Celine Minard

Celine Minard
Née en 1969, Céline Minard a étudié la philosophie. Elle est l'auteur de deux fictions R (2004) et la Manadologie (2005).

Vidéos (1)

Articles (7)

Avis (40)

  • add_box
    Couverture du livre « Bacchantes » de Celine Minard aux éditions Rivages

    Marlène G sur Bacchantes de Celine Minard

    je me suis laissée emporter en début de lecture par un texte rythmé ,bien écrit,intriguant... puis même si le texte est court,je me suis lassée de cette lecture je l'ai terminé par principe ....Cependant ce livre est bien écrit ,précis et juste et ponctué de notes d'humour.

    je me suis laissée emporter en début de lecture par un texte rythmé ,bien écrit,intriguant... puis même si le texte est court,je me suis lassée de cette lecture je l'ai terminé par principe ....Cependant ce livre est bien écrit ,précis et juste et ponctué de notes d'humour.

  • add_box
    Couverture du livre « Bacchantes » de Celine Minard aux éditions Rivages

    Sociolitté sur Bacchantes de Celine Minard

    « Bacchantes » : des braqueuses de bacchanales

    Avec son nouveau roman, Céline Minard nous plonge dans un univers gangster extravagant au style maîtrisé et convaincant

    À Hong Kong, les caves de garde ECWC sont parmi les plus sécurisées au monde. Un véritable bunker, où sont conservées dans...
    Voir plus

    « Bacchantes » : des braqueuses de bacchanales

    Avec son nouveau roman, Céline Minard nous plonge dans un univers gangster extravagant au style maîtrisé et convaincant

    À Hong Kong, les caves de garde ECWC sont parmi les plus sécurisées au monde. Un véritable bunker, où sont conservées dans les meilleures conditions des centaines de milliers de bouteilles de vin.
    Valeur du stock : 350 millions de dollars. Des grands crus uniquement, confiés par leurs riches propriétaires à M. Coetzer, ancien ambassadeur reconverti dans le marché de services aux milliardaires.
    La cave est imprenable, grâce à son système de sécurité ultrasophistiqué : « la plus grande forteresse des vins d'Asie du Sud-Est ».
    Et pourtant, c'est bien ce tweet qu'il recevra un beau matin : « Vous ne pouvez plus entrer. Nous avons tout ouvert. Nous avons tout relié ». Des intrus se sont introduits dans sa place forte.

    La police est convoquée. Jackie Thran, la cheffe de la brigade, veut faire sauter la porte blindée et donner l'assaut. le négociateur, Marwan Cherry, préfère attendre et voir.
    Voir quoi ? Un escarpin déposé devant l'entrée, puis une bouteille de grande cuvée, vidée de son contenu mais remplie d'urine.
    Ce ne sont pas des braqueurs, mais des braqueuses, et elles ont décidé de se faire un grand banquet digne de Bacchus. Une bacchanale.

    La menace d'une explosion cyclonique.
    Alors que le puissant typhon Shanshan menace la baie de Hong Kong, un véritable festin devait accueillir les clients milliardaires de M. Coetzer pour « vivre un moment de totale sécurité, chez lui, dans l'oeil du cyclone, dans sa pupille ». Car sa forteresse de vin offre une meilleure protection que toutes les habitations des hommes.

    Subversif ? Pas seulement. Même si ces trois braqueuses atypiques, qui n'auront pas assez de leurs vies pour boire tout ce précieux nectar, compte bien prendre leur part de gâteau et de sécurité réservées aux plus riches.

    Absurde ? Totalement. Leurs exigences : un nécessaire de maquillage, pied de nez d'une dérision volontaire, cachées derrière leurs masques de clowns et leurs communications excentriques.

    Dans l'ivresse ? Absolument. « le temps de la sidération » est venu... C'est ce cocktail explosif, absurde et aviné au rythme échevelé qu'il faut absolument découvrir.

    Un millésime 2019 à lire sans modération !

    Lu en décembre 2018.

    Retrouvez ma chronique complète sans le conseil des libraires Fnac :

  • add_box
    Couverture du livre « Bacchantes » de Celine Minard aux éditions Rivages

    Joëlle Guinard sur Bacchantes de Celine Minard

    http://leslivresdejoelle.blogspot.com/2019/02/bacchantes-de-celine-minard.html

    L'histoire se déroule de nos jours à Hong Kong alors qu'un typhon menace la baie dans les prochaines heures. L'ancien diplomate sud-africain Coetzer a aménagé l'ECWC, la cave la plus sécurisée du monde, installée...
    Voir plus

    http://leslivresdejoelle.blogspot.com/2019/02/bacchantes-de-celine-minard.html

    L'histoire se déroule de nos jours à Hong Kong alors qu'un typhon menace la baie dans les prochaines heures. L'ancien diplomate sud-africain Coetzer a aménagé l'ECWC, la cave la plus sécurisée du monde, installée dans les anciens bunkers de l'armée anglaise. Là, sont stockées cent mille bouteilles de crus prestigieux pour une valeur de trois cent cinquante millions de dollars, c'est le moyen que les milliardaires ont trouvé pour mettre à l'abri leurs richesses et échapper au fisc de leur pays.

    Alors que les services de sécurité sont en alerte face à la menace de typhon et que l'ordre de confinement est imminent, Jackie Tyran et ses équipes sont mobilisées par une histoire de braquage qui sort de l'ordinaire. En effet, trois femmes, Jelena drogan dite la Bombe, Bizzie la Clown, Silly la Brune ont braqué la cave de Coetzer. Ce trio de braqueuses à talons aiguille a un comportement pour le moins excentrique puisqu'une de leur première revendication est qu'on leur fournisse un nécessaire à maquillage... En attendant elles boivent des coups et jouent aux quilles avec les bouteilles...

    L'idée de départ de ce drôle de roman est séduisante mais pour moi ce livre est plus une longue nouvelle qu'un roman, l'histoire manque de détails, les personnages manquent de profondeur et sont caricaturaux, on ne sait pas comment les braqueuses se sont introduites dans le bunker ni l'objectif de ce braquage. J'ai cherché vainement l'humour annoncé dans la quatrième de couverture dans ce récit qui est pour moi du grand Guignol. Je m'interroge sur les intentions de l'auteure et je n'ai terminé ma lecture que parce que le texte est très court. Bref, une lecture à oublier très vite...

  • add_box
    Couverture du livre « Faillir être flingué » de Celine Minard aux éditions Rivages

    Manika sur Faillir être flingué de Celine Minard

    Après un début chaotique et bringuebalant comme ces routes déformées sur lesquelles avancent le chariot de la famille, je me suis sentie perdue par le nombre de personnages et les anecdotes qui semblent avoir peu de lien entre elles. Et puis je me suis laissée prendre aux jeux des personnages,...
    Voir plus

    Après un début chaotique et bringuebalant comme ces routes déformées sur lesquelles avancent le chariot de la famille, je me suis sentie perdue par le nombre de personnages et les anecdotes qui semblent avoir peu de lien entre elles. Et puis je me suis laissée prendre aux jeux des personnages, des différentes tribus, des alliances, des batailles.

    Je me suis laissée imaginer ces grands espaces, l'aridité et la lumière.

    Pour finir j'ai aimé cet univers tellement différent de ce que je lis d'habitude, il m'a rappelé les westerns regardés avec mon père quand j'étais enfant.

    Je me suis sentie bien entre douceur et violence, lenteur et autres péripéties.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !