Berthier Jean

Berthier Jean

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (6)

  • Couverture du livre « 1144 livres » de Berthier Jean aux éditions Robert Laffont

    Christophe CORRE sur 1144 livres de Berthier Jean

    Un orphelin (bibliothécaire de profession) reçoit d'une mère inconnue un héritage de 1144 livres. 38 cartons remplis de livres (classiques, essais, poches...). Que faire d'un tel héritage ? Les donner à des associations ? Les garder pour soi et les ranger dans sa bibliothèque personnelle ? Ce...
    Voir plus

    Un orphelin (bibliothécaire de profession) reçoit d'une mère inconnue un héritage de 1144 livres. 38 cartons remplis de livres (classiques, essais, poches...). Que faire d'un tel héritage ? Les donner à des associations ? Les garder pour soi et les ranger dans sa bibliothèque personnelle ? Ce sont les questions que se posent le narrateur.

    "1144 livres" est un premier roman réussi en tout point de vue. J'ai adoré !

    Une véritable éloge de la lecture et de la littérature.

    Ce livre nous explique aussi pourquoi il est tant important de lire : "Mais lire, lire est sans partage, lire est exclusif ; l'esprit est occupé, les mains sont occupées ; aucune parcelle de notre être ne peut s’évader pour porter son attention ailleurs. Il n'y a pas plus contraignant que cette activité à laquelle rien n'oblige." (page 44)

  • Couverture du livre « 1144 livres » de Berthier Jean aux éditions Robert Laffont

    Madame Tapioca sur 1144 livres de Berthier Jean

    Vous êtes-vous déjà demandé ce que deviendra votre bibliothèque quand vous ne serez plus de ce monde ?
    J’avoue que c’est une question que je me pose souvent. Ces livres que j’ai choisi, qui me semble être précieux bien que sans valeur marchande, qui sont une partie de moi, ma fille aura-t-elle...
    Voir plus

    Vous êtes-vous déjà demandé ce que deviendra votre bibliothèque quand vous ne serez plus de ce monde ?
    J’avoue que c’est une question que je me pose souvent. Ces livres que j’ai choisi, qui me semble être précieux bien que sans valeur marchande, qui sont une partie de moi, ma fille aura-t-elle envie de les garder en souvenir, de les lire ou au contraire finiront-ils chez Emmaüs ? Dans « 1144 livres » il en est un peu question…

    Né sous X, le narrateur du roman reçoit en héritage de sa mère biologique un lot mystérieux de 1144 livres.
    Bibliothécaire et amoureux des livres, cet héritage pourrait être l’héritage idéal pour lui mais ce legs vient d’une femme qu’il n’a jamais pu connaître, qui ne lui a jamais manqué, qui est une étrangère. Décidé dans un premier temps à refuser, il va se laisser convaincre par le notaire en charge de cette donation. Enfermé dans une chambre d’hôtel, il découvre les cartons contenant ces livres et se retrouve malgré lui à mener l’enquête sur ses origines au gré des indices glanés au fil des pages. Que disent ces livres de sa vraie mère ? Une bibliothèque est-elle le reflet de la personnalité de son propriétaire ? Son amour des livres viendrait-il de cette mère biologique ?

    A travers le thème de la recherche de ses origines, « 1144 livres » est un véritable hymne à la littérature et à la lecture. J’ai dévoré ce court roman en une journée et noté un grand nombre de passages. L’écriture très soignée - parfois un peu alambiquée - et la lenteur de l’histoire m’ont enveloppé. Un moment tout en douceur et pudeur auquel on peut bien évidemment trouver quelques défauts mais qui séduira le rat de bibliothèque que vous êtes

  • Couverture du livre « 1144 livres » de Berthier Jean aux éditions Robert Laffont

    Olivier Auroy sur 1144 livres de Berthier Jean

    Je suis circonspect. Si j'étais méchant, je dirais qu'on ne peut pas bâtir un roman sur l'ouverture d'un carton. C'est d'un suspense douteux. Et cela crée une attente telle que la découverte des premiers ouvrages doit être exceptionnelle. Or elle ne l'est pas ou disons qu'elle est prétexte à...
    Voir plus

    Je suis circonspect. Si j'étais méchant, je dirais qu'on ne peut pas bâtir un roman sur l'ouverture d'un carton. C'est d'un suspense douteux. Et cela crée une attente telle que la découverte des premiers ouvrages doit être exceptionnelle. Or elle ne l'est pas ou disons qu'elle est prétexte à faire la démonstration de l'érudition de l'auteur. Si j'étais bienveillant, je dirais que la recherche de la maternité par le livre est une idée originale, qu'on s'enflamme à chaque découverte, qu'on a envie de lire les ouvrages révélés par l'auteur... Je n'arrive pas à trancher.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com