Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Arthur Tenor

Arthur Tenor
L'écrivain jeunesse Arthur Ténor, né dans l'Allier, est un adulte qui a su garder un cœur d'enfant. Il adore les contes de fées, les épopées fantastiques, les aventures historiques. et les histoires drôles. C'est pourquoi, quand on lui demande quel est son métier, il répond « explorateur de l'ima... Voir plus
L'écrivain jeunesse Arthur Ténor, né dans l'Allier, est un adulte qui a su garder un cœur d'enfant. Il adore les contes de fées, les épopées fantastiques, les aventures historiques. et les histoires drôles. C'est pourquoi, quand on lui demande quel est son métier, il répond « explorateur de l'imaginaire ». S'il se définit plutôt comme un romancier de l'aventure, qu'elle soit historique ou fantastique, il est aussi un citoyen du monde, ou tout simplement un être humain que certains événements touchent en plein cœur. Il devient alors un romancier réaliste, témoin de son temps, en abordant certains thèmes " sérieux " ou graves (le harcèlement avec L'enfer au collège, chez Milan, la maltraitance avec Les anges pleurent en silence, chez Oskar, ou encore les atteintes aux valeurs de notre république avec Je suis Charliberté, chez Scrineo Jeunesse.) En dehors de l'écriture, il apprécie beaucoup les rencontres avec le public, que ce soit sur les salons, en milieu scolaire ou autres. Parmi la centaine d'ouvrages qu'il a publiés, on trouve : les Roman d'horreur ou Les Fabuleux (Scrineo Jeunesse), la série L'elfe au dragon (Seuil Jeunesse), Il s'appelait... le soldat inconnu et Guerre secrète à Versailles (Gallimard Jeunesse), ou encore Le livre dont vous êtes la victime (Pocket Jeunesse).

Avis sur cet auteur (20)

  • add_box
    Couverture du livre « Le mystère Saint-Exupéry » de Arthur Tenor aux éditions Scrineo

    Pauline Moiroux sur Le mystère Saint-Exupéry de Arthur Tenor

    J'ai beaucoup apprécié ce livre. C'était la première fois que je lisais une œuvre de cet auteur. Son style est à la fois recherché et très léger. Jamais je n'ai eu à revenir en arrière pour cause d'incompréhension. De plus, on rentre aisément dans les personnages et les apprécions immédiatement....
    Voir plus

    J'ai beaucoup apprécié ce livre. C'était la première fois que je lisais une œuvre de cet auteur. Son style est à la fois recherché et très léger. Jamais je n'ai eu à revenir en arrière pour cause d'incompréhension. De plus, on rentre aisément dans les personnages et les apprécions immédiatement. Personnages étant, en plus, issus de l'Histoire ! On ressent tout comme si on y était, c'est vraiment très agréable. Je peux ajouter, en énième point positif, la beauté de la couverture qui est très attirante. Je le recommande vivement si vous voulez vous plonger dans l'univers de l'auteur du Petit Prince !

  • add_box
    Couverture du livre « Le mystère Saint-Exupéry » de Arthur Tenor aux éditions Scrineo

    de sur Le mystère Saint-Exupéry de Arthur Tenor

    1) Qui êtes-vous ? !
    Le seul Ténor au monde qui chante comme une casserole. Et aussi un explorateur de l'imaginaire. Comme je suis très curieux et que tout m'intéresse, je varie beaucoup les plaisirs, dont naturellement mes voyages dans les infinimondes de l'Imaginaire, mais...
    Voir plus

    <strong>1) Qui êtes-vous ? !</strong>
    Le seul Ténor au monde qui chante comme une casserole. Et aussi un explorateur de l'imaginaire. Comme je suis très curieux et que tout m'intéresse, je varie beaucoup les plaisirs, dont naturellement mes voyages dans les infinimondes de l'Imaginaire, mais aussi dans le passé de notre propre société. On dit aussi que je suis un écrivain pour la jeunesse ; en fait, pas que, si l'on veut bien admettre qu'un roman dit jeunesse est lu aussi bien par des adolescents de 15 ans que des adultes de 55.

    <strong>2) Quel est le thème central de ce livre ?</strong>
    Nous assistons aux derniers jours, aux dernières minutes et à la dernière seconde de la vie d'un des écrivains les plus connus au monde, mais aussi des plus mystérieux tant sa personnalité était riche et complexe.

    <strong>3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?</strong>
    Un petit échange plutôt, entre une jeune fille et St-Ex : «[...] Je peux vous demander comment on devient aviateur ?» «Comment devient-on oiseