Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Benjamin Whitmer

Benjamin Whitmer
BENJAMIN WHITMER est né en 1972 et a grandi dans le Sud de l'Ohio et au Nord de l'État de New York. Son premier roman, Pike, est publié en 2010 aux USA. Il vit aujourd'hui avec ses deux enfants dans le Colorado, où il passe la plus grande partie de son temps libre en quête d'histoires loca... Voir plus
BENJAMIN WHITMER est né en 1972 et a grandi dans le Sud de l'Ohio et au Nord de l'État de New York. Son premier roman, Pike, est publié en 2010 aux USA. Il vit aujourd'hui avec ses deux enfants dans le Colorado, où il passe la plus grande partie de son temps libre en quête d'histoires locales, à hanter les librairies, les bureaux de tabac et les stands de tir des mauvais quartiers de Denver. Son deuxième roman, Cry Father, a été publié en France en 2015.

Articles en lien avec Benjamin Whitmer (1)

  • Quais du Polar 2015 : les conclusions de l'enquête menée par lecteurs.com !
    Quais du Polar 2015 : lecteurs.com a mené l'enquête !

    La 11e édition du festival international Quais du Polar, dont lecteurs.com est partenaire, s'est déroulée à Lyon du 27 au 29 mars 2015. Pendant trois jours, aux quatre coins de la ville, les quelques 70 000 visiteurs ont eu l'occasion de rencontrer une centaine d'auteurs de 23 nationalités, d'assister à des conférences, des débats, des signatures et des dizaines d'événements gratuits.

Avis sur cet auteur (28)

  • add_box
    Couverture du livre « Évasion » de Benjamin Whitmer aux éditions Gallmeister

    Anne L (@anne_litt_) sur Évasion de Benjamin Whitmer

    Une poignée d’hommes qui s’évade de prison, une poignée d’hommes à leurs trousses, une nuit, au beau milieu d’une tempête de neige complètement dingue.
    Et il n’y a pas que la tempête qui est dingue. On est au Colorado en 1968 et Il y a plus d’armes que d’âmes dans cette ville perdue.
    Alors...
    Voir plus

    Une poignée d’hommes qui s’évade de prison, une poignée d’hommes à leurs trousses, une nuit, au beau milieu d’une tempête de neige complètement dingue.
    Et il n’y a pas que la tempête qui est dingue. On est au Colorado en 1968 et Il y a plus d’armes que d’âmes dans cette ville perdue.
    Alors cette nuit tourne au cauchemar. On assiste à un déchaînement de violence insensée de part et d’autre.
    Ce roman noir (noir très très foncé) se dévore. Parce qu’il est servi par une écriture ultra rythmée, des dialogues à vous glacer le sang. Parce que au delà de cette nuit d’horreur il raconte l’extrême misère affective de tous ces hommes et femmes, et c’est plutôt poignant.
    Une vision sombre d’une Amérique sans repère, il y a 50 ans, et qui fait toujours peur !
    Traduction Jacques Mailhos

  • add_box
    Couverture du livre « Évasion » de Benjamin Whitmer aux éditions Gallmeister

    Aa2liiinee sur Évasion de Benjamin Whitmer

    L'évasion des 12 détenus débouche sur une chasse à l'homme impitoyable ... Voilà le pitch du roman Évasion de Benjamin Whitmer aux @editions_gallmeister ⁣

    J'ai aimé l'univers construit tout autour de ce roman. La description des Rocheuses où se déroule notre histoire ⁣
    C'est sombre, c'est...
    Voir plus

    L'évasion des 12 détenus débouche sur une chasse à l'homme impitoyable ... Voilà le pitch du roman Évasion de Benjamin Whitmer aux @editions_gallmeister ⁣

    J'ai aimé l'univers construit tout autour de ce roman. La description des Rocheuses où se déroule notre histoire ⁣
    C'est sombre, c'est grossier ce qui colle parfaitement avec l'atmosphère mais aussi de ses personnages. L'auteur ne nous épargne aucune violence, la noirceur de son écriture amène une force saisissante, brute.⁣
    La galerie des personnages donne vie à ce roman cru. Des personnages qui tour à tour pourrait prendre le rôle d'un autre tant ils sont à des moments inhumains. Il y'a ni méchant ni gentil juste des hommes avec leurs failles et leurs noirceurs.⁣

    La ville d'Old Lonesome résonne comme un véritable huit clos pour ce polar cavale.⁣
    Néanmoins j'y ai trouvé quelques longueurs qui ont fait que je n'ai pas apprécié ce roman autant que je l'aurai voulu.⁣

  • add_box
    Couverture du livre « Évasion » de Benjamin Whitmer aux éditions Gallmeister

    Annie Boucher sur Évasion de Benjamin Whitmer

    Ames sensibles s'abstenir !
    La traque de douze détenus évadés dans le froid et la neige.La chasse à l'homme est ouverte. Aucune pitié de part et d'autre. La violence sort pour tous les pores .
    Une tuerie, un carnage . C'est très noir et très dur, très fort aussi.

    Ames sensibles s'abstenir !
    La traque de douze détenus évadés dans le froid et la neige.La chasse à l'homme est ouverte. Aucune pitié de part et d'autre. La violence sort pour tous les pores .
    Une tuerie, un carnage . C'est très noir et très dur, très fort aussi.

  • add_box
    Couverture du livre « Évasion » de Benjamin Whitmer aux éditions Gallmeister

    L'atelier de Litote sur Évasion de Benjamin Whitmer

    Un réveillon du jour de l’an 1968, hors du commun nous attends. Ils sont douze à s’être fait la belle de la prison d’Old Lonesome, Colorado. Alors qu’il fait un froid à ne pas mettre un chien dehors, le groupe se sépare et quatre hommes trouvent refuge provisoirement dans une maison. C’est alors...
    Voir plus

    Un réveillon du jour de l’an 1968, hors du commun nous attends. Ils sont douze à s’être fait la belle de la prison d’Old Lonesome, Colorado. Alors qu’il fait un froid à ne pas mettre un chien dehors, le groupe se sépare et quatre hommes trouvent refuge provisoirement dans une maison. C’est alors un déchaînement de traqueurs qui déferle sur eux, à commencer par le directeur de la prison Jugg et ses gardiens mais aussi Stanley et Garrett journaliste et photographe locaux mais aussi la cousine de l’un des détenus et quelques habitants sans oublier les flics. Rapidement sous un blizzard terrible les évènements vont se précipiter. Un roman noir comme rarement lu avec une violence impitoyable et des personnages que rien n’arrête. C’est brutal et puissant, on en prend pour son grade à chaque page, cette noirceur finalement inhumaine montre ce qu’il ya de pire chez les êtres humains. La condition humaine ainsi révélée est bestiale, cruelle et sauvage. Le style de l’auteur est à l’avenant, rude, franc et percutant. Whitmer avec son écriture merveilleuse empreinte d’une totale liberté nous conduit aux portes de l’enfer. Un parcours quasi initiatique dans ce blizzard omniprésent qui sait mettre un voile sur l’innommable et faire une mise au point bien nette lorsqu’il se lève. Cela m’a bouleversé, on avance dans le récit à pas de loups pour mieux faire face à la réalité et ce n’est pas beau à voir. La cavale de ces hommes qui sortis de prison atterrissent dans une petite ville qui elle-même ressemble à une prison, c’est à s’y méprendre. Une intrigue simple mais redoutable sans oublier de voir la météo comme un personnage à part entière, la neige, le vent glacé et la tempête nous place dans une position de faiblesse, d’angoisse qui peu à peu se transforme en terreur. Ce troisième roman vient après « Pike » et « Cry Father » confirme un auteur de grand talent qui sait si bien nous parlé de l’Amérique profonde et de ses populations démunies, noires ou blanches dont personne ne veut. Il est bien loin le « rêve américain » il ne reste plus que la désillusion. Bonne lecture.
    http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2020/02/18/37983196.html

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !