Bernard Chambaz

Bernard Chambaz
Bernard Chambaz est né en 1949, à Paris. Il a publié des romans, des essais, des recueils de poésie, des beaux-livres, et notamment L'Arbre de vies aux éditions François Bourin, en 1992, prix Goncourt du premier roman.

Avis (12)

  • add_box
    Couverture du livre « Un autre Eden » de Bernard Chambaz aux éditions Seuil

    Marie Kirzy sur Un autre Eden de Bernard Chambaz

    Le point de départ de ce récit est puissant.

    Janvier 2016. Martin, le fils de l'auteur, disparu dans un accident de voiture à 16 ans, aurait eu 40 ans … âge auquel Jack London est décédé. Tous deux sont nés en janvier 76, à un siècle de distance. Avec son amoureuse, Bernard Chambaz trace la...
    Voir plus

    Le point de départ de ce récit est puissant.

    Janvier 2016. Martin, le fils de l'auteur, disparu dans un accident de voiture à 16 ans, aurait eu 40 ans … âge auquel Jack London est décédé. Tous deux sont nés en janvier 76, à un siècle de distance. Avec son amoureuse, Bernard Chambaz trace la route à vélo dans les pas du grand Jack, 5000 km de périple entre Etats-Unis et Canada. Mais ils ne sont pas seuls, Martin et Jack, tels deux anges tutélaires, les accompagnent.

    Les admirateurs de Jack London ( j'en suis, Martin Eden est mon roman préféré de tous les temps ) plussoieront cette proposition qui s'affranchit des codes poussiéreux de la biographie avec une liberté jouissive tout en offrant mille anecdotes pertinentes pour comprendre ce grand humaniste, ce grand révolté, ce grand aventurier qu'a été Jack London. Quel plaisir de plonger dans les coulisses de la rédaction de Radieuse Aurore, du Talon de fer, de Martin Eden and co !

    Les autres seront emportés dans le tourbillon des mille vies de Jack London en plus que celle d'écrivain : balayeur de jardins publics, menuisier, agriculteur, éleveur de poulets, chasseur de, pilleur d'huîtres, patrouilleur maritimes, blanchisseur, chercheur d'or au Klondike !

    Et puis, il y a ces passages où Martin et Jack cheminent ensemble en potes complices : cette amitié imaginaire est solaire, empreinte de poésie, bourrée de tendresse. Qu'elle est belle cette littérature lorsqu'elle devient un autre Eden. Qu'elle est belle cette littérature lorsqu'elle pousse des personnages vers l'assomption. Plus forte que le paradis ! avec elle le deuil s'efface devant la pulsion de vie, même si elle se teinte d'une douce mélancolie. Plus de conditionnel, plus de « si », la littérature comme une aventure où tout est réel, où le fils de l'auteur campe avec Jack et s'amuse à faire des ricochets avec lui.

    « Aux morts pour qu'ils vivent. Aux vivants pour qu'ils aiment » nous dit la citation en exergue de Joseph Delteil. Bernard Chambaz ne pouvait pas mieux choisir tant ce récit surprenant, entre introspection et biographie, est perfusé à l'amour et à la vie.

  • add_box
    Couverture du livre « Un autre Eden » de Bernard Chambaz aux éditions Seuil

    Anita Millot sur Un autre Eden de Bernard Chambaz

    Je ne connaissais pas les ouvrages de Bernard Chambaz. Je viens de le découvrir avec la lecture de son dernier roman, “un autre Eden”, reçu à l'occasion de ma participation en tant que jurée du Prix FNAC 2019 : eh bien, en voilà une petite merveille !
    Martin (l'autre Eden ?…) Chambaz, le fils...
    Voir plus

    Je ne connaissais pas les ouvrages de Bernard Chambaz. Je viens de le découvrir avec la lecture de son dernier roman, “un autre Eden”, reçu à l'occasion de ma participation en tant que jurée du Prix FNAC 2019 : eh bien, en voilà une petite merveille !
    Martin (l'autre Eden ?…) Chambaz, le fils de l'auteur est mort en 1993. Il est venu au monde en janvier 1976, un siècle exactement après la naissance de Jack London …
    Dans ce beau récit - mi-roman, mi-biographie - Bernard Chambaz alterne les chapitres entre fiction et réalité, imaginant des conversations ou des rencontres amicales entre son jeune fils Martin et le grand Jack London puis nous confiant des anecdotes sur la vie de l'illustre écrivain.
    L'écriture est superbe, la construction originale. Les passages réservés à son enfant prématurément disparu sont emplis de pudeur, sans pathos. Ceux consacrés aux aventures de Jack London le “baroudeur” sont tout simplement passionnants.
    J'ai dévoré ce formidable roman d'une traite, sans une seule minute de lassitude ! Un livre que je recommande fortement !

  • add_box
    Couverture du livre « À tombeau ouvert » de Bernard Chambaz aux éditions Stock

    Manika sur À tombeau ouvert de Bernard Chambaz

    Quel étonnant roman qui reprend la vie souvent tragique de grands coureurs automobile. Des anecdotes, des morceaux de vie, des rencontres, des jalousies, des magouilles, mais toujours une grande admiration pour ces personnages.

    Et cette étonnante sensation d'être pris dans l'écriture, dans...
    Voir plus

    Quel étonnant roman qui reprend la vie souvent tragique de grands coureurs automobile. Des anecdotes, des morceaux de vie, des rencontres, des jalousies, des magouilles, mais toujours une grande admiration pour ces personnages.

    Et cette étonnante sensation d'être pris dans l'écriture, dans ces différentes histoires comme au volant d'une de ces machines et de tourner en rond, encore et encore de plus en plus vite pour arriver toujours à la même fin : le nombre de tours, les phrases en sujet verbe, le temps qu'il fait, la ligne d'arrivée les poings levés.

    Certains personnages sont plus attachants que d'autres et en particulier Ayrton Senna, fil conducteur de ce roman :

    "Il pose les mains sur le volant, étend les jambes, ferme les yeux quelques secondes, submergé par l'émotion d'un rêve devenu réalité (c'est trivial mais tellement ça) gamin émerveillé et timide devant la caméra d'une toute petite équipe de télévision brésilienne qu'il a convoquée pour immortaliser l'instant. On croit voir des larmes dans ses yeux. Il rectifie, non, il ne pleure pas, c'est le soleil, et il prie."

    Il y a de beaux passages mais aussi des moments plus longs où ça n'avance plus, sans doute passionnant pour ceux qui s'intéressent à ce sport et connaissent bien les coureurs pour ma part je me suis vite lassée.

  • add_box
    Couverture du livre « Etc. » de Bernard Chambaz aux éditions Flammarion

    Christelle KORCHI sur Etc. de Bernard Chambaz

    Ce recueil est composé de cinq séquences autonomes se faisant écho et déclinant des variations, sur le thème de l'automne et de la mélancolie. J'aime la poésie, car j'aime les mots, les sonorités, les émotions qu'ils procurent, les messages qu'ils suggèrent. J'aime aussi la poésie, car cela...
    Voir plus

    Ce recueil est composé de cinq séquences autonomes se faisant écho et déclinant des variations, sur le thème de l'automne et de la mélancolie. J'aime la poésie, car j'aime les mots, les sonorités, les émotions qu'ils procurent, les messages qu'ils suggèrent. J'aime aussi la poésie, car cela laisse une certaine liberté d'écrire et de penser qui est importante à mes yeux. Les recueils de lecture sont toujours les bienvenus entre deux romans. Cela me permet de souffler et de me ressourcer.

    Ce recueil est très diversifié avec en ligne de fond une grande mélancolie, l'auteur joue avec l'espace de la page, avec les mots et ne s'interdit aucune fantaisie et cela donne au tout une cohérence et un univers unique. Un beau recueil qui permet de faire une synthèse de l'oeuvre du poète qui est aussi romancier. C'est une excellente introduction à son univers et ses thèmes de prédilection. J'ai apprécié la plupart des poèmes à l'exception de certains qui m'ont laissée indifférente.

    VERDICT

    Un recueil sympa pour qui aime la mélancolie, les jeux de sonorités, la poésie de l'espace
    https://revezlivres.wordpress.com/2017/01/21/etc-bernard-chambaz/

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !