Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Bob Shacochis

Bob Shacochis
BOB SHACOCHIS, né en 1951, a publié en 1985 son premier livre qui a remporté le National Book Award. Membre des Peace Corps, il a été envoyé pour plusieurs missions dans les Caraïbes, et notamment en Haïti, où il retournera en 1994 comme correspondant de guerre pour Harper's. Il passera d... Voir plus
BOB SHACOCHIS, né en 1951, a publié en 1985 son premier livre qui a remporté le National Book Award. Membre des Peace Corps, il a été envoyé pour plusieurs missions dans les Caraïbes, et notamment en Haïti, où il retournera en 1994 comme correspondant de guerre pour Harper's. Il passera dix ans à l'écriture de La femme qui avait perdu son âme, qui a remporté un immense succès aux États-Unis et a été finaliste du prix Pulitzer.

Avis sur cet auteur (11)

  • add_box
    Couverture du livre « Au bonheur des îles » de Bob Shacochis aux éditions Gallmeister

    Nathalie Palayret sur Au bonheur des îles de Bob Shacochis

    Des nouvelles aux tons et aux protagonistes très divers avec l'insularité comme fil conducteur. Les Caraïbes sont ici plus qu'un décor paradisiaque, un vivier pour des histoires croustillantes.

    Des nouvelles aux tons et aux protagonistes très divers avec l'insularité comme fil conducteur. Les Caraïbes sont ici plus qu'un décor paradisiaque, un vivier pour des histoires croustillantes.

  • add_box
    Couverture du livre « La femme qui avait perdu son âme » de Bob Shacochis aux éditions Gallmeister

    catherine airaud sur La femme qui avait perdu son âme de Bob Shacochis

    Attention, si vous décidez d’ouvrir ce pavé de 800 pages, votre mission sera d’aller jusqu’au bout de ces pages. Mais cette mission n’est pas impossible car on devient très vite addict de ce texte et on dévore les pages. Vous allez être emporté dans l’histoire du monde dans les années 1940...
    Voir plus

    Attention, si vous décidez d’ouvrir ce pavé de 800 pages, votre mission sera d’aller jusqu’au bout de ces pages. Mais cette mission n’est pas impossible car on devient très vite addict de ce texte et on dévore les pages. Vous allez être emporté dans l’histoire du monde dans les années 1940 jusqu’à nos jours, des Pays de L’est en passant par Haïti, Istanbul et les Etats Unis. Vous allez rencontrer de drôles d’êtres, multiples, des agents doubles et voire triples peut être. Et surtout vous allez suivre la vie d’une jeune fille et femme très touchante : Jackie, Renée, Dorothy, Dottie elle déambule dans les pages sous plusieurs noms. Vous allez vous retrouver dans les rues d’Istanbul, sur le Bosphore, dans les forets d’Haïti et rencontrer des maîtres vaudous, sur les greens de golfs unitiens avec des joueurs et caddies qui ne sont peut être pas là simplement pour jouer au golf. Ce livre est magique car malgré tous les niveaux, tous les lieux, tous ses personnages si troubles, on n’est jamais perdu. Un livre dont on est triste qu’il se finisse et dont les personnages vont rester en mémoire. Il permet aussi de mieux appréhender la diplomatie et les conflits d’intérêt dans certains pays. Un roman d’espionnage, un roman d’apprentissage (de belles pages de relations entre un père et sa jeune fille), un roman d’amour et un thriller, car j’ai oublié de vous dire que dès les premières pages notre héroïne est retrouvée morte sur une route d’Haïti ! « Et son boulot à lui, c’était d’empêcher ces gens de faire cette chose, mais chaque fois qu’il essayait de les en empêcher, d’autres personnes l’empêchaient de les en empêcher » (p113) « Consacre ta vie à quelque chose qui dépasse ta personne, sinon tu ne te sentiras jamais comblée, tu ne seras jamais heureuse et tu ne vaudras rien aux yeux de qui que ce soit » (p406)

  • add_box
    Couverture du livre « La femme qui avait perdu son âme » de Bob Shacochis aux éditions Gallmeister

    Catherine Airaud sur La femme qui avait perdu son âme de Bob Shacochis

    Challenge 68premièresfoisA nouveau, un texte fort et très touchant pour cette sélection des premiers romans, et un livre que je n’aurai pas eu la chance de découvrir sans ce super chalenge (merci à nos fées !). une belle écriture pour ce texte sur la disparition d’un jeune frère et son fantôme...
    Voir plus

    Challenge 68premièresfoisA nouveau, un texte fort et très touchant pour cette sélection des premiers romans, et un livre que je n’aurai pas eu la chance de découvrir sans ce super chalenge (merci à nos fées !). une belle écriture pour ce texte sur la disparition d’un jeune frère et son fantôme qui va hanter la vie des membres de sa famille. Le portrait d’une famille de modestes dans le nord de la France, le père était forgeron, un métier disparu, la mère est femme au foyer et le jeune frère regarde avec curiosité, malice, le monde qui l’entoure : ses parents, sa sœur, les voisins de la cour, la grand-mère. Par des chapitres poétiques et sensibles, l’auteur va nous décrire ainsi cette vie de peu, les espoirs, les espérances. Un texte plaisant malgré la douleur qui y perce et les difficultés de l’auteur de trouver sa place dans sa famille, dans la société.. Il nous parle aussi d’un temps pas si éloigné mais qui semble disparu. Un premier roman si poétique, si magique, qu’il est presque dommage qu’il n’y ait pas les tableaux dont parle si bien l’auteur-peintre, narrateur… « Sur les étagères, épars, mes livres d’alors, ceux là mêmes que je lisais avec frénésie et dont on m’accusait de les préférer aux être humains ! Ce qui n’était pas faux… Je me suis enfermé à l’intérieur des pages comme derrière des barreaux. » (p133)

  • add_box
    Couverture du livre « La femme qui avait perdu son âme » de Bob Shacochis aux éditions Gallmeister

    catherine a sur La femme qui avait perdu son âme de Bob Shacochis

    Challenge 68premièresfoisA nouveau, un texte fort et très touchant pour cette sélection des premiers romans, et un livre que je n’aurai pas eu la chance de découvrir sans ce super chalenge (merci à nos fées !). une belle écriture pour ce texte sur la disparition d’un jeune frère et son fantôme...
    Voir plus

    Challenge 68premièresfoisA nouveau, un texte fort et très touchant pour cette sélection des premiers romans, et un livre que je n’aurai pas eu la chance de découvrir sans ce super chalenge (merci à nos fées !). une belle écriture pour ce texte sur la disparition d’un jeune frère et son fantôme qui va hanter la vie des membres de sa famille. Le portrait d’une famille de modestes dans le nord de la France, le père était forgeron, un métier disparu, la mère est femme au foyer et le jeune frère regarde avec curiosité, malice, le monde qui l’entoure : ses parents, sa sœur, les voisins de la cour, la grand-mère. Par des chapitres poétiques et sensibles, l’auteur va nous décrire ainsi cette vie de peu, les espoirs, les espérances. Un texte plaisant malgré la douleur qui y perce et les difficultés de l’auteur de trouver sa place dans sa famille, dans la société.. Il nous parle aussi d’un temps pas si éloigné mais qui semble disparu. Un premier roman si poétique, si magique, qu’il est presque dommage qu’il n’y ait pas les tableaux dont parle si bien l’auteur-peintre, narrateur… « Sur les étagères, épars, mes livres d’alors, ceux là mêmes que je lisais avec frénésie et dont on m’accusait de les préférer aux être humains ! Ce qui n’était pas faux… Je me suis enfermé à l’intérieur des pages comme derrière des barreaux. » (p133)

Thèmes en lien avec Bob Shacochis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !