Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Audrey Carlan

Audrey Carlan
Audrey Carlan vit en Californie avec l'amour de sa vie et leurs deux enfants. Écrire est pour Audrey une absolue nécessité. Calendar Girl est né du besoin de créer un personnage auquel les femmes d'aujourd'hui peuvent s'identifier : une femme volontaire, drôle, et sensuelle. Cette série phéno... Voir plus
Audrey Carlan vit en Californie avec l'amour de sa vie et leurs deux enfants. Écrire est pour Audrey une absolue nécessité. Calendar Girl est né du besoin de créer un personnage auquel les femmes d'aujourd'hui peuvent s'identifier : une femme volontaire, drôle, et sensuelle. Cette série phénomène a instantanément rencontré son public dans le monde entier, en entrant notamment dans les listes des meilleures ventes du New York Times la première semaine de sa sortie. Quand elle n'est pas en train d'écrire ou discuter sur les réseaux sociaux avec ses lectrices à travers le monde, Audrey aime faire du yoga, et bien sûr se plonger dans un bon livre !

Avis sur cet auteur (75)

  • add_box
    Couverture du livre « Calendar girl T.2 ; février » de Audrey Carlan aux éditions Hugo Roman

    Bookliseuse sur Calendar girl T.2 ; février de Audrey Carlan

    Deuxième aventure de notre très chère Mia, je ne reviendrais pas sur le pourquoi de tout ça vous avez certainement déjà lu la partie 1, le mois de janvier, tout est dit sur ma 1ere chronique.

    Donc cette fois le gentille Mia (quasi une sainte je dirais) se retrouve à Seattle chez un artiste...
    Voir plus

    Deuxième aventure de notre très chère Mia, je ne reviendrais pas sur le pourquoi de tout ça vous avez certainement déjà lu la partie 1, le mois de janvier, tout est dit sur ma 1ere chronique.

    Donc cette fois le gentille Mia (quasi une sainte je dirais) se retrouve à Seattle chez un artiste peintre Alec, comme pour le 1er roman, un canon de beauté (elle a de la chance elle, il y en très peu des escortes girls qui accompagnent autre chose que des vieux ou moches millionnaires...).

    Durant 1 mois elle sera enfermée (séquestrée....ah bas non elle touche une fortune pour être là, j'avais oublié), dans l'appartement/studio d'artiste d'Alec, passant la majeure partie du mois à poil, eh bas oui en plus elle est sa muse pour 1 mois.

    Je n’ai pas trop compris l'intérêt de ce livre, il n'apporte rien à l'histoire de Mia.

    Dans le 1er roman on la sentait éperdument amoureuse de Wes, mais tellement amoureuse, que des les premières pages du roman elle couche avec Alec. Il faudra m'expliquer le concept de l'amour car là je n’ai pas compris du tout, car pour moi amour rime avec fidélité...si une gentille âme veut m'expliquer ça je veux bien.

    Donc pour résumer le 1 était passable, mais le 2 complètement inutile, nous donnant la sensation qu'il est normal de tromper l'homme qu'on aime, que cela est dans l'ordre des choses, je n'aime pas du tout cette image de l'amour et n'aimerai pas que ma fille ado tombe sur ce genre de lecture !

  • add_box
    Couverture du livre « Calendar girl T.3 ; mars » de Audrey Carlan aux éditions Hugo Roman

    April the seven sur Calendar girl T.3 ; mars de Audrey Carlan

    Le deuxième tome m’avait laissé un goût bien amer, et j’ai hésité à poursuivre cette saga, car j’avais beaucoup de mal avec l’héroïne. Finalement, j’ai pris la décision de poursuivre, et de donner une chance à l’auteur de me surprendre. Je dois aussi avouer que je suis curieuse de savoir ce que...
    Voir plus

    Le deuxième tome m’avait laissé un goût bien amer, et j’ai hésité à poursuivre cette saga, car j’avais beaucoup de mal avec l’héroïne. Finalement, j’ai pris la décision de poursuivre, et de donner une chance à l’auteur de me surprendre. Je dois aussi avouer que je suis curieuse de savoir ce que Mia va devenir à l’issue de cette année !

    Troisième mois, troisième homme. Cette fois-ci, c’est à Chicago qu’elle va « travailler », auprès d’un restaurateur italien : Anthony Fasano. Beau comme un dieu, tout lui réussit, et pourtant, pour une raison mystérieuse, il a besoin d’une escort-girl pour jouer le rôle de sa petite amie auprès de ses sœurs et surtout de sa mère. Cette dernière est très conservatrice et une certaine pression repose sur les épaules d’Anthony. Mia est accueillie à bras ouverts par cette famille italienne qui l’imagine déjà dans une belle robe blanche, voire maman de plein de bébé Fasano.

    Après m’avoir plongé dans la perplexité avec Février, Audrey Carlan redresse la barre avec ce troisième tome. Les deux premiers mois avaient permis à Mia d’en apprendre plus sur elle-même, et cette suite change la donne, puisqu’il se pourrait que Mia vienne en aide à celui qui la paye. Ce changement dans un schéma qui commençait à devenir récurrent a été le bienvenu. C’était une bonne idée de l’auteur, surtout après la frayeur du tome 2.

    Les personnages qui gravitent autour de Mia sont intéressants à découvrir, et on se prend facilement d’affection pour eux. Pour Mia, c’est un changement drastique, elle qui a été habituée à coucher avec ses deux derniers clients… Et cette petite pause côté érotisme n’était pas pour me déplaire, car elle permet d’entrevoir d’autres choses ; des choses qui, à mon sens, sont fondamentales. Le sens de la famille, notamment. Qui dit Italiens dit famiglia ! Après la France, Claire Favan reprend un autre cliché, mais moins aberrant, tout de même. Le concept de la famille très envahissante, avec la Mama aimante et chaleureuse qui ne souhaite qu’une chose : que son unique fils trouve la femme de sa vie et lui fasse des bébés.

    Passons à Mia. Sans surprise, ça n’a pas du tout marché. On aurait pu croire que cette petite abstinence forcée lui ferait du bien, mais la jeune fille a tendance à mouiller sa culotte dès qu’un joli garçon lui baise la main (lui baise la main, sérieux !). Il y a aussi le fait que tout le monde lui répète en long, en large et en travers qu’elle est sublime. À la longue, ça devient redondant. Je crois qu’entre elle et moi, ça ne le fera jamais, malheureusement.

    Malgré mon aversion pour l’héroïne, le livre se lit toujours aussi vite et j’ai même été un peu déçue de le fermer au bout de deux petites heures à peine. Audrey Carlan joue bien avec ses lectrices ; même si on connaît l’issue de chaque tome, on a envie d’avoir le suivant sous la main pour assouvir notre curiosité.

    La fin est prévisible, et un peu « facile » à mon sens, mais elle est empreinte d’émotion. Ce mois-ci aura été pour Mia l’occasion de se faire des amis, des vrais de vrais.

    En résumé, Mars redresse considérablement le niveau – après un Février bien en deçà de mes espérances – et nous offre une histoire plus authentique, avec de vraies valeurs et moins de scènes érotiques. Encore une fois, c’est l’occasion pour Mia d’en apprendre plus et d’élargir ses horizons. Ce tome-ci est plus fouillé et abouti, et j’espère que la suite continuera sur cette lignée prometteuse.

    Ma chronique : http://april-the-seven.weebly.com/romance/calendar-girl-audrey-carlan

  • add_box
    Couverture du livre « Calendar girl T.3 ; mars » de Audrey Carlan aux éditions Hugo Roman

    Caroline Correia sur Calendar girl T.3 ; mars de Audrey Carlan

    Je continue sur ma lancée avec la saga Calendar Girl avec ce troisième tome.

    Cette fois-ci, Mia est envoyée à Chicago après un petit passage à Vegas. A Chicago, elle fera la rencontre d’Anthony Fasano, patron d’une chaîne de restaurants italiens.

    Très bonne surprise avec ce troisième tome....
    Voir plus

    Je continue sur ma lancée avec la saga Calendar Girl avec ce troisième tome.

    Cette fois-ci, Mia est envoyée à Chicago après un petit passage à Vegas. A Chicago, elle fera la rencontre d’Anthony Fasano, patron d’une chaîne de restaurants italiens.

    Très bonne surprise avec ce troisième tome. Il ne suit pas, en effet, le schéma des deux premiers à savoir rencontrer le client, coucher avec lui et le quitter. Et pour cause ! Anthony est gay ! Mia ne s’en offusque pas et préfère jouer le jeu, elle doit se faire passer pour la fiancée d’Anthony et assurer à sa mère et à sa famille qu’il est bien hétérosexuel.

    Plus que les deux premiers, on s’éloigne de la trame « escort-girl » pour faire passer un joli message sur l’homosexualité et on retrouve également Wes ! Toujours aussi gentil, toujours aussi bien, on pourrait penser que Mia finira plus tard avec lui… A moins que l’auteure nous réserve d’autres surprises !

    En tout cas, on avance bien dans l’histoire « globale » avec les premières pages puisque Mia se rend à Las Vegas pour rendre visite à son père, toujours dans le coma et à son créancier. Une chose est sûre, j’ai bien hâte de savoir si ça va se finir comme l’auteure nous laisse le supposer.

    J’ai toujours un peu de mal avec Mia qui est bien niaise et naïve. Elle croit vraiment que tout le monde pense comme elle et que tout se règle en claquant des doigts. Elle devrait pourtant comprendre que c’est faux étant donné sa situation. Oh et comme toujours, Mia est entouré de très beaux spécimen masculin… Il n’y a donc aucun mâle riche et moche qui cherche les services d’une escort ? Ah, c’est interdit ? Bon j’exagère mais si Mia a à chaque fois des clients beaux comme des dieux, je vais finir par m’énerver, ahah.

    En conclusion, on a toujours un roman court mais différent des précédents tomes. On se doute bien de comment ce tome va se finir mais la curiosité l’a emporté et vu la longueur du livre, j’ai pu le lire très rapidement tout en appréciant le voyage dans la ville des vents. Avec ce troisième tome, Audrey Carlan a mis la barre plus haute et j’espère que le quatrième sera tout aussi bien si ce n’est meilleur. Une chose est sûre, Audrey Carlan nous fait voyager à chaque tome !

  • add_box
    Couverture du livre « Calendar girl T.3 ; mars » de Audrey Carlan aux éditions Hugo Roman

    Emilie Nicolas sur Calendar girl T.3 ; mars de Audrey Carlan

    Ce troisième livre est mon préféré.
    Dans les deux premiers livres, le fait que l’on ne sache pas beaucoup de choses sur sa vie de Vegas me perturbait. Là, on rencontre même sa sœur que nous n’avions pas encore vu. Ce livre nous permet alors de plus s’attacher à Mia car nous la comprenons plus...
    Voir plus

    Ce troisième livre est mon préféré.
    Dans les deux premiers livres, le fait que l’on ne sache pas beaucoup de choses sur sa vie de Vegas me perturbait. Là, on rencontre même sa sœur que nous n’avions pas encore vu. Ce livre nous permet alors de plus s’attacher à Mia car nous la comprenons plus facilement.

    L’entrevue avec Blaine, nous fait penser que ce gars est totalement fou et qu’il ne réfléchit pas forcément à ce qu’il dit ou fait. (Est-ce normal de demander un dîner à quelqu’un alors qu’on a fait du mal à un de ses parents? Pas pour nous, mais, lui, ça ne semble pas le déranger).

    Par rapport aux tomes précèdents, je trouve que Mia est différente, elle a l’air plus réfléchi et plus sage. Elle a appris avec Alec à davantage se connaître et s’apprécier elle-même et on peut voir qu’elle resort clairement grandi de ce mois précédent. Elle comprend l’importance de l’amour et des sentiments et prend conscience de ce qui est vraiment important dans la vie.

    Quand on rencontre Anthony Fasano, alias Tony l’italien « parfait », on ne se doute pas une seule seconde, qu’il puisse être un homme pleins de doutes qui a peur de décevoir sa famille. Étant le seul héritier mâle de la famille, il a sur ses épaules énormément de pressions. Avec une famille mais surtout une Mamma remplie d’attentes et un peu gênante on ne va pas le cacher, on ne peut que comprendre ce poids.

    L’histoire que propose le mois de Mars est assez originale et touchante. Un des moments que j’ai apprécié était la Saint Patrick. Mais ce mois a une surprise inattendue qui nous fait aimé ce tome encore plus. Très différent des autres tomes où nous avions été légèrement déçue, le livre de ce mois-ci est super !