Catherine Baldisserri

Catherine Baldisserri

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (9)

  • Couverture du livre « La voix de Cabo » de Catherine Baldisserri aux éditions Intervalles

    Emma C sur La voix de Cabo de Catherine Baldisserri

    J’ai beaucoup apprécié ce roman mais je suis un peu déçue.
    Déçue et frustrée car pour moi l’auteur tenait des personnages très forts qui méritaient un développement beaucoup plus approfondie, une histoire très forte aussi qui aurait pu/due se décliner dans la longueur.
    L’histoire m’a fait...
    Voir plus

    J’ai beaucoup apprécié ce roman mais je suis un peu déçue.
    Déçue et frustrée car pour moi l’auteur tenait des personnages très forts qui méritaient un développement beaucoup plus approfondie, une histoire très forte aussi qui aurait pu/due se décliner dans la longueur.
    L’histoire m’a fait penser au roman « un cœur entre deux océans » et j’aurais vraiment aimé passer plus de temps avec cette famille, avec cette femme incroyable, avec ces guérilleros.

    Bref beaucoup trop court pour une si belle histoire et un premier roman aussi réussi.

  • Couverture du livre « La voix de Cabo » de Catherine Baldisserri aux éditions Intervalles

    Sy Dola sur La voix de Cabo de Catherine Baldisserri

    Alors que tout destinait Teresa à reprendre la brasserie de son père à Montevideo, elle choisit de suivre l'homme qu'elle aime à Cabo Polonio, où il exerce le métier de télégraphiste. Elle y fera la classe aux enfants du village des pêcheurs. Et un matin, Machado, chasseur de loups de mer,...
    Voir plus

    Alors que tout destinait Teresa à reprendre la brasserie de son père à Montevideo, elle choisit de suivre l'homme qu'elle aime à Cabo Polonio, où il exerce le métier de télégraphiste. Elle y fera la classe aux enfants du village des pêcheurs. Et un matin, Machado, chasseur de loups de mer, analphabète, désireux s'instruire prend place dans la classe.
    Tout va pour le mieux jusqu'à ce que survienne un événement tragique qui fait que Teresa repart à Montevideo. Elle reprendra en main la brasserie et finira par rencontrer un dramaturge américain qui tentera par divers moyens de la séduire. Mais un question reste en suspens chez Teresa : Machado, qui quant à lui a rejoint les tupamaros révolutionnaires mais qu'elle ne sait pas, tiendra t-il parole ?

    Ce roman nous parle tout d'abord d'une forme de solidarité par le besoin d'être utile, de la volonté de fer d'une femme dans un environnement pas toujours favorable mais aussi de l'amour courtois avant l'amour. Il nous permet aussi de découvrir ce petit pays dont on ne parle pas beaucoup. Très belle découverte.

  • Couverture du livre « La voix de Cabo » de Catherine Baldisserri aux éditions Intervalles

    Colette LORBAT sur La voix de Cabo de Catherine Baldisserri

    Nous sommes dans les années70 (1970). Teresa vit à Montevideo dans une famille d’émigrés qui a fait fortune et possède plusieurs brasseries. Elle s’engage dans une continuité familiale lorsque Damaso apparait dans sa vie. Elle le suit jusqu’au phare de Cabo Polonio, dont il est le gardien, y...
    Voir plus

    Nous sommes dans les années70 (1970). Teresa vit à Montevideo dans une famille d’émigrés qui a fait fortune et possède plusieurs brasseries. Elle s’engage dans une continuité familiale lorsque Damaso apparait dans sa vie. Elle le suit jusqu’au phare de Cabo Polonio, dont il est le gardien, y vit heureuse simplement. Son bonheur ? Son mari, les enfants du village dont elle est devenue la maîtresse. Quel plaisir pour eux de se retrouver dans la cuisine du phare et apprendre sous le regard bienveillant de Teresa. Par un beau jour, un homme entre dans la salle de classe-cuisine et veut apprendre à lire et écrire, c’est primordial pour lui. Il s’appelle Machado.
    Tout est beau, c’est le bonheur ou cela y ressemble jusqu’au jour où son fils décède et que son mari saute du haute du phare parce qu’il n’a pu sauver son enfant et la voix de Cabo s'éteint.
    Un nouvel épisode de la vie de Teresa commence lorsqu’elle retourne à Montevideo et s’étourdit dans la gestion du restaurant.
    Une jolie histoire avec, une femme forte, des intervenants qui ne le sont pas moins, en fond, la révolution des Tupamaros, mais vraiment en fondu et en surface. J’aurais aimé plus de profondeur dans ce livre d’une lecture très agréable avec des moments forts comme la pêche aux loups de mer.
    Ceci dit, c’est une lecture agréable, une histoire bien racontée que je n'ai pas lâché, avec une écriture fluide et je n'ai pas boudé mon plaisir.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com