Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Camilla Grebe

Camilla Grebe

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (51)

  • add_box
    Couverture du livre « Le journal de ma disparition » de Camilla Grebe aux éditions Calmann-levy

    Christine Faura sur Le journal de ma disparition de Camilla Grebe

    Ce livre fait suite à Un cri sous la glace, on y retrouve les mêmes personnages, qui doivent aider à résoudre une vieille affaire du meurtre d’une enfant dans un petit village enneigé, Omberg.

    Mais voilà que Peter a disparu. Hanne est retrouvée errant dans la neige et ayant perdu ses repères....
    Voir plus

    Ce livre fait suite à Un cri sous la glace, on y retrouve les mêmes personnages, qui doivent aider à résoudre une vieille affaire du meurtre d’une enfant dans un petit village enneigé, Omberg.

    Mais voilà que Peter a disparu. Hanne est retrouvée errant dans la neige et ayant perdu ses repères. La jeune Malin, inspectrice originaire du village, et qui avait autrefois découvert la fillette morte, va assister le policier Manfred, ami et collègue de Peter, pour mener l’enquête.

    Jake, un jeune garçon déboussolé par la perte récente de sa mère, prend part malgré lui à cette affaire, car il a trouvé le journal que tient Hanne depuis que sa perte de mémoire devient plus prégnante. C’est au travers de sa lecture qu’on va comprendre petit à petit ce qui s’est passé.

    L’histoire se construit donc de l’alternance du récit de Malin et de Jake, lui-même lisant le journal de Hanne.

    On est quasiment dans un huis clos avec ce village reculé qui compte quelques familles disséminées par-ci par-là, une bourgade qui a perdu presque tous moyens économiques et dont les migrants, qui sont installés dans une ancienne boutique reconvertie en centre d’accueil, sont devenus la cible de propos et d’actes outrageants.

    Une fois de plus, les personnages sont particulièrement fouillés, leurs ressentis décortiqués, avec en toile de fond la misère sociale et la xénophobie latente. Ils semblent tous être sur le point de basculer dans une autre vie : Hanne qui perd la mémoire, Jake qui cherche son identité, Malin qui doit se marier.

    Le déroulement et la résolution de l’enquête vont les mener à s’interroger et à opérer des choix très importants pour leur avenir.
    L’atmosphère est oppressante, la neige semble tout envelopper et permettre que les crimes restent impunis en effaçant les traces.

    C’est très bien fait et malin de la part de l’auteure d’intégrer les pages du journal d’Hanne dans la narration de Jake... je n’avais qu’une envie, tourner plus vite les pages en me disant que si j’avais été le garçon, je serais allée directement à la dernière !

    lirelanuitoupas.wordpress.com

  • add_box
    Couverture du livre « Un cri sous la glace » de Camilla Grebe aux éditions Calmann-levy

    Christine Faura sur Un cri sous la glace de Camilla Grebe

    Stockholm. Flic désabusé, Peter doit enquêter sur le meurtre d’une jeune femme inconnue dans la maison d’un « gros bonnet », Jesper Orre, patron d’une chaîne de magasin de vêtements pour hommes. La tête de la jeune femme, posée près du corps, semble regarder le visiteur.

    Emma, jeune employée...
    Voir plus

    Stockholm. Flic désabusé, Peter doit enquêter sur le meurtre d’une jeune femme inconnue dans la maison d’un « gros bonnet », Jesper Orre, patron d’une chaîne de magasin de vêtements pour hommes. La tête de la jeune femme, posée près du corps, semble regarder le visiteur.

    Emma, jeune employée de la société de Jesper Orre, raconte comment elle a fait la connaissance de son patron, en est tombée amoureuse, a tenu secrète leur liaison et ponctue sa narration de souvenirs de sa vie familiale entre deux parents alcooliques.

    Hanne, ancienne consultante profileuse de la police, reprend du service pour cette enquête. Car la méthode employée pour tuer la jeune femme est la même que celle sur laquelle elle a travaillé dix ans auparavant, qui concernait cependant un jeune homme. Mais Hanne est également soucieuse : elle a eu jadis une relation avortée avec Peter, et à présent elle est atteinte d’une maladie affectant sa mémoire.

    Et il s’avère que Jesper Orre a disparu.

    Les trois personnages précités font tour à tour vivre l’histoire. Et l’on découvre l’existence plutôt meurtrie de chacun et ses ressentis, au fur et à mesure de l’avancée dans le roman.

    C’est le premier livre de Camilla Grebe que je lis, j’aime beaucoup son écriture, sa façon de donner de la substance à ses personnages, sans complaisance aucune : leurs défauts sont patents, leurs failles psychologiques complexes, mais le talent de l’auteure amène le lecteur à s’attacher à ces acteurs malgré eux d’une histoire macabre.

    Cet entrelac de souvenirs, de présent, et d’enquête criminelle est une vraie réussite!

    lirelanuitoupas.wordpress.com

  • add_box
    Couverture du livre « Un cri sous la glace » de Camilla Grebe aux éditions Calmann-levy

    Bill sur Un cri sous la glace de Camilla Grebe

    Emma est tombée amoureuse du patron de la chaîne de boutiques de mode où elle est employée dans le centre de Stockholm.

    Il lui a offert une bague de fiançailles, lui a emprunté de l'argent (beaucoup d'argent !) mais alors qu'elle l'attend pour un repas en amoureux, il ne vient pas, ne répond...
    Voir plus

    Emma est tombée amoureuse du patron de la chaîne de boutiques de mode où elle est employée dans le centre de Stockholm.

    Il lui a offert une bague de fiançailles, lui a emprunté de l'argent (beaucoup d'argent !) mais alors qu'elle l'attend pour un repas en amoureux, il ne vient pas, ne répond plus au téléphone et semble avoir disparu  ... 

    Hanne se rend compte que sa mémoire lui échappe ... malgré cela, elle va quitter son mari après une union de 30 ans, pour enfin vivre et profiter du temps qui lui reste  

    Dans un roman brillamment construit, où la parole est donnée tour à tour à différentes femmes,  le suspense monte peu à peu jusqu'au dénouement ... que j'avais malheureusement deviné dès la moitié du roman !  

    J'ai entendu beaucoup de bien du second roman de cet auteur ... que j'ai déjà réservé à la médiathèque !

  • add_box
    Couverture du livre « Le journal de ma disparition » de Camilla Grebe aux éditions Calmann-levy

    Ju lit les Mots sur Le journal de ma disparition de Camilla Grebe

    Un cri sous la glace a été une belle découverte, j’étais donc heureuse de retrouver la plume de l’auteure avec une nouvelle intrigue.

    La construction des polars nordiques est quelque peu différente de ceux que nous avons l’habitude de lire, en effet les descriptions sont plus longues, un...
    Voir plus

    Un cri sous la glace a été une belle découverte, j’étais donc heureuse de retrouver la plume de l’auteure avec une nouvelle intrigue.

    La construction des polars nordiques est quelque peu différente de ceux que nous avons l’habitude de lire, en effet les descriptions sont plus longues, un effet contemplatif, qui peut déplaire et devenir vitre rébarbatif. Pour autant, Camilla Grebe arrive à ne pas tomber dans ce travers et à maintenir une certaine tension tout le long de son roman.

    Les deux opus, peuvent se lire indépendamment l’un de l’autre, car malgré la présence de personnages récurrents, d’autres font leur entrée et apportent des éléments nouveaux sur la personnalité de chacun, ce qui est d’ailleurs très intéressant !

    Autant « un cri sous la glace » était un très bon thriller-psychologique, ici, l’auteure change de genre et nous propose un polar plus classique avec un bon suspense, une enquête sur deux meurtres, dont l’un remonte à plus de vingt ans… Et une disparition…

    Camilla Grebe, se sert des évènements autour des migrants, en plaçant son intrigue dans un petit village suédois où se trouve un refuge, permettant à sa plume de s’attaquer aux préjugés autour de l’arrivée des étrangers, en les désignant de facto comme coupables. Tout devient prétexte pour accuser les migrants des maux qui touchent ce village.

    En mettant le doigt sur la xénophobie ambiante qui gangrène nos sociétés, l’auteure transmet un message de tolérance à travers ses personnages.

    Du suspense tout au long de cette enquête, oppressant par moment, accentué par cette météo capricieuse, qui nous glace, comme les personnages confrontés aux intempéries. Leur anxiété palpable, se propage facilement grâce à une plume concise, aux descriptions simples sans fioritures. Ce qui est assez déroutant, quand on sait qu’elle peut nous décrire les paysages sur plusieurs paragraphes…

    Une enquête rondement menée sur fond de crise sociale qui, tout en fournissant une intrigue de qualité, se cale sur les informations mondiales et la réalité à laquelle nous sommes confrontés.

    Malgré toutes ces qualités, j’ai trouvé que l’intrigue était en deçà de celle de « un cri sous la glace », peut-être parce que l’auteure s’est concentrée à fournir un thriller plus classique et beaucoup moins psychologique que le premier.

    Pour autant j’ai passé un bon moment et j’ai apprécié découvrir le nouvel opus de Camilla Grebe, dont je ne manquerais pas de lire le prochain.

    Je remercie les éditions Calmann-Levy et le site lecteurs.com.

Ils suivent Camilla Grebe

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !