Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Aurore Petit

Aurore Petit
Aurore Petit est née en 1981 et vit actuellement à Paris. Après des études aux Arts déco de Strasbourg et à L'Uqam de Montréal, elle a illustré Sidonie Quenouille d'Anne-Lise Heurtier (zig zag, 2007). Depuis, elle publie entre autres chez Thierry Magnier, Actes sud junior, Mouck, mais travaille a... Voir plus
Aurore Petit est née en 1981 et vit actuellement à Paris. Après des études aux Arts déco de Strasbourg et à L'Uqam de Montréal, elle a illustré Sidonie Quenouille d'Anne-Lise Heurtier (zig zag, 2007). Depuis, elle publie entre autres chez Thierry Magnier, Actes sud junior, Mouck, mais travaille aussi pour la presse et le spectacle.

Avis sur cet auteur (3)

  • add_box
    Couverture du livre « Une maman, c'est comme une maison » de Aurore Petit aux éditions Les Fourmis Rouges

    La roulotte de Margotte sur Une maman, c'est comme une maison de Aurore Petit

    Ce magnifique album jeunesse évoque la représentation d’une maman pour son enfant. Nous suivons la future maman jusqu'aux premiers pas de l'enfant.
    Aurore Petit montre la rencontre du nouveau-né avec ses parents, les premiers jours du nourrisson à la maison, le maternage, le portage,...
    Voir plus

    Ce magnifique album jeunesse évoque la représentation d’une maman pour son enfant. Nous suivons la future maman jusqu'aux premiers pas de l'enfant.
    Aurore Petit montre la rencontre du nouveau-né avec ses parents, les premiers jours du nourrisson à la maison, le maternage, le portage, l'allaitement, les jeux, les promenades, les rencontres, les premières petites maladies.

    J'ai aimé la simplicité, tant dans les mots que dans les traits des illustrations. Aurore Petit réussi l’exploit d'exprimer une multitude d'émotions et de tendresse avec une économie de moyen. Le choix des couleurs très vives attirent instantanément le regard. J'ai trouvé cela très plaisant car très lumineux.
    C'est un vrai régal pour les yeux ! Ce livre ne passe pas inaperçu et tant mieux.

    J'ai apprécié que la jaquette du livre puisse se déplier pour faire une belle affiche : c'est rigolo et original.

    J'ai eu un énorme coup de cœur pour cet album jeunesse qui aborde la relation mère-enfant avec beaucoup de bienveillance et de douceur.

  • add_box
    Couverture du livre « Cheval de courses » de Aurore Petit aux éditions Albin Michel

    laetitia RUSTICONI sur Cheval de courses de Aurore Petit

    Cheval de courses, courses à pied, pied à terre… Dès la couverture, la ritournelle revient et j’ai 7 ans… Mais la surprise est un rien plus chouette une fois les premières pages découvertes…

    Ah, les jeux de mollets, on nem ça, même hors d’Asie ! Bon, ok, c’est peu cher comme dirait mon cousin...
    Voir plus

    Cheval de courses, courses à pied, pied à terre… Dès la couverture, la ritournelle revient et j’ai 7 ans… Mais la surprise est un rien plus chouette une fois les premières pages découvertes…

    Ah, les jeux de mollets, on nem ça, même hors d’Asie ! Bon, ok, c’est peu cher comme dirait mon cousin de Marseille. Tout le monde n’a pas le talent d’Aurore Petit pour se jouer de la langue française et faire naître sous nos yeux le trait d’humour brillant qui allume la petite lumière à notre dernier étage. Ah, mais oui ! Bien sûr !

    Un « Cheval de courses « (au supermarché), une « Femme enceinte » (littéralement ventriloque), un « banc de poissons » (façon Jardin du Luxembourg), une « boîte de nuit » (où les notes de musique sont bien conservées), un « cou(p)s de foudre » (à vous faire perdre la tête)… tout s’éclaire spontanément, comme une évidence. Si je vous dis « Dents de Lait » maintenant, nous la voyez la bobine effrayante de ce « pas-beau » aux quenottes de travers ?

    Le système est très simple et surtout très malin : mettre en relation mots et images mais en détournant les expressions courantes et en leur associant une image construite à partir d’un sens littéral ou d’un homophone. Que notre langue est riche et si vivante ! Quelle chance !

    Coup de coeur pour le « pain perdu » dans la forêt qui sème ses miettes (trouvera-t-il le Petit Pou Sait, d’ailleurs ? Petit clin d’oeil au passage pour ces deux albums chez Thierry Magnier) et le « Moule à gaufres » si cher au Capitaine Haddock.

    De l’imagier surréaliste surgit à chaque page un sursaut comique, incongru et complètement jubilatoire. Chaque nouvelle illustration est une surprise, et voir les yeux brillant de son enfant qui vient tout juste de comprendre le jeu de mot est un bonheur qui n’a pas de prix. On dirait que le Prince de Motordu n’est pas passé très loin des pâtés de maisons de cet esprit joliment absurde…

    Un jeu totalement addictif et qu’on aime à continuer une fois le livre fermé en cherchant autour de soi de nouveaux exemples.

    Le trait, épuré teinté d’un fil rouge « jaune », rappelle le dessin de presse que pratique Aurore Petit, avec talent.

    Imaginez qu’on puisse apprendre une langue étrangère ainsi, cela pourrait être très cocasse ! L’expression « il pleut des cordes (à sauter pourquoi pas) » trouverait bien son pendant en image miroir pour la traduction « il pleut des chiens et des chats », non ?

    À vous d’inventer les vôtres, c’est délicieusement régressif.

    Truculent album pour voir le monde d’un autre point de vue, à feuilleter seul ou en famille pour sourire, rire et rêver !

  • add_box
    Couverture du livre « La farce de maître Pathelin » de Aurore Petit et Philippe Delpeuch aux éditions Gallimard-jeunesse

    Véronique Planeille sur La farce de maître Pathelin de Aurore Petit - Philippe Delpeuch

    pièce agréable !!

    pièce agréable !!