Celine Minard

Celine Minard
Née en 1969, Céline Minard a étudié la philosophie. Elle est l'auteur de deux fictions R (2004) et la Manadologie (2005).

Vidéos (1)

Articles (7)

Avis (40)

  • add_box
    Couverture du livre « Le grand jeu » de Celine Minard aux éditions Rivages

    anja k sur Le grand jeu de Celine Minard

    Là haut dans la montagne, une femme s'est installée dans une cabane hightech tout confort pour fuir les ingrats, les envieux et les imbéciles, en un mot les autres, et se confronter à elle-même autant qu'à la nature sauvage...

    De sa bulle à 2000 mètres d'altitude, entourée par la force de la...
    Voir plus

    Là haut dans la montagne, une femme s'est installée dans une cabane hightech tout confort pour fuir les ingrats, les envieux et les imbéciles, en un mot les autres, et se confronter à elle-même autant qu'à la nature sauvage...

    De sa bulle à 2000 mètres d'altitude, entourée par la force de la nature et tout à fait préparée à vivre en autosuffisance, notre étrange et insaisissable héroïne plante des salades, installe des cairns, explore les sommets, brefs, tente de dompter où du moins d'apprivoiser la montagne, mais surtout elle réfléchit. Elle philosophe même, au sujet de la nature et de la nature humaine. Ses thèmes de prédilections, sur lesquels elle ne cesse de s'interroger sont la menace et la promesse, ce qui ne manque pas de poser question au lecteur qui est invité à s'interroger avec elle.

    Qui est cette femme qui a pu se construire une coquille ultramoderne sur le flanc d'une montagne, qui ne cesse de s'interroger sur le lien entre les hommes par le spectre exclusif de la menace et de la promesse? Que fait-elle là? Que cherche t'elle et surtout pourquoi?

    La curiosité du lecteur est éveillée il n'y a pas de doute et son intérêt aussi. Entre de magnifiques descriptions de la montagne, des anecdotes bien pensées sur la façon dont l'homme peut se confronter à la nature, et surtout les réflexions philosophiques parfois très riches, ce roman offre sont lot de bonnes surprises et je peux dire que j'y ai pour ma part pris beaucoup de plaisir. Au début...
    J'avais même, en commençant ma lecture, eu l'impression joyeuse et excitante d'avoir entre les main un peu de génie!
    Malheureusement, je me suis lassée... J'ai fini par trouver que les descriptions de la montagne manquaient de vie, que le récit des routines de cette femme était trop répétitif et inutile et surtout que sa philosophie tournait finalement en rond et ne menait nulle-part. J'ai été frustrée je pense de ne pas en apprendre d'avantage sur notre héroïne et même le lien qu'elle finit malgré tout par tisser avec un autre n'a pas comblé le manque d'humanité que j'ai ressenti à ma lecture.
    Dommage, j'ai fini avec un soupir de soulagement ce roman pourtant commencé avec excitation. Je ne jette pas le bébé avec l'eau du bain néanmoins et j'en garde quelques puissants souvenirs même si je ne le recommanderais pas franchement.

    -----------

    Avis à la page 100 : Sens éveillés mais intérêt vacillant...
    Une femme, la nature, beaucoup de questions sur la vie... Un début prometteur même si la mise en situation est un peu étrange : si le lieu est décrit à merveille, un refuge high-tech en pleine montagne, un ovni tout en confort posé en pleine nature, pas facile en revanche de situer le personnage qui s'y meut. Qui est cette femme? Pourquoi s'est elle installée dans cet étrange décor? Quelles sont ses motivations profondes?
    Les descriptions de la montagne et de la vie au naturel, tout comme certaines réflexions sur l'existence sont vraiment parfaites et m'ont donné bien du plaisir, mais arrivée à mi parcours de ma lecture je dois dire que je commence à m'en lasser un peu et que je ne serais pas contre un peu plus d'humanité et, pourquoi pas, d'action! Mais ça tombe bien, il semble qu'un tournant s'amorce enfin dans le roman et que quelque chose de nouveau soit en marche... Quoi de mieux en effet pour relancer un roman, et une vie, qu'une rencontre inattendue...

  • add_box
    Couverture du livre « Faillir être flingué » de Celine Minard aux éditions Rivages

    patrice chauville sur Faillir être flingué de Celine Minard

    Un western, avec tous les ingrédients, raconté par une femme... et de belle manière...

    Un western, avec tous les ingrédients, raconté par une femme... et de belle manière...

  • add_box
    Couverture du livre « Faillir être flingué » de Celine Minard aux éditions Rivages

    Aurélie Baudrier sur Faillir être flingué de Celine Minard

    Un western "français" plein de qualités : des personnages attachants, de l'humour, du sentiment, de l'originalité.

    Un western "français" plein de qualités : des personnages attachants, de l'humour, du sentiment, de l'originalité.

  • add_box
    Couverture du livre « Faillir être flingué » de Celine Minard aux éditions Rivages

    Virginie H sur Faillir être flingué de Celine Minard

    WAOUH !
    Quel roman !! Vivant, vibrant, différent ! Une vraie belle histoire à la fois sauvage et poétique, brute et délicate, un souffle vrai, des pages que j'ai tournées sans m'en rendre compte !
    Une vraie formidable épopée dans l'Ouest américain, au milieu de la prairie, des collines...
    Voir plus

    WAOUH !
    Quel roman !! Vivant, vibrant, différent ! Une vraie belle histoire à la fois sauvage et poétique, brute et délicate, un souffle vrai, des pages que j'ai tournées sans m'en rendre compte !
    Une vraie formidable épopée dans l'Ouest américain, au milieu de la prairie, des collines peuplées d'indiens, dans cette petite ville au milieu de nulle part où des hommes que le destin réunit se rejoignent, s'entraident, hésitent à s'entretuer, s'aiment et aiment.
    Un vrai beau roman, avec une histoire qui tient la route, qui tient en haleine, qui donne à voir le choc des cultures, la peur, l'espoir. Le tout dosé de descriptions savamment travaillées où le souffle du vent dans les hautes herbes emporte les hommes, les chevaux, où les colts sont à portée de main et le verre de whisky servi au saloon ! Pas seulement un western à la John Wayne mais une atmosphère, une ouverture vers les grands espaces !
    Mille bravos à Céline MINARD, elle m'a fait voyager, frissonner, rêver et franchement, c'est une prouesse ! J'aime cette littérature forte, chargée d'émotions et d'images et je me suis laissée entrainer par les destins de Brad, Josh, Jeffrey, Elie, Zébulon, Eau-qui-court-sur-la-plaine, Sally, ses filles de joie et les autres ;o)

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !