Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Brit Bennett

Brit Bennett

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Articles en lien avec Brit Bennett (1)

Avis sur cet auteur (37)

  • add_box
    Couverture du livre « L'autre moitié de soi » de Brit Bennett aux éditions Autrement

    La roulotte de Margotte sur L'autre moitié de soi de Brit Bennett

    Desiree après avoir été battue par son mari, décide de quitter Washington avec sa fille de huit ans. Elle s'installe dans sa ville natale, Mallard, alors qu'elle n'y avait plus mis les pieds depuis des années.
    En 1968, elle avait fuit cette ville avec sa jumelle Stella quand elles avaient...
    Voir plus

    Desiree après avoir été battue par son mari, décide de quitter Washington avec sa fille de huit ans. Elle s'installe dans sa ville natale, Mallard, alors qu'elle n'y avait plus mis les pieds depuis des années.
    En 1968, elle avait fuit cette ville avec sa jumelle Stella quand elles avaient seize ans. Alors que la fin de la ségrégation est encore très récente en Amérique, les jumelles décident de fuguer à la Nouvelle Orléans, loin de Mallard, dont les habitants au teint très clair, sont obsédés par la couleur de peau. Elles veulent se construire et fuir ce à quoi elles seront destinées si elles restent. Elles ont du arrêter leurs études à contre cœur et travailler pour aider leur mère. A la Nouvelle-Orléans, les jumelles feront des choix différents. Un beau jour, Stella s'en ira sans donner de nouvelles à sa sœur. Elle se fera passer pour une femme blanche et se mariera avec son employeur, un homme blanc. Ils auront une fille " Kennedy ". Elle mentira à sa famille, pour ne pas trahir sa vraie identité. Desiree, après des études sur les empreintes digitales, travaillera au FBI à Washington et se mariera avec un avocat, un homme noir. Ils auront une fille  "Jude". Mais elle fuira son mari violent avec sa fille et reviendra chez sa mère à Mallard.
    J'ai apprécié l'écriture très fluide de ce roman sur la quête identitaire. A travers une histoire familiale, dont nous suivons trois générations de femmes, l'auteure aborde différentes thématiques : la recherche de soi, le racisme et les discriminations, l'amour fraternel, la transidentité. Elle questionne sur la place que nous occupons dans une famille, la filiation ainsi que les sacrifices et les renoncements que nous pouvons être amenés à faire pour se faire accepter, quitte à renoncer « à une part de soi ».
    « L'autre moitié de soi » est un récit percutant et intéressant sur la question de l'identité sans pour autant être un coup de cœur.

  • add_box
    Couverture du livre « L'autre moitié de soi » de Brit Bennett aux éditions Autrement

    Domi Mots sur L'autre moitié de soi de Brit Bennett

    Avec l’histoire de deux jumelles de couleur, Désirée, Stella et de leurs filles respectives, dans les Etats -Unis des années 1950 à nos jours, Britt Bennet aborde trois sujets passionnants.
     La gémellité. Après avoir fui Mallard, leur ville natale ( qui ne figure sur aucune carte ), les...
    Voir plus

    Avec l’histoire de deux jumelles de couleur, Désirée, Stella et de leurs filles respectives, dans les Etats -Unis des années 1950 à nos jours, Britt Bennet aborde trois sujets passionnants.
     La gémellité. Après avoir fui Mallard, leur ville natale ( qui ne figure sur aucune carte ), les jumelles se séparent. Désirée revient avec sa petite fille, Jude, sa sœur Stella lui manque presque physiquement.
    Fusionnalité et concurrence : « Elle ( Désirée ) détestait ce jugement silencieux, se sentir comparée à une autre version d’elle-même. Une version meilleure peut-être. »
     Le racisme. L’option prise est très intéressante car c’est essentiellement la perception des noirs. A Mallard, par métissages successifs, la population a obtenu des descendants dont la peau est de plus en plus claire. Ils se déclarent « gens de couleur » mais refusent la peau foncée. « Dans cette drôle de ville, où on n’épousait pas plus noir que soi, on restait des gens de couleur ». Et Jude, petite fille, « couleur goudron » provoque l’incompréhension et le rejet.
     La recherché de son identité, la quête de soi, la remise en cause de ses racines.
    Plus jeune, Désirée s’est rebellée contre cette volonté de ressembler aux blancs, d’être comme un blanc, mais sans l’être vraiment et elle a fui en entraînant sa sœur, beaucoup plus docile. Elle est revenue, avec sa fille très noire en emblème de provocation mais ne sait plus bien ce qu’elle recherche, et si même, elle recherche encore quelque chose.
    Stella est désormais mariée, elle a une fille Kennedy, elle est riche, dans un environnement confortable et… blanc.
    C’est aussi et surtout une femme installée dans son imposture : une noire au teint très clair, qui s’affirme blanche aux yeux de tous, terrorisée à l’idée de commettre une erreur ou d’être démasquée.

    Quel dommage que ce roman se traîne ! Cet ouvrage de 500 pages aurait gagné en force, en densité avec plus de concision et moins de remplissages inutiles.

  • add_box
    Couverture du livre « L'autre moitié de soi » de Brit Bennett aux éditions Autrement

    fabienne balcon sur L'autre moitié de soi de Brit Bennett

    Stella et Désirée Vignes sont deux sœurs jumelles vivant à Mallard, petite ville de Louisiane, fondée par leur arrière-grand-père, composée d’une population afro-américaine à la peau claire suite à de plusieurs métissages. À seize ans, lassées de cette petite contrée perdue, elles s’enfuient...
    Voir plus

    Stella et Désirée Vignes sont deux sœurs jumelles vivant à Mallard, petite ville de Louisiane, fondée par leur arrière-grand-père, composée d’une population afro-américaine à la peau claire suite à de plusieurs métissages. À seize ans, lassées de cette petite contrée perdue, elles s’enfuient pour la Nouvelle Orléans. Leurs parcours vont se séparer brutalement . Stella, passant pour blanche, se marie avec un blanc riche, part pour Boston ou elle a une fille Kennedy puis pour la Californie.
    Désirée se marie avec un homme noir ,a une petite fille June à la couleur très foncée . Suite à des violences conjugales, elle quitte le foyer avec sa fille et se réfugie chez sa mère à Mallard pour se reconstruire.
    Désirée va tenter de retrouver sa sœur disparue, sans succès jusqu’au jour où June, jeune adulte à Los Angeles croise le sosie de sa mère.

    C’est une longue saga familiale sur 2 générations à partir du village de Mallard , une création de l’auteur, qui à travers ces femmes, pose le problème de l’identité de chacun et plus particulièrement de la place de la couleur aux USA. Elle évoque une recherche d’identité raciale , sociale et sexuelle.
    C’est une exploration précise mais sans jugement.
    Elle pose de nombreuses questions : Ou trouver sa place ? peut on réinventer sa vie sans que le passé vous rattrape ? Comment vivre séparée de sa jumelle ? Peut on s’échapper de sa condition sociale et raciale ? Que veut dire être noir sans le regard de l’autre ? Peut on vivre dans le mensonge ?
    Ce roman aborde de front toutes les fractures sociales et raciales de l’Amérique actuelle . Grâce à de nombreux personnages attachants, elle met en lumière le manque de chacun, illustré par le titre du roman .
    Elle explore le racisme actuel subtil à travers ces américains blancs qui sont favorables à la place des noirs dans la société mais ne veulent surtout pas qu’ils viennent habiter dans leur résidence privée. On parle alors d’antiracisme mou de certains blancs.
    A l’inverse ,elle met à l’honneur un personnage lumineux : June , la fille de Désirée qui assume sa couleur foncée, réussit à devenir médecin malgré les embûches, elle donne plein d’espoir à cette nouvelle génération, elle semble bien à sa place.
    Ce roman est parfaitement construit, de style fluide que l’on a du mal à abandonner. Ces deux jumelles vont nous trotter longtemps dans la tête .

  • add_box
    Couverture du livre « L'autre moitié de soi » de Brit Bennett aux éditions Autrement

    Joëlle Guinard sur L'autre moitié de soi de Brit Bennett

    COUP DE CŒUR

    https://leslivresdejoelle.blogspot.com/2020/11/lautre-moitie-de-soi-de-brit-bennett.html

    Stella et Désirée Vignes vivent à Mallard avec leur mère après que leur père ait été tué par des Blancs racistes. Mallard est une petite ville (fictive) de Louisiane, fondée en 1848 par...
    Voir plus

    COUP DE CŒUR

    https://leslivresdejoelle.blogspot.com/2020/11/lautre-moitie-de-soi-de-brit-bennett.html

    Stella et Désirée Vignes vivent à Mallard avec leur mère après que leur père ait été tué par des Blancs racistes. Mallard est une petite ville (fictive) de Louisiane, fondée en 1848 par l'ancêtre des jumelles, Alfonse Decuir. Elle a la particularité d'être peuplée d'afro-américains à la peau tellement claire qu'ils sont pris sans difficulté pour des blancs. Depuis des générations, les noirs de Mallard, obsédés par la couleur de leur peau, ont réussi à blanchir leur peau à force d'unions avec des personnes plus blanches qu'eux... "toujours plus clairs, comme une tasse de café qu'on diluerait peu à peu avec le lait". Ils sont, de ce fait, rejetés aussi bien par les noirs que par les blancs.

    En aout 1954, les jumelles qui ont seize ans fuient Mallard et leur famille pour la Nouvelle-Orléans. Peu de temps après leurs chemins se séparent. Stella décide de passer pour une Blanche, elle épouse un riche Blanc qui lui même ignore les origines de son épouse. Après Boston, le couple s'installe à Los Angeles. Désirée, qui a perdu la trace de sa jumelle, épouse l'homme le plus noir qu'elle ait pu trouver.

    Lorsque quatorze ans plus tard, tentant d'échapper à la violence de son mari, Désirée réapparait à Mallard, elle est accompagnée de sa petite fille June de huit ans à la peau aussi noire que celle de son père. Pendant ce temps Stella vit à Los Angeles avec son mari et sa fille Kennedy, aussi blonde que sa cousine June est noire.

    Désirée a cherché vainement pendant des années à retrouver sa jumelle. Des années plus tard, une rencontre fortuite entre June et Kennedy va peut-être permettre aux jumelles de franchir le fossé qui les sépare.....

    Ce roman relate sur plus de 20 ans l'histoire de la famille Vignes. L'histoire de Léon et Adèle, les parents de Stella et Désirée, puis celle des jumelles et de leurs filles respectives. C'est un roman sur l'identité afro-américaine et sur l'identité en général. C'est l'histoire de jumelles qui prennent des directions complètement opposées, de deux métisses dont une décide de vivre une vie de Blanche, tentant d'effacer une part d'elle-même et d'assumer une vie bâtie sur un énorme mensonge. Un roman brillant qui interroge la question de l'identité noire au delà de la couleur de la peau. Qu'est-ce qu'être Noir ? Est-ce surtout une question de regard des autres ? A quel prix peut-on vivre dans un monde autre que le sien ? Jusqu'où peut-on renoncer à une partie de soi-même, renoncer à son identité et à sa jumelle ? Dans ce roman où Brit Bennett ne porte aucun jugement sur le choix de Stella, la question du racisme est abordée d'une façon assez inhabituelle en mettant l'accent sur la discrimination basée sur la couleur de la peau au sein d'une même communauté. Il est aussi question des racines profondes qu'il est difficile de rompre, de changement de couleur de peau et de milieu social mais aussi de changement de sexe à travers l'histoire du compagnon de June avec les fractures raciales et sociales en vigueur aux États-Unis en toile de fond.
    Une réflexion profonde au travers d'un roman d'une construction parfaite, d'un style d'une grande fluidité dont il est aisé d'imaginer l'adaptation cinématographique. Un roman addictif qui se lit d'une traite. Un roman beaucoup plus profond que le premier roman de Brit Bennett , Le cœur battant de nos mères, qui ne m'avait pas convaincue.