Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Christian Blanchard

Christian Blanchard
Après des études de sociologie, Christian Blanchard a passé vingt-cinq ans au sein d'une institution publique. Il se consacre aujourd'hui à l'écriture et vit en Bretagne. Il est l'auteur de nombreux romans noirs et thrillers dont le dernier, Iboga, est paru aux éditions Belfond en 2018.

Avis sur cet auteur (26)

  • add_box
    Couverture du livre « Iboga » de Christian Blanchard aux éditions Belfond

    Mel Bidart sur Iboga de Christian Blanchard

    Ce roman est un huis clos insoutenable, la vie de l'attente de la "Louisette" à la perpétuité.
    Nous nous retrouvons dans la tête de Jefferson, condamné à mort pour ses crimes et là nous apprenons ses délires et sa vérité.
    Je trouve qu'en ses temps de débats suite à certaines affaires il est...
    Voir plus

    Ce roman est un huis clos insoutenable, la vie de l'attente de la "Louisette" à la perpétuité.
    Nous nous retrouvons dans la tête de Jefferson, condamné à mort pour ses crimes et là nous apprenons ses délires et sa vérité.
    Je trouve qu'en ses temps de débats suite à certaines affaires il est important de temps en temps de se plonger dans des œuvres comme celle ci car elle ouvrent notre esprit critique pour se faire son propre jugement sur la remise en cause de l'abolition de la peine de mort. C'est sur ce n'est pas un classique comme peut l'être 'Claude Gueux" de V. Hugo, c'est plus un roman noir mais il me semble qu'il est tout aussi important car il met d'autres aspects en lumière.
    Je le recommande fortement.

  • add_box
    Couverture du livre « Seul avec la nuit » de Christian Blanchard aux éditions Belfond

    LeoLabs sur Seul avec la nuit de Christian Blanchard

    Je viens de découvrir un auteur dont je vais m'empresser d'acquérir ses autres œuvres. Quel excellent roman! Lu en apnée d'une traite. Un roman très noir abordant des thèmes tels que la prostitution de mineurs, l'immigration, la traite d'êtres humains, le trafic d'organes, la mendicité...
    Voir plus

    Je viens de découvrir un auteur dont je vais m'empresser d'acquérir ses autres œuvres. Quel excellent roman! Lu en apnée d'une traite. Un roman très noir abordant des thèmes tels que la prostitution de mineurs, l'immigration, la traite d'êtres humains, le trafic d'organes, la mendicité organisée, et toutes les horreurs qui en découlent. Tous ces thèmes liés en une seule histoire très touchante.

  • add_box
    Couverture du livre « Angkar » de Christian Blanchard aux éditions Belfond

    Anne-Cécile (Cousines de lectures) sur Angkar de Christian Blanchard

    Décidémment, j'ai été particulièrement gâtée avec la moisson 2020 des explorateurs du polar organisés par Lecteurs.com, puisqu'après REGARDE d'Hervé COMMERE, c'est ANGKAR de Christian BLANCHARD que j'ai eu la chance de recevoir. Je voudrais d'ailleurs saluer et remercier l'équipe de Lecteurs.com...
    Voir plus

    Décidémment, j'ai été particulièrement gâtée avec la moisson 2020 des explorateurs du polar organisés par Lecteurs.com, puisqu'après REGARDE d'Hervé COMMERE, c'est ANGKAR de Christian BLANCHARD que j'ai eu la chance de recevoir. Je voudrais d'ailleurs saluer et remercier l'équipe de Lecteurs.com d'avoir maintenu l'opération dans les conditions difficiles occasionnées par le confinement.

    Champey avait tout pour être heureuse; un mari aimant, une jolie petite fille, jusqu'à ce que l'image de famille idéale vole en éclats et qu'elle découvre la vérité sur celui qui partageait sa vie. Depuis, Champey tente de passer à autre chose et a refait l'histoire pour sa fille, qu'elle laisse grandir dans le mensonge sur ce père qu'elle a trop peu connu. Mais les vérités enfouies finissent toujours pas ressurgir, et Champey ne s'attendait pas à ce qu'en mentant à son enfant sur son père, ce serait ses propres origines qu'elle allait devoir affronter.

    ANGKAR est un roman glaçant et oppressant. La tension est palpable dès les premières pages et ne cesse de grimper tout au long du roman. On étouffe littéralement face au suspense savamment distillé par Christian BLANCHARD.

