Benjamin Alire Saenz

Benjamin Alire Saenz

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (33)

  • add_box
    Couverture du livre « Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers » de Benjamin Alire Saenz aux éditions Pocket Jeunesse

    kryan soler sur Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers de Benjamin Alire Saenz

    L'amitié et plus qu'une l'amitié fulgurante et fascinante entre deux ados !
    Roman vrai et touchant.

    L'amitié et plus qu'une l'amitié fulgurante et fascinante entre deux ados !
    Roman vrai et touchant.

  • add_box
    Couverture du livre « Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers » de Benjamin Alire Saenz aux éditions Pocket Jeunesse

    MlleJuin sur Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers de Benjamin Alire Saenz

    Aristote – qui n’assume pas l’originalité de son prénom et se fait appeler « Ari » – traîne son adolescence comme un poids mort jusqu’à sa rencontre avec Dante un jour d’été à la piscine. Semblables en apparence, intérieurement tout les oppose: Ari est solitaire, mal à l’aise avec lui-même et...
    Voir plus

    Aristote – qui n’assume pas l’originalité de son prénom et se fait appeler « Ari » – traîne son adolescence comme un poids mort jusqu’à sa rencontre avec Dante un jour d’été à la piscine. Semblables en apparence, intérieurement tout les oppose: Ari est solitaire, mal à l’aise avec lui-même et les autres, plein d’obscurs questionnements là où Dante est extraverti et solaire, avide d’apprendre, détenteur de toutes les réponses. Pourtant, dés les premières minutes c’est une évidence, ils sont fait pour avancer ensemble.
    Mais rien n’est simple quand on a 15 ans: les doutes s’amoncèlent, l’avenir fait peur, la relation avec les parents ressemble à un tour sans fin de montagnes russes, l’amitié tient lieu de bouée de sauvetage et l’amour semble inaccessible.
    Ari et Dante passent quelques semaines d’été ensemble, fusionnels, avant d’être séparés par des milliers de kilomètres et de devoir apprendre à se construire l’un sans l’autre le temps d’une année scolaire. Leurs retrouvailles sont l’occasion de faire le point sur leur relation et de permettre à Ari , avec l’aide précieuse de ses parents, de résoudre l’un des plus grands mystères de l’univers.

    J’avais peur de tomber sur une banale et déjà vue amourette adolescente en commençant ce roman mais j’ai été très agréablement surprise. L’écriture de Benjamin Alire Saenz m’a cueillie dés les premières lignes et j’ai trouvé très malin de sa part de donner à son récit des airs de journal intime. On est tout de suite au plus près des pensées de Ari, même et surtout les plus intimes, et on partage chacune de ses émotions, chacun des moments bruts de son quotidien. Ses errances et questionnements nous touchent en plein cœur, sa relation avec Dante est d’une évidence, d’une pureté et d’une sincérité qui bouleversent, et beaucoup d’entre nous rêveraient d’avoir des parents comme les siens et ceux de son ami, pétris d’un amour sans bornes et débordants d’une bienveillance à toute épreuve.
    C’est un livre intelligent qui ne parle pas d’homosexualité mais de l’universalité de l’amour et, en ces jours où la liberté d’aimer est menacée, il fait un bien fou. Je l’ai dévoré en quelques jours seulement alors que je prends d’habitude tout mon temps. Mon seul petit regret est qu’il soit un peu court, j’ai trouvé que le dénouement arrivait de façon abrupte, me laissant sur ma faim.

  • add_box
    Couverture du livre « L'insaisissable logique de ma vie » de Benjamin Alire Saenz aux éditions Pocket Jeunesse

    lectrice.indienne sur L'insaisissable logique de ma vie de Benjamin Alire Saenz

    Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Pocket Jeunesse pour l’envoi de ce roman qui m’a tout de suite tenté car je n’ai lu que des avis positifs sur Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers, du même auteur.

    Cette histoire est racontée par Salvador, un lycéen de 17 ans,...
    Voir plus

    Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Pocket Jeunesse pour l’envoi de ce roman qui m’a tout de suite tenté car je n’ai lu que des avis positifs sur Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers, du même auteur.

    Cette histoire est racontée par Salvador, un lycéen de 17 ans, qui a été adopté après la mort de sa mère, par le meilleur ami de cette dernière. Salvador est un garçon gentil et attentionné, qui laisse parfois la violence l’emporter lorsqu’on se moque de l’homosexualité de son père ou lorsqu’on on blesse ses amis.
    Il vit alors dans une famille mexico-américaine très aimante et est très proche de sa Mima (grand-mère). Il passe le plus clair de son temps avec Samantha, sa meilleure amie extravertie et fan de chaussures, qui est en conflit constant avec sa mère, qu’elle appelle par son prénom.

    Au départ, je me suis dit que ce roman était sympa, mais qu’il n’avait pas grand intérêt. Je ne voyais pas où l’auteur voulait en venir avec ce garçon qui semblait être mal dans sa peau.
    Et puis, petit à petit, sans que je m’en rende compte, j’ai été emportée par l’histoire.

    Ce roman nous raconte, de façon réaliste, la vie pas toujours facile de ses personnages, surtout des trois adolescents qui sont Sal, Sam et Fito. J’ai été très touchée par leurs histoires respectives, histoires auquel on peut s’identifier facilement.
    Cependant, j’ai trouvé ces adolescents plus jeunes qui ce qui est annoncé par l’auteur, par leur façon de parler et leurs réactions J’aurai plutôt pensé qu’ils avaient 14 ans et non 17. Mais ce n’est qu’un détail.

    L’auteur aborde plusieurs thèmes importants avec délicatesse, tels que l’importance de la famille, que ce soit la famille de sang ou de coeur, l’adoption, le deuil, l’homosexualité, la quête d’identité, l’amitié et l’amour. Mais BAS parle aussi de culture. Personnellement, j’ai adoré le cadre et l’ambiance familiale mexicaine.

    J’ai beaucoup aimé les personnages de ce roman. Sal est gentil et attentionné, son père, Vicente, est un homme réfléchi et altruiste. J’ai également beaucoup aimé le caractère de Sam ainsi que la relation de Sal avec son père et sa Mima.

    Benjamin Lire Saenz écrit d’une manière très belle et poétique et cela se ressent même en étant traduit, même si, parfois, on a du mal à savoir quel personnage parle. Ce roman se lit d’une traite grâce à ses court chapitres qui apportent une certaine dynamique.
    J’ai vraiment passé un excellent moment avec cette lecture qui m’a fait ressentir tellement d’émotions.

    Prochaine étape: lire Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers!

  • add_box
    Couverture du livre « Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers » de Benjamin Alire Saenz aux éditions Pocket Jeunesse

    Leslivresdenounett sur Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers de Benjamin Alire Saenz

    chronique : http://leschroniquesdenounett.blogspot.com/2015/07/chronique-litteraire-aristote-et-dante.html

    omme la plupart des gens, je pense, j'ai découvert ce livre grâce aux Booktubeurs.
    D'abord présenter dans sa version originale, il est sorti récemment en français. Je ne savais pas de...
    Voir plus

    chronique : http://leschroniquesdenounett.blogspot.com/2015/07/chronique-litteraire-aristote-et-dante.html

    omme la plupart des gens, je pense, j'ai découvert ce livre grâce aux Booktubeurs.
    D'abord présenter dans sa version originale, il est sorti récemment en français. Je ne savais pas de quoi ça parlait, et j'avoue que je ne voulais pas le savoir. Je n'ai pas lu la quatrième de couverture mais je me suis donc littéralement jetée dessus quand je l'ai trouvé d'occasion. Ce n'est pas pour autant que je l'ai lu direct après l'avoir acheté !

    En ce jour férié, je n'avais pas de programme précis. J'ai bien une lecture en cours, mais elle ne me passionne pas plus que ça, je me suis dit que j'allais donc la garder pour les transports en commun.
    J'avais envie d'autre chose. J'ai donc flâner devant ma bibliothèque et mes yeux sont tombés sur ce livre.

    Et quel livre !
    Je l'ai complètement dévoré en une après-midi !
    C'est un livre totalement addictif, qui nous emporte entièrement. Je n'étais plus là, j'étais avec Aristote et Dante.

    Tout commence avec Aristote, un ado de 15 ans, un peu paumé, une famille compliquée, qui n'a pas vraiment d'ami, non pas que personne l'aime mais plutôt parce qu'il n'en veut pas, il n'en a pas besoin.
    Comme tout les ados, il se pose pas mal de questions existentielles, sur sa famille et a l'impression que la vie lui échappe. Il veut découvrir les secrets de l'Univers.
    Et puis, un jour, à la piscine, il va rencontrer Dante qui est tout son opposé : c'est la naissance d'une amitié comme on en connait qu'une fois dans sa vie.

    J'ai adoré ce livre... !!!
    Ce n'est pas seulement un livre, c'est la vie !
    La plume de l'auteur, même si elle est simple, est suffisante. Elle est poétique, nette et précise. Je dirai même qu'elle est synthétique. Il n'y a pas de fioritures. Il va à l'essentiel et ça change !
    C'est une histoire bouleversante, touchante, à la fois légère et grave.
    L'auteur a su soupeser à la perfection tous les ingrédients pour une histoire poignante et émouvante.

    Les personnages sont à la fois drôles et attachants. Ils ont une façon propre à eux de voir la vie et d'essayer d'en attraper chaque instant pour en comprendre le sens.
    Ils veulent tout comprendre. Ils ont leur caractère respectifs mais qui se complètent.
    C'est une histoire sur le courage, la tolérance, l'acceptation de soi et des autres, mais aussi sur le bien et le mal... et finalement sur tous les petits secrets qu'on garde et que les personnes qui nous entoure ont.

    C'est une histoire différente des autres, et dont chaque lecteur n'attend qu'une chose : que les personnages principaux découvrent enfin les secrets de l'Univers.

    Voila ce que c'est que ce roman "Aristote et Dante découvrent les secrets de l'Univers".
    Il y aurait encore tant de choses à dire mais je préfère vous laisser la surprise, comme moi je l'ai eu.
    Il faut le lire pour comprendre, le lire si on veut comprendre et surtout le lire pour apprécier cette petite perle.

    En bref, vous l'aurez compris, ce livre n'a pas volé tous les éloges qui lui sont faits depuis sa sortie en VO. Et vous, chers lecteurs français, vous n'avez plus d'excuse pour sauter le pas ! ;-)