Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Aurelien Barrau

Aurelien Barrau
Aurélien Barrau (né en 1973 à Neuilly-sur-Seine, vit et travaille à Grenobles) est Professeur à l'Université Grenoble-Alpes et astrophysicien au Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie du CNRS. Membre honoraire de l'Institut Universitaire de France et lauréat de plusieurs prix scient... Voir plus
Aurélien Barrau (né en 1973 à Neuilly-sur-Seine, vit et travaille à Grenobles) est Professeur à l'Université Grenoble-Alpes et astrophysicien au Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie du CNRS. Membre honoraire de l'Institut Universitaire de France et lauréat de plusieurs prix scientifiques, il est l'auteur d'une centaine d'articles de recherche et de plusieurs livres. Également titulaire d'un doctorat de philosophie, il collabore depuis plusieurs années avec des artistes, explique ce qu'est l'espace à des étudiants en Design, et se considère membre de la tribu des vivants, hommes, plantes, animaux.

Avis sur cet auteur (2)

  • add_box
    Couverture du livre « Les multivers ; mondes possibles de l'astrophysique, de la philosophie et de l'imaginaire » de Jean-Philippe Uzan et Aurelien Barrau et Max Kistler et Patrick Gyger aux éditions Flammarion

    Passemoilelivre sur Les multivers ; mondes possibles de l'astrophysique, de la philosophie et de l'imaginaire de Jean-Philippe Uzan - Aurelien Barrau - Max Kistler - Patrick Gyger

    Deux cosmologistes, un Philosophe des sciences et un spécialiste de science fiction débattent de Multivers, (d’autres univers possibles), en fonction des connaissances actuelles et de spéculations parfois très sophistiquées qu’elles engendrent. Le niveau de la discussion est élevé et il faut...
    Voir plus

    Deux cosmologistes, un Philosophe des sciences et un spécialiste de science fiction débattent de Multivers, (d’autres univers possibles), en fonction des connaissances actuelles et de spéculations parfois très sophistiquées qu’elles engendrent. Le niveau de la discussion est élevé et il faut s’accrocher solidement pour n’être pas noyé ! Mais, le plaisir de la découverte de concepts scientifiques et philosophiques exprimés dans un langage intelligent et précis(parfois précieux) récompense le lecteur assidu. Les références scientifiques et philosophiques sont nombreuses et l’érudition des protagonistes est prodigieuse et bluffante. Aurélien Barrau parait plus philosophe que le philosophe en titre invité et il semble plus apprécier cette casquette que celle du scientifique ! Difficile à lire mais très enrichissant.

  • add_box
    Couverture du livre « Le plus grand défi de l'histoire de l'humanité » de Aurelien Barrau aux éditions Michel Lafon

    STOLL AUDEBEAU BENEDICTE sur Le plus grand défi de l'histoire de l'humanité de Aurelien Barrau

    Découvert par hasard en visionnant une vidéo sur internet, j'ai immédiatement souhaité lire l'ouvrage (plutôt court) d'Aurélien Barrau. Ce que j'y ai découvert correspond à ce que j'en attendait : un pamphlet contre nos yeux fermés devant le désastre climatique à venir, et déjà en cours. le...
    Voir plus

    Découvert par hasard en visionnant une vidéo sur internet, j'ai immédiatement souhaité lire l'ouvrage (plutôt court) d'Aurélien Barrau. Ce que j'y ai découvert correspond à ce que j'en attendait : un pamphlet contre nos yeux fermés devant le désastre climatique à venir, et déjà en cours. le style est accessible, les idées finalement assez prévisibles, mais les faits sont là, et de les lire, assénés sur le papier, a un impact plus efficace sur notre esprit qu'une simple conversation entre voisins, connaissances, sur le sujet.
    Nous voilà mis face au mur, il n'est plus temps d'ignorer la réalité. Pas de culpabilisation dans cet écrit, y est énoncée plutôt une autre manière de penser le monde, de penser sa vie quotidienne, son avenir. D'ores et déjà je n'ai pu que modifier mon regard sur mon vécu quotidien, et les petits gestes pronatures sont devenus plus fréquents, plus naturels. Je parviens aussi peu à peu à envisager un avenir, si aucune "découverte miraculeuse" n'intervient, ce qui devrait être le cas selon A. Barrau, sans grand voyage (ou très peu) à l'étranger, l'idée de ne pas pouvoir "voir en vrai" des sites mythiques trop éloignés imprègne mon esprit... C'est un pas bien plus douloureux que celui du "manger plus naturellement", baisser sa consommation superficielle et non-indispensable, favoriser les produits d'hygiène/maison naturels.... mais je crains qu'il ne devienne inéluctable.
    Ce livre n'est pas à lire le soir, car oui, il est propice à la réflexion, mais s'avère aussi très anxiogène, on se sent tellement impuissant face à tous ces "grands" du monde, politiques comme industriels, financiers, ou simples "people richissimes", qui initient tellement de dégâts irréversibles contre les animaux, la faune, et l'humain demain, sans que l'on puisse rien y faire, nous les "petits" lambdas...
    Mais ce n'est pas une raison pour les imiter, en citoyen du monde fatalistes ("il vaut mieux prendre tout ce qu'on peut prendre tant qu'on le peut" !!!) : sachons leur montrer l'exemple, et les pousser à renoncer à leur façon d'être, par des boycotts ou autres ; nous aussi avons un certain pouvoir, celui du nombre !!!
    Lecture indispensable, à faire circuler autour de vous !!! Foncez !!!
    Oui, il y a quelques longueurs, quelques redites, mais il faut bien marteler les faits pour qu'ils rentrent dans nos têtes de manière pérenne et efficace !