Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Caterina Bonvicini

Caterina Bonvicini

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (7)

  • add_box
    Couverture du livre « Les femmes de » de Caterina Bonvicini aux éditions Gallimard

    Azolas sur Les femmes de de Caterina Bonvicini

    Femmes italiennes racontant un homme absent au repas de Noël une femme une histoire. Des relations de famille, d’amour et non dits. Une comédie drôle mettant aussi en lumière les faiblesses de chacune. Un vrai régal.

    Femmes italiennes racontant un homme absent au repas de Noël une femme une histoire. Des relations de famille, d’amour et non dits. Une comédie drôle mettant aussi en lumière les faiblesses de chacune. Un vrai régal.

  • add_box
    Couverture du livre « Les femmes de » de Caterina Bonvicini aux éditions Gallimard

    Régine R. sur Les femmes de de Caterina Bonvicini

    De Caterina Bonvicini, j’avais lu et adoré un de ses précédents romans l’équilibre des requins pour son humour corrosif mais salvateur sur fond de tragédie familiale.

    Avec les femmes de, je savoure à nouveau les délices italiens d’une langue mordante qui n’épargne aucune des 7 femmes...
    Voir plus

    De Caterina Bonvicini, j’avais lu et adoré un de ses précédents romans l’équilibre des requins pour son humour corrosif mais salvateur sur fond de tragédie familiale.

    Avec les femmes de, je savoure à nouveau les délices italiens d’une langue mordante qui n’épargne aucune des 7 femmes réunies pour un repas de Noël dont Vittorio, le seul homme attendu de l’assemblée en est étrangement absent. Ces femmes qui se méprisent cordialement ont toutes un lien de parenté avec Vittorio sauf Camilla qui porte un regard extérieur sur cet étrange dîner où la fausse politesse en est le menu principal.

    Vittorio disparu. Enlevé, mort, hospitalisé, les élucubrations vindicatives vont bon train durant les mois ponctués par les fêtes religieuses du calendrier qui sont autant d’occasions de se réunir pour le pire mais si c’était aussi pour le meilleur ? Comme le Panettone au dessert !

    La bande de femmes qu’elles créent alors est joyeusement explosive. La ville de Milan est à leur image. Effervescente et bruyante, elle cache dans ses coins secrets des petits paradis intérieurs aux balcons fleuris.
    Elles sont drôles, snobes, fortes ou sensibles, quels que soient l’âge et le caractère. Chaque femme de Vittorio, fille, épouse, ex-femme, sœur, mère de, se dévoile l’une après l’autre au fil de l’histoire à travers leurs pensées intimes qui dressent aussi par couches successives des morceaux de Vittorio.
    Mais seul Vittorio saura parler de lui dans une fin qui m’a beaucoup émue.

  • add_box
    Couverture du livre « Les femmes de » de Caterina Bonvicini aux éditions Gallimard

    Lex_Libris_ sur Les femmes de de Caterina Bonvicini

    Imaginer : 7 femmes autour d'une table un soir de Noël. 7 femmes qui attendent un homme, Vittorio, qui ne viendra pas ! Sa mère, son ex-femme, sa femme, sa maitresse, ses feux filles et sa soeur. Toutes doivent réfléchir à leurs attitudes car les apparences sont souvent trompeuses.

    L'attente...
    Voir plus

    Imaginer : 7 femmes autour d'une table un soir de Noël. 7 femmes qui attendent un homme, Vittorio, qui ne viendra pas ! Sa mère, son ex-femme, sa femme, sa maitresse, ses feux filles et sa soeur. Toutes doivent réfléchir à leurs attitudes car les apparences sont souvent trompeuses.

    L'attente : 7 femmes qui vont parler à tour de rôle, chaque protagoniste a son propre monologue plusieurs fois. 7 femmes réunies avec leurs querelles et leurs rancoeurs ; et c'est sublimement réalisé.

    A travers ces femmes se dessine une famille (avec les bons mais surtout les mauvais côtés), se dessine des destins de femmes, mais se dessine surtout un regard plein d'ironie sur la classe sociale bourgeoise milanaise que Caterina Bonvicini décrit avec une cruauté amusante.

    Un roman choral de femme intranquille que l'attente va peu à peu apaiser jusqu'au dénouement inattendue. Caterina Bonvicini revient avec un livre entre le roman policier et la comédie mordante italienne complètement jubilaires, rempli d'humour noir.

    "Les femmes de" ne rentre pas dans les codes, inédit dans sa construction d'écriture avec un chapitre final donné à l'homme qui vaut le déplacement !

    7 femmes qui vous donnent le sourire, qui vous font rire, avec délicatesse et cynisme. Caterina Bonvicini signe un roman intelligent, drôle, émouvant, qui interroge sur nos faux-semblants et la volonté à paraitre ce que nous ne sommes pas !

  • add_box
    Couverture du livre « Le pays que j'aime » de Caterina Bonvicini aux éditions Gallimard

    Lex_Libris_ sur Le pays que j'aime de Caterina Bonvicini

    J'ai adoré ce beau roman de Caterina Bonvicini, le style est simple, plein de tendresse, d'amour, et on retrouve un parfum d'Italie.
    La traduction est très bien faite, un beau travail pour le retranscrire.
    ll y a beaucoup d'humours, les personnages sont attachants.
    On voit la société et nos...
    Voir plus

    J'ai adoré ce beau roman de Caterina Bonvicini, le style est simple, plein de tendresse, d'amour, et on retrouve un parfum d'Italie.
    La traduction est très bien faite, un beau travail pour le retranscrire.
    ll y a beaucoup d'humours, les personnages sont attachants.
    On voit la société et nos protagonistes évoluer en même temps.
    A aucun moment, l'attention ne se relâche car, jusqu'au bout, Caterina Bonvicini ne laisse deviner si son histoire finira ou non en happy end.

    Petit bémol : le titre de ce roman ! Un titre plus proche de son titre original “Correva l'anno del nostro amore” aurait été plus juste que ce début de discours berlusconien.