Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Chauvel David

Chauvel David
Né en 1969 à Rennes, David Chauvel est devenu en quelques années l'un des meilleurs scénaristes de la BD contemporaine. Prolifique, exigeant et imaginatif, il commence sa carrière avec la série Black Mary chez Glénat, dessinée par Fagès. Depuis, il a entre autres signé chez Delcourt : Rails et Le... Voir plus
Né en 1969 à Rennes, David Chauvel est devenu en quelques années l'un des meilleurs scénaristes de la BD contemporaine. Prolifique, exigeant et imaginatif, il commence sa carrière avec la série Black Mary chez Glénat, dessinée par Fagès. Depuis, il a entre autres signé chez Delcourt : Rails et Le Poisson-clown avec Simon, Les Enragés et Ce qui est à nous avec Le Saëc, Nuit Noire et Arthur avec Lereculey, Ring Circus avec Pedrosa, Le Sabre et l'Épée avec Boivin, Octave avec Alfred... Il a aussi réalisé, pour le même éditeur, de magnifiques adaptations de grands textes de littérature, comme L'Île au Trésor avec Simon ou Le Magicien d'Oz avec Enrique Fernandez.

Avis sur cet auteur (6)

  • add_box
    Couverture du livre « Robilar ou le maistre chat T.1 ; maou !! » de Chauvel David et Sylvain Guinebaud aux éditions Delcourt

    etagere imaginaire sur Robilar ou le maistre chat T.1 ; maou !! de Chauvel David - Sylvain Guinebaud

    Très alléché par une fort jolie couverture et de forts bons échos je me suis plongé dans cette variation sur le Chat botté assez enthousiaste. Avant toute chose je tiens à préciser qu’il s’agit d’un album 100% Delcourt qui s’inscrit dans une ligne fort bien connue avec des auteurs qui ont fait...
    Voir plus

    Très alléché par une fort jolie couverture et de forts bons échos je me suis plongé dans cette variation sur le Chat botté assez enthousiaste. Avant toute chose je tiens à préciser qu’il s’agit d’un album 100% Delcourt qui s’inscrit dans une ligne fort bien connue avec des auteurs qui ont fait toute leur carrière dans ces collections aux jolies couleurs et aux dessins « BD ». Je suis Sylvain Guinebaud sur les réseaux sociaux et apprécie beaucoup ses dessins animaliers humoristiques. Si ses planches sur Robilar sont agréables avec un trait à la fois rapide et détaillé je relève un encrage qui passe moyennement à l’impression avec un résultat parfois imprécis, estompé. Très attaché aux encrages j’ai trouvé que cela affaiblissait la technique costaude du dessinateur. Il reste que son rôle n’est pas des moindre dans cette équipée à trois puisque dans cette farce qui tient plus de Rabelais que de Perrault son art de la grimace est tout à fait efficace.

    Sur l’histoire je passerais rapidement puisque hormis une introduction assez étrange nous narrant les origines « nobles » du chat avant de tomber chez le « Marquis » sans que l’on comprenne bien son utilité, on suit l’intrigue connue de tous… jusqu’à une fin ouverte qui permettra sans doute dès le tome deux de s’extraire du carcan littéraire. La principale qualité de ce Robilar est ainsi dans son texte. David Chauvel est connu, outre son rôle de directeur de collection, pour Wollodrin, variante de Fantasy s’inscrivant dans l’univers des méchants orcs. On va retrouver ici cette envie de dépasser le conte en mode farce mais surtout en jouant sur le langage des gueux et des seigneurs, passages les plus truculents de l’album. Allant à la rencontre de différents groupes de personnages (des chats de gouttière complètement stones aux paysans au langage de cul-terreux), le chat va donc fomenter son plan de gloire d’abord, de vengeance ensuite comme on l’imagine sur la suite.[...]

    Lire la suite sur le blog:
    https://etagereimaginaire.wordpress.com/2020/12/15/robilard-le-maistre-chat-1-maou/

  • add_box
    Couverture du livre « Le casse t.3 ; soul man » de Chauvel David et Denys aux éditions Delcourt

    Veronique Donard sur Le casse t.3 ; soul man de Chauvel David - Denys

    Je reprends la lecture de BD depuis quelques semaines. J'ai aimé cette histoire , les personnages , bien que je ne sois pas une adepte des livres de gangsters. La prison n'est pas un lieu que j'aime à explorer, non plus. Pourtant, le personnage brutal, a un petit quelque chose d'intéressant. La...
    Voir plus

    Je reprends la lecture de BD depuis quelques semaines. J'ai aimé cette histoire , les personnages , bien que je ne sois pas une adepte des livres de gangsters. La prison n'est pas un lieu que j'aime à explorer, non plus. Pourtant, le personnage brutal, a un petit quelque chose d'intéressant. La fin est un peu prévisible mais j'ai bien aimé cette lecture.

  • add_box
    Couverture du livre « La route de Tibilissi » de Chauvel David et Alex Kosakowski aux éditions Delcourt

    Yaki sur La route de Tibilissi de Chauvel David - Alex Kosakowski

    « - Plus vite, plus vite ! Partez vite… Allez à Tibilissi !!! », ce sont les derniers mots du père de Jake et Oto alors que sa femme et lui sont en train de mourir sous les flèches des assaillants qui les poursuivaient. Les deux enfants s’enfuient et parviennent à échapper aux tueurs. Ils...
    Voir plus

    « - Plus vite, plus vite ! Partez vite… Allez à Tibilissi !!! », ce sont les derniers mots du père de Jake et Oto alors que sa femme et lui sont en train de mourir sous les flèches des assaillants qui les poursuivaient. Les deux enfants s’enfuient et parviennent à échapper aux tueurs. Ils marchent pendant des jours dans la forêt en direction, espèrent-ils, de Tibilissi. Sur leur chemin, ils feront des rencontres, risqueront leur vie et parviendront peut-être à Tibilissi…

    J’ai été séduite par l’univers créé par le scénariste et par le graphisme de l’illustrateur. Les deux enfants sont particulièrement bien campés, leurs traits, leurs émotions particulièrement bien rendus par les traits des visages, par les couleurs. Les paysages sont magnifiques. Le seul bémol, la fin !
    A découvrir.

  • add_box
    Couverture du livre « Sept pistoleros ; septs légendes de l'Ouest face à leur destin » de Chauvel David et Bastien Ayala et Antonio Sarchione aux éditions Delcourt

    Gérald LO sur Sept pistoleros ; septs légendes de l'Ouest face à leur destin de Chauvel David - Bastien Ayala - Antonio Sarchione

    Fin du XIXème siècle, aux Etats-Unis, un groupe de financiers, entrepreneurs puissants veut s’étendre sur le territoire américain, implanter le monde moderne dans les coins les plus reculés, là où s’opposent encore des cow-boys, des hors-la-loi. Pour cela, il font appel à une jeune journaliste...
    Voir plus

    Fin du XIXème siècle, aux Etats-Unis, un groupe de financiers, entrepreneurs puissants veut s’étendre sur le territoire américain, implanter le monde moderne dans les coins les plus reculés, là où s’opposent encore des cow-boys, des hors-la-loi. Pour cela, il font appel à une jeune journaliste qui propose une idée ingénieuse.
    Le récit est entraînant, bien construit, et passionnant. Alliant action et complot, trahison et rebondissements, l’histoire est haletante. L’univers des western face à l’arrivée de la modernité ne peut rien faire, c’est cruel, mais c’est surtout la fin d’un mode de vie, d’une civilisation.
    Le graphisme est bien réalisé, avec des personnages aux traits tirés, fouetté par les sables des déserts. Beau et simple.
    Une bande dessinée intéressante et plus que passionnante. Un vrai road movie où sept pistoleros subissent les vagues de la violence, de l’appât du gain, tenues d’une main de maître, une lame de fond invincible, la modernité.