    J'ai apprécié aussi la dimension historique de l'histoire et c'est toujours intéressant de s'instruire au-délà de l'intrigue elle-même. Christian BLANCHARD nous transporte à l'époque des Khmers rouges au CAMBODGE, aussi appelés l'ANGKAR, l'organe de gouvernement de ce mouvement politique et militaire communiste radical qui a dirigé le pays de 1975 à 1979. On découvre les multiples assassinats commis, les tortures physiques et psychologiques, les méthodes d'asservissement du peuple cambodgien, la tyrannie et la folie paranoiaque des dirigeants à travers le personnage de Noun.

    Christian BLANCHARD fait rivaliser Gilles et Noun dans la cruauté et la perversion, et il est difficile de décider lequel on déteste le plus. Mais la qualité d'un thriller tient souvent à la qualité du méchant, c'est dire combien ANGKAR est de haut vol puisqu'on a double dose.

    Gilles est d'une froideur et d'une arrogance terrifiantes. Sa capacité à faire le mal même à distance, l'emprise voire la fascination qu'il suscite sont inquiétantes; son absence totale d'empathie et sa volonté implacable de vengeance parachèvent le personnage.

    Noun est d'une cruauté et d'un cynisme sidérants, puisant dans son imagination délirante pour multiplier et réinventer les totures qu'il infligeait aux détenus du camp d'internement qu'il dirigeait. Sa toute puissance est sans borne.

    Face à eux, Champey n'est qu'un petit bout de femme qui trouvera pourtant le courage de leur faire face.

    Le roman ne présente qu'un seul petit défaut qui tient au personnage de Mau, la fille de Champey. J'ai trouvé que l'auteur lui prêtait des mots et des actes en décalage avec son âge de six ans, ce qui la déshumanise un peu, affaiblit l'innocence et la fragilité du personnage alors que l'histoire aurait gagné à ce qu'on tremble encore davantage pour elle (même si on a déjà notre dose d'angoisse!).

    Un grand merci aux Editions BELFOND et aux Explorateurs du Polar avec lecteurs.com.

  • add_box
    Couverture du livre « Angkar » de Christian Blanchard aux éditions Belfond

    Unplatdelivres sur Angkar de Christian Blanchard

    J'ai déjà eu un avant goût sur l'histoire du cambodge grâce à des recherches faites après ma lecture du dernier roman de guillaume sire ''Avant la longue flamme rouge'', je me lance donc dans celui-ci avec un minimum de connaissance sur l'histoire de ce pays ravagé par tant d'ignominies, causant...
    Voir plus

    J'ai déjà eu un avant goût sur l'histoire du cambodge grâce à des recherches faites après ma lecture du dernier roman de guillaume sire ''Avant la longue flamme rouge'', je me lance donc dans celui-ci avec un minimum de connaissance sur l'histoire de ce pays ravagé par tant d'ignominies, causant la mort de 2 millions de personnes.
    Angkar: un roman excellent !!! un thriller sur base historique, le cambo parfait.
    On suit Champey dans sa quête identitaire, elle l'enfant orpheline adoptée par un couple français à l'âge de un an.
    Des cauchemards récurrents... Bombardements.. cris... terreurs... explosions de chairs et d'os...
    ces visions, ces rêves ne lui appartiennent peut être pas!
    Un psychothérapeute tente de l'aider, elle qui n'a jamais vécu de guerre...Une explication scientifique à tout ça, une transmission épigénétique par ses ancêtres ayant vécu ces horreurs!
    En plus de cet hommage aux victimes du camp de concentration des khmers rouges S-21 ''Tuol Sleng'' où 20000 personnes ont été torturées et emprisonnées, puis exécutées et jetées dans une fosse à Choeug Ek; une autre histoire tout aussi terrible et angoissante que celle-ci est greffée dans ce passé cambodgien, celle de pédophilie et d'assassinat.
    Champey protège sa fille, maquille son identité, saura-t-elle la protéger du monstre?
    Le rythme est soutenu, je n'ai pas pu lacher ce polar... il y a une bonne dose de suspens, même si les événements peuvent être prévisibles à certains moments mais l'écriture est addictive, stressante, angoissante, ça monte crescendo, on ne peut s'empêcher de tourner les pages.
    J'ai passé un excellent moment de lecture donc je recomande fortement.
    Note 4,5/5
    Lu dans le cadre des explorateurs du polar
    Maison d'édition: Belfond