Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Cedric Fabre

Cedric Fabre

Cédric Fabre est né en 1968 à Saint-Louis, au Sénégal. Journaliste free-lance et romancier, il découvre la France qu’à l’âge de quatorze ans. Après une licence d’Histoire à la Sorbonne, puis un diplôme à l’École de Journalisme de Marseille, il entame une carrière de journaliste. Il est également ...

Voir plus

Cédric Fabre est né en 1968 à Saint-Louis, au Sénégal. Journaliste free-lance et romancier, il découvre la France qu’à l’âge de quatorze ans. Après une licence d’Histoire à la Sorbonne, puis un diplôme à l’École de Journalisme de Marseille, il entame une carrière de journaliste. Il est également l’auteur de plusieurs romans noirs dont Marseille’s burning !, sorti en 2013 et d’un recueil intitulé MARSEILLE NOIR, sorti aux Editions Asphalte en mai 2014.

Avis sur cet auteur (10)

  • add_box
    Couverture du livre « La folle cavale de Florida Meyers » de Cedric Fabre aux éditions Plon

    LN11 sur La folle cavale de Florida Meyers de Cedric Fabre

    Pensez à prendre votre crème solaire et vos lunettes de soleil avant d'embarquer avec Florida lors de son road trip !

    Dans le sud de la France, Florida et son amant décident de passer un week-end en amoureux dans les gorges du Verdon. Tout se passe bien jusqu'au moment où, après une bonne...
    Voir plus

    Pensez à prendre votre crème solaire et vos lunettes de soleil avant d'embarquer avec Florida lors de son road trip !

    Dans le sud de la France, Florida et son amant décident de passer un week-end en amoureux dans les gorges du Verdon. Tout se passe bien jusqu'au moment où, après une bonne sieste, Florida retrouve le corps sans vie de son amant.
    Commence alors le début du cauchemar. Comment est-il mort ? Que faire du cadavre ? Comment cacher à l'épouse du défunt, qui n'est autre que sa meilleure-amie, qu'elle entretenait une relation avec son époux ?
    Pour éviter un certain nombre de problèmes, Florida décide de ramener le cadavre de Guizot chez lui pour faire croire à un accident. Contrairement à ce qu'elle pensait, la tâche ne sera pas aussi rapide que prévu, et, sur le chemin, elle en apprendra plus qu'elle ne pensait sur le passé de son amant, un célèbre avocat spécialisé dans la défense des syndicats.

    Une histoire bien ficelée qui sent bon la Provence grâce aux descriptions réalistes des paysages. Ce livre, avec ses problématiques sociales est un ouvrage totalement d'actualité. On s'attache très facilement aux personnages et, on frémit face aux difficultés rencontrées par Florida.

    Un bon polar à lire pendant ses vacances d'été.

  • add_box
    Couverture du livre « La folle cavale de Florida Meyers » de Cedric Fabre aux éditions Plon

    regine recchiuti sur La folle cavale de Florida Meyers de Cedric Fabre

    LIVRE 67 :

    LA FOLLE CAVALE DE FLORIDA MEYER DE CEDRIC FABRE 295 PAGES EDITIONS SANS NEUF PLON OCTOBRE 2018

    UN EXCELLENT THRILLER

    Résumé :

    Guizot est avocat. Au cours d'un week-end avec sa maîtresse Florida (la meilleure amie de sa femme...), il est victime d'un accident et meurt....
    Voir plus

    LIVRE 67 :

    LA FOLLE CAVALE DE FLORIDA MEYER DE CEDRIC FABRE 295 PAGES EDITIONS SANS NEUF PLON OCTOBRE 2018

    UN EXCELLENT THRILLER

    Résumé :

    Guizot est avocat. Au cours d'un week-end avec sa maîtresse Florida (la meilleure amie de sa femme...), il est victime d'un accident et meurt. Florida va alors tout faire pour cacher la vérité à son amie. La voilà partie dans une cavale un peu folle, avec le corps de son amant dans le coffre de sa voiture. Florida va croiser la route de personnages troubles, tous en lien avec la vie de son amant. Car les apparences sont trompeuses et, derrière l'homme de loi rangé, se cache peut-être une autre histoire, plus trouble, mêlant de grandes sociétés du CAC 40 et des syndicalistes.

    Mon avis :

    J’ai beaucoup aimé ce livre. L’idée de mettre un mort dans un canoé pour le ramener dans sa maison familiale est une excellente idée. Sur la route, des éléments en cascade vont perturber l’acheminement de ce cadavre. Florida, son amante, va être entraînée dans une cavalcade inimaginable. Un week-end charnel qui se transforme en cauchemar. Suivez cette aventure hors du commun. Il n’y a aucun temps mort dans ce roman, à part un macchabée…

    Il est rapide à lire. Nous entrons de suite dans l’histoire. Je le conseille fortement.

    Courez, volez, chez votre libraire !

  • add_box
    Couverture du livre « Un bref moment d'héroïsme » de Cedric Fabre aux éditions Plon

    MARTINE VALLAT sur Un bref moment d'héroïsme de Cedric Fabre

    Un livre à tiroir. Cela commence comme un livre de baston, surprenant ces gars qui vont déclencher des bagarres, à chaque inauguration, à chaque regroupement... Je me dis, c'est bizarre.
    mais une histoire en cache une autre, Paolo qui organise les bastons et le héros LANG ont aimé la même femme...
    Voir plus

    Un livre à tiroir. Cela commence comme un livre de baston, surprenant ces gars qui vont déclencher des bagarres, à chaque inauguration, à chaque regroupement... Je me dis, c'est bizarre.
    mais une histoire en cache une autre, Paolo qui organise les bastons et le héros LANG ont aimé la même femme morte en Tunisie lors d'un attentat... un peu de revanche entre eux ?
    Et puis Awa qui apparaît qui dit être une victime de la complaisance de Lang qui l'aurait laissée se faire violer en Afrique quand il était photographe pour avoir le bon cliché.
    Et puis Arsène l'enfant du viol qui répare tout le monde avec sa philosophie, y compris Old Mo qui n'a qu'une envie mourir après la mort d'Olivia, sa fille, l'amoureuse de LANG...
    Mon Dieu vous êtes perdu, je l'ai été 100 fois....
    Mais je me suis accrochée et je n'en suis pas sortie indemne, un livre surprenant, parfois pénible mais attachant

  • add_box
    Couverture du livre « Un bref moment d'héroïsme » de Cedric Fabre aux éditions Plon

    Alsk di Speranza sur Un bref moment d'héroïsme de Cedric Fabre

    Le début de l'ouvrage démarre sur les chapeaux de roues.
    De grosses doses de testostérone entre les lignes, où règnent les bastons entre mecs, l'hémoglobine de l'arcade éclatée, et les accolades de satisfaction, le combat accompli.
    C'est des mecs, des vrais, des durs, des tatoués.
    Mais ils...
    Voir plus

    Le début de l'ouvrage démarre sur les chapeaux de roues.
    De grosses doses de testostérone entre les lignes, où règnent les bastons entre mecs, l'hémoglobine de l'arcade éclatée, et les accolades de satisfaction, le combat accompli.
    C'est des mecs, des vrais, des durs, des tatoués.
    Mais ils ont une particularité : mettre le foutoir dans les lieux publics.
    J'ai eu peur. Celle de ne pas trouver ma place dans ces pages, moi, lectrice à la peau laiteuse, aux yeux de biche et talons hauts.
    Puis tout est parti en sucette dans l'histoire. La brute, Lang, a laissé entrevoir un coeur, en caramel. Qui fond à la moindre chaleur, mais qui peut redevenir un bloc cassant au moindre coup de froid, de colère, de dépit.
    Sous les pavés, la plage.
    Sous la vie de Lang, ancien photographe de guerre qui a tout largué le jour où c'est allé trop loin, la poésie de la vie qu'on nous impose, malgré nous.
    A coups de lois, de remplissage de ciboulot, de parfum de mensonges promulgués par des politiques robot.
    La plume de Cédric Fabre est douce, cruelle, acerbe, cynique, vraie. C'est rock , c'est brut, c'est rond, c'est pointu. J'ai pas deskotché du livre.
    C'est tellement beau que j'ai envie de dire Putain, les mecs, on n'a qu'une vie.
    Mais il nous reste quoi à nous ?
    La rébellion ?
    C'est comme pisser dans un violon.
    Consommer ?
    On nous vend des emballages.
    Le bonheur ?
    Ça n'existe que dans les séries.
    Puis l'existence se déroule, et on finit par se dire qu'après tout, c'est pas si mal d'être vivant.
    On est tous le héros d'un jour. de chaque jour.
    Le mec qui a inventé les émotions, et celui qui a inventé l'imprimerie, je leur ferai une statue de bisounours que je poserai en haut du monument à la République.
    Elle est belle la vie, suffit de suivre son chemin.