Caroline Sole

Caroline Sole
Caroline Solé est l'auteure d'un premier roman très remarqué, paru à l'École
des loisirs en 2015 : La pyramide des besoins humains. Il a remporté deux prix
(Les escales littéraires d'Auvergne et Enlivrez-vous à Thionville) et a fait
l'objet d'une trentaine de sélections depuis sa publication. Voir plus
Caroline Solé est l'auteure d'un premier roman très remarqué, paru à l'École
des loisirs en 2015 : La pyramide des besoins humains. Il a remporté deux prix
(Les escales littéraires d'Auvergne et Enlivrez-vous à Thionville) et a fait
l'objet d'une trentaine de sélections depuis sa publication.

Avis (5)

  • Couverture du livre « La petite romancière, la star et l'assassin » de Caroline Sole aux éditions Albin Michel

    DLacoste sur La petite romancière, la star et l'assassin de Caroline Sole

    J'ai eu un peu peur au début avec le premier personnage (une ado de 14 ans suicidaire) mais la suite a été une bonne surprise. De l'humoir noir et de la réflexion sur la célébrité, le bonheur, le rapport entre les gens. A lire !

    J'ai eu un peu peur au début avec le premier personnage (une ado de 14 ans suicidaire) mais la suite a été une bonne surprise. De l'humoir noir et de la réflexion sur la célébrité, le bonheur, le rapport entre les gens. A lire !

  • Couverture du livre « La pyramide des besoins humains » de Caroline Sole aux éditions Ecole Des Loisirs

    Mélody Lebrun sur La pyramide des besoins humains de Caroline Sole

    C'est l'histoire d'un adolescent de 15 ans qui a fugué. Il s'est retrouvé à dormir dans la rue à Londres. Comme il n'avait plus rien à perdre, il a commencé au jeux de la pyramide des besoins humains . C'est une télé-réalité où tu dois prouvé que tu combles tout tes besoins. Cependant il vit...
    Voir plus

    C'est l'histoire d'un adolescent de 15 ans qui a fugué. Il s'est retrouvé à dormir dans la rue à Londres. Comme il n'avait plus rien à perdre, il a commencé au jeux de la pyramide des besoins humains . C'est une télé-réalité où tu dois prouvé que tu combles tout tes besoins. Cependant il vit dans la rue, comment a il pu alors devenir célèbre grâce à ce jeux ?

    L'idée de ce roman est intéressant et plutôt originale. L'opposition de la pyramide des besoins humains à un jeune sans abris rend l'oeuvre philosophique. De plus l'écriture est simple et accessible à tous, ce qui est bien en soit.
    Cependant l'écriture est peut être un peu trop simple. Ce roman a beaucoup potentielle, et sa simplicité et sa courte histoire arrête nette son élan. Il aurait manqué de quelques pages, quelques pensées plus profondes, plus d'émotions pour que cette histoire est vraiment un impacte sur le lecteur.
    Malgré tout j'ai apprécié ma lecture et je la recommande à tous.

    Sur ce je vous souhaite à tous de très bonnes lectures .

  • Couverture du livre « La pyramide des besoins humains » de Caroline Sole aux éditions Ecole Des Loisirs

    Colette LORBAT sur La pyramide des besoins humains de Caroline Sole

    =============
    An force de se faire taper dessus, il s’enfuit, prend un train qui l’amène à Londres et, tout aussi directement dans ce quartier qu’il appelle Chinatown. « Je suis l’un de ces gosses qui dorment à Leicester Square, Piccadilly Circus ou dans une rue adjacente. Même pas...
    Voir plus

    =============
    An force de se faire taper dessus, il s’enfuit, prend un train qui l’amène à Londres et, tout aussi directement dans ce quartier qu’il appelle Chinatown. « Je suis l’un de ces gosses qui dorment à Leicester Square, Piccadilly Circus ou dans une rue adjacente. Même pas recroquevillés, juste crevés, étalé de tout leur lons dans des sacs de couchage qui sentent l’urine et la bière. Bienvenue à Chinatown. ».
    Avec son compagnon d’infortune, il vit dans des cartons, « J’ai appris à dormir sans dormir et mes yeux se sont éteints ».
    Pour fuir une pluie magistrale, il entre dans une boutique informatique et tombe nez à nez avec une affiche proposant un jeu de téléréalité: « La pyramide humaine ». Après moult hésitations, il s’y inscrit sur internet « Une demi-heure d’internet coûte le prix de trois hot-dogs. » Alors commence sa propre pyramide, tout s’accélère, tout peut changer.
    Je ne vous en dirai pas plus pour garder le mystère.
    Difficile de suivre le jeune homme à travers les mots de Caroline Solé. Cela va à cent à l’heure. Pas d’attendrissement sur sa vie de laissé pour compte, Christopher ne le veut pas et, puis, vivre dans ces conditions prend toute son énergie.
    Beaucoup d’allers et retours, non pas en train, mais dans la vie du jeune homme. Il est parti, mais, certains soirs, les beignes de son père lui paraissent douces à côté de ce qu’il vit. Son frère, surtout, lui manque, comme leurs promenades dans la campagne environnante.
    A travers ce court récit, Caroline Solé épingle les dérives de notre société ; la téléréalité, où, pour gagner, des êtres humains étalent leur vie privée, voire très privée pour gagner un instant de célébrité qui durera le temps de l’émission. Christopher parle de ses « amis » qui « like » son profil et le font monter dans la pyramide. Dualité entre ce besoin de connaître son fameux « quart d’heure de célébrité », les paillettes qui disparaissent au démaquillage et la vie sordide de ces miséreux, hommes, femmes, enfants, qui luttent pour ne pas crever dans la rue.
    Une écriture nerveuse, rapide, sans fard pour ce livre
    Livre lu dans le cadre du prix de littérature jeunesse, section baroudeurs, de « L’échappée lecture », organisé par la bibliothèque départementale de la Nièvre

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur