Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Berengere Cournut

Berengere Cournut

Bérengère Cournut est née en 1979. Ses premiers livres exploraient essentiellement des territoires oniriques, où l'eau se mêle à la terre (L'Écorcobaliseur, Attila, 2008), où la plaine fabrique des otaries et des renards (Nanoushkaïa, L'Oie de Cravan, 2009), où la glace se pique à la chaleur du d...

Voir plus

Bérengère Cournut est née en 1979. Ses premiers livres exploraient essentiellement des territoires oniriques, où l'eau se mêle à la terre (L'Écorcobaliseur, Attila, 2008), où la plaine fabrique des otaries et des renards (Nanoushkaïa, L'Oie de Cravan, 2009), où la glace se pique à la chaleur du désert (Wendy Ratherfight, L'Oie de Cravan, 2013).

En 2017, elle a publié Née contente à Oraibi (Le Tripode), roman d'immersion sur les plateaux arides d'Arizona, au sein du peuple hopi. Dans la même veine est paru en août 2019 De pierre et d'os, un roman sur le peuple inuit, pour lequel elle a bénéficié d'une résidence d'écriture de dix mois au sein des bibliothèques du Muséum national d'histoire naturelle, financée par la région Île-de-France. Entretemps, un court roman épistolaire lui est venu, Par-delà nos corps, paru en février 2019.

Avis sur cet auteur (61)

  • add_box
    Couverture du livre « De pierre et d'os » de Berengere Cournut aux éditions Le Tripode

    Cécile sur De pierre et d'os de Berengere Cournut

    "Qu'il est donc difficile d'être seule, sans père, sans époux, sans famille, sans raison de vivre finalement."

    C'est en audio que j'ai décidé d'aborder ce livre que j'ai beaucoup vu passer sur les réseaux il y a quelques mois et qui me faisait très envie.
    Et la version audio apporte une...
    Voir plus

    "Qu'il est donc difficile d'être seule, sans père, sans époux, sans famille, sans raison de vivre finalement."

    C'est en audio que j'ai décidé d'aborder ce livre que j'ai beaucoup vu passer sur les réseaux il y a quelques mois et qui me faisait très envie.
    Et la version audio apporte une dimension supplémentaire au texte, la fabuleuse interprétation de Marianne Denicourt, la musique, les chants qui rythment le récit, en font une expérience à part, telle que je n'en avais pas encore vécue en "écoutant" un livre.

    Les promesses de dépaysement ont été tenues, j'ai retrouvé les paysages neigeux et glacés que j'affectionne tant ; mais je n'ai pas trouvé que la beauté de l'immensité dangereuse et hostile, j'ai rencontré également le froid, la famine, les bêtes sauvages et affamées.

    J'ai rencontré l'inuit Uqsuralik au moment où elle se retrouve séparée de sa famille ; je l'ai suivie sur la banquise alors qu'elle cherche à survivre, seule, sans outils pour chasser et donc se nourrir ; je l'ai accompagnée quand elle croise un autre groupe d'inuits et fait un bout de chemin avec eux ; j'ai affronté à ses côtés la méchanceté et la cruauté des hommes ; mais j'ai assisté aussi à la naissance de belles relations.

    C'est tout un cycle d'une vie d'inuit qui nous est raconté dans De pierre et d'os. Leurs coutumes et croyances sont fascinantes. Ce n'est pas qu'un récit, c'est un voyage, simple et puissant, auquel j'ai participé.

    "Tout aurait pu s'arrêter là mais..."

  • add_box
    Couverture du livre « De pierre et d'os » de Berengere Cournut aux éditions Le Tripode

    Lili0000 sur De pierre et d'os de Berengere Cournut

    Uqsuralik, jeune inuit, est séparée de sa famille par une fracture de la banquise. Livrée à elle-même, elle va être confrontée à sa vraie nature, au froid glacial et aux esprits avant de trouver un clan d'adoption.

    Des chapitres courts et une alternance de prose et de poèmes permettent de...
    Voir plus

    Uqsuralik, jeune inuit, est séparée de sa famille par une fracture de la banquise. Livrée à elle-même, elle va être confrontée à sa vraie nature, au froid glacial et aux esprits avant de trouver un clan d'adoption.

    Des chapitres courts et une alternance de prose et de poèmes permettent de découvrir un mode de vie communautaire fondé sur le partage et l'ouverture au monde invisible.

    Malheureusement, le style de la narration n'a trouvé aucun écho en moi. Je suis restée en marge de l'histoire, sans intérêt pour ce qui allait advenir aux personnages.

    La couverture me charme par contre aujourd'hui tout autant que la première fois que je l'ai vue.

    A lire sur la banquise.

  • add_box
    Couverture du livre « De pierre et d'os » de Berengere Cournut aux éditions Le Tripode

    LIRE LIRE sur De pierre et d'os de Berengere Cournut

    Récit âpre sur le fond mais narré tel un conte. Beaucoup de poésie !

    Récit âpre sur le fond mais narré tel un conte. Beaucoup de poésie !

  • add_box
    Couverture du livre « De pierre et d'os » de Berengere Cournut aux éditions Le Tripode

    marie calvin sur De pierre et d'os de Berengere Cournut

    Permet de bien s evader surtout en cette période de confinement

    Permet de bien s evader surtout en cette période de confinement