camion , oubliés comme de simples marchandises avariées .
    Pour certains gamins estropiés comme Sayid et Diarra , de funestes destins se profilent à l'horizon : mendier au bord des routes pour le compte d'organisations à but lucratif peu scrupuleux et peu soucieux de la qualité de vie de leurs petits « protégés ». Ou comme certaines fillettes, dont Aîcha est ici le meilleur exemple , qui offrent aux futurs « clients » potentiels l'attrait de leur jeunesse , de leur « fraicheur » et de leur virginité et pour lesquelles la case prostitution est inéluctable .
    Christian Blanchard nous montre également l'effet pervers produit sur les « receveurs » .En effet même si leur douleur ne semble pas comparable avec les atrocités vécues par les jeunes migrants africains , il affecte également leur psychologie ,il génère ce mal de vivre avec un organe qui ne leur appartient pas .C'est le cas d'Élodie qui malgré les efforts de ses parents ne peut se libérer de ce mal être , ce rejet plus psychique que physique qu'elle vit avec ce nouveau rein .
    Nos « donneurs » et nos « receveurs « auront peut être la chance de croiser la route - ou plutôt la voie ferrée - de Némo , ce retraité de la SNCF au bout du rouleau , à moitié aveugle , dont la vielle carcasse sent le rhum et la nicotine mais avec un « coeur » gros comme ça . Ce voyageur solitaire a toujours une place dans sa voiture pour les naufragés de la vie , heureux de leur offrir une petite raison de croire encore que le bonheur est malgré tout possible malgré les obstacles .

    L'auteur nous offre un roman choc qui met en lumière ce trafic immonde d'organes. Un récit émouvant qui emporte le lecteur , témoin de ces fortunes diverses à l'injustice criante . Témoin également de cette société qui profite des plus faibles pour s'enrichir . Cette société occidentale qui fait le malheur de ceux qui l'ont rêvé comme idéal . Dans cette noirceur abyssale surnage malgré tout de très beaux personnages auxquels il est impossible de ne pas s'attacher .Tel ce Némo , increvable malgré les doses de rhum qu'il ingurgite régulièrement ; ces Gitanes qu'il fume comme des friandises , trompant la mort tant qu'il y a de la vie dans son wagon - pardon sa voiture .Un beau témoignage au style efficace qu'il faut découvrir sans retenue .

  • add_box
    Couverture du livre « Iboga » de Christian Blanchard aux éditions Belfond

    christi45 sur Iboga de Christian Blanchard

    J'ai lu ce livre dans le cadre de la sélection des lecteurs du "Prix du Meilleur Polar des Editions Poins 2019"

    Octobre 1980, Jefferson Petitbois, 17 ans est condamné à la peine capitale pour ses crimes. Incarcéré à Fresnes dans le couloir de la mort, il tente d'affronter sa peur de mourir....
    Voir plus

    J'ai lu ce livre dans le cadre de la sélection des lecteurs du "Prix du Meilleur Polar des Editions Poins 2019"

    Octobre 1980, Jefferson Petitbois, 17 ans est condamné à la peine capitale pour ses crimes. Incarcéré à Fresnes dans le couloir de la mort, il tente d'affronter sa peur de mourir. L'attente est longue et difficile. Max lui a pourtant répété qu'il était immortel !!!
    Mai 1981, Jefferson bénéficie de la grâce présidentielle : il ne sera pas exécuté mais purgera une peine de prison à perpétuité. Un Bien pour un Mal ? Vivre sans liberté ou Mourir ? De toute façon, il n'a pas le choix. Max lui avait bien dit qu'il était immortel !!!

    Avec tact et pudeur, l'auteur ChristianBlanchard, nous raconte la vérité ... la vérité selon Jefferson Petitbois. D'une belle plume, l'auteur donne vie au petit nombre de personnage de ce roman. Il décrit avec justesse la vie carcérale de Jeff, sa vie "d'avant" et ses crimes.

    Un thriller psychologique dans une ambiance de huis clos qui m'a replongé dans "La Ligne Verte" de Stephen King.

Ils le suivent

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !