Charlotte Faraday

Charlotte Faraday

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (3)

  • add_box
    Couverture du livre « Mille baisers pour un garçon » de Charlotte Faraday et Tillie Cole aux éditions Hachette Romans

    entre_les_mots sur Mille baisers pour un garçon de Charlotte Faraday - Tillie Cole

    Une histoire d'amour tellement belle et fragile que le fin ne pouvait qu'être douloureuse.

    A lire absolument !

    Une histoire d'amour tellement belle et fragile que le fin ne pouvait qu'être douloureuse.

    A lire absolument !

  • add_box
    Couverture du livre « Mille baisers pour un garçon » de Charlotte Faraday et Tillie Cole aux éditions Hachette Romans

    Plume de Chat sur Mille baisers pour un garçon de Charlotte Faraday - Tillie Cole

    C’est certain, cette histoire d’amour est MAGNIFIQUE et fait rêver (même si elle est aussi très triste) ! Les personnages sont hyper attachants, hyper sincères, et beaucoup de passages nous brisent le coeur. La trame se tient, elle nous donne vraiment envie de découvrir le point final de cette...
    Voir plus

    C’est certain, cette histoire d’amour est MAGNIFIQUE et fait rêver (même si elle est aussi très triste) ! Les personnages sont hyper attachants, hyper sincères, et beaucoup de passages nous brisent le coeur. La trame se tient, elle nous donne vraiment envie de découvrir le point final de cette histoire et on n’est pas du tout déçu : la fin est parfaite.
    Malheureusement, plusieurs points m’ont dérangé.
    Cette perfection a rendu cette histoire imparfaite à mes yeux. Les deux protagonistes s’aiment d’un amour puissant et sincère, d’un amour dont on rêve toutes et tous. L’auteur stipule au début du roman que cette histoire est faite pour ceux qui croient au grand amour et j’ai compris pourquoi elle tenait à « prévenir » ses lecteurs : cet amour parfait en devient presque cliché quand on ne croit pas au grand amour justement. C’est trop beau donc trop « cul cul » ou niais. Quand on réfléchit un peu, on se dit « les relations ne se passent jamais de cette façon dans la vraie vie, ce n’est pas aussi simple, les couples se disputent, etc », et je dois avouer que je me suis dis toutes ces choses...
    Les amours impossibles j’adore ça pourtant, mais c’était peut être TROP pour moi, je crois que c’est le bon mot. Trop d’amour, trop de sincérité, trop de drame, trop de scènes romantiques, trop tout !
    L’écriture a aussi été un problème : elle manquait énormément de poésie selon moi, et je crois que c’est ce qui a beaucoup joué sur mon ressenti. La poésie m’aurait fait rêver, voyager, aimer et peut être même pleurer ! C’est presque ce qu’il y a de plus important pour moi quand je lis un livre : les mots.
    J’avais la sensation que l’auteur décrivait les mouvements, les physiques des personnages, sans la moindre émotion, sauf quand il s’agissait des paroles des personnages c’est à dire dans les dialogues. C’était assez troublant car on a accès à ce que pensent les personnages donc les descriptions devraient être pleines d’émotions mais ce ne fut pas le cas : c’était assez lisse comme manière d’écrire.
    À cause de ça je n’ai pas réussi à me glisser dans la peau des personnages, ça créait une sorte de distance qui m’a empêchée de vibrer face à cet amour si fort et si sincère.
    C’est vraiment dommage mais c’est comme ça !
    Ça n’enlève rien à l’histoire qui ait très belle, pleine de douceur, profondément touchante et assez originale je dois dire. La puissance de l’amour que ressentent Poppy et Rune l’un envers l’autre m’a beaucoup fait penser à celui qui lient Allie et Noah dans le film N’oublie jamais (adapté du livre Les pages de notre amour de Nicolas Sparks), un film que je trouve incroyablement bouleversant d’ailleurs. Les musiques et les regards me font pleurer bien plus facilement que les mots, ça doit être pour ça !
    Tout ce qu’il me reste à vous dire c’est que si vous détestez tout ce qui est niais, il ne faut pas lire ce livre. Mais si vous êtes un grand adepte des histoires d’amour sublimes et impossibles : foncez !

  • add_box
    Couverture du livre « Famous in love » de Rebecca Serle et Charlotte Faraday aux éditions Hachette Romans

    April the seven sur Famous in love de Rebecca Serle - Charlotte Faraday

    Dès que je suis tombée sur le résumé de ce nouveau roman, j’ai eu envie d’en savoir davantage. J’ai rarement eu l’occasion de lire une histoire qui se déroule dans le milieu du tournage et du cinéma. Un milieu qui m’a toujours beaucoup attirée. C’est donc sans crainte aucune que je me suis...
    Voir plus

    Dès que je suis tombée sur le résumé de ce nouveau roman, j’ai eu envie d’en savoir davantage. J’ai rarement eu l’occasion de lire une histoire qui se déroule dans le milieu du tournage et du cinéma. Un milieu qui m’a toujours beaucoup attirée. C’est donc sans crainte aucune que je me suis lancée dans ma lecture. Malheureusement, j’en ressors un poil mitigée.
    Paige a dix-sept ans lorsqu’elle est retenue pour devenir l’héroïne d’une saga à succès adaptée au cinéma, Locked. Le grand public attend avec impatience ce film à gros budget tourné sur les plages de Maui. Pour Paige l’enjeu est énorme : c’est son premier grand rôle et elle n’a pas l’expérience ni l’aisance de son partenaire à l’écran. Car Rainer Devon est beau comme un dieu et maîtrise son job à la perfection. Doucement, mais sûrement, Paige va complètement tomber sous son charme… jusqu’à l’arrivée de Jordan Wilder, le rival de Rainer. À leur contact, Paige va se retrouver de plus en plus perdue.
    Famous in love possède des qualités qui en font une lecture fraîche et légère, idéale en période estivale. Rebecca Serle capte l’attention de son lecteur grâce à un cadre idyllique et un milieu fascinant, celui de la production de films. J’étais très curieuse d’en apprendre plus à ce sujet, et je dois dire que je n’ai pas été déçue, ma curiosité a été rassasiée. L’auteur ne lésine pas sur les détails et je dois dire que ça fait rêver. On s’imagine aisément sous les projecteurs, dans la peau de Paige qui vit là une expérience incroyable.
    Hélas, très vite, les choses se sont gâtées. J’attendais l’arrivée de Rainer avec impatience. En grande amatrice de romance, j’étais prête à vibrer en voyant l’idylle se construire. Malheureusement, je n’ai ressenti aucun frisson, aucune attente particulière. L’auteur nous met face à une ellipse, si bien qu’on n’a pas véritablement le temps de découvrir Rainer comme Paige. En partant de là, j’étais incapable de m’y attacher et de rentrer dans leur histoire. De plus, j’ai trouvé le personnage de Rainer très (trop) lisse, sans grande consistance. La relation qui se tisse entre eux m’a laissée assez froide.
    J’avais bon espoir que l’intrigue serait relancée avec l’arrivée de Jordan Wilder, celui amené à jouer le petit ami de Paige dans le film, mais mes attentes ont été freinées, une fois encore. Rebecca Serle nous offre une deuxième partie à la sauce triangle amoureux, dans laquelle l’héroïne fait la girouette. Non. Définitivement non, pour moi.
    C’est vraiment dommage, parce que ce roman réunissait de nombreux éléments susceptibles de m’emporter et me faire rêver. Cependant, la manière dont les événements s’articulent et la distance que j’ai sentie entre moi et les personnages n’ont fait que me laisser une impression étrange, un peu lointaine.
    En résumé, Famous in love est un roman frais, à la plume simple et facile à lire. On découvre les coulisses d’un tournage de film et ça a quelque chose d’assez excitant. On aimerait être à la place de l’héroïne qui vit cette expérience comme dans un rêve éveillé. Passée la découverte, mon ressenti s’est avéré plus mitigé. Je n’ai tout simplement pas aimé la direction qu’a prise l’histoire, et j’ai été incapable d’adhérer aux romances qui fleurissent et dans lesquelles Paige tient le rôle principal.
    Ma chronique : http://april-the-seven.weebly.com/contemporaine/famous-in-love-rebecca-serle

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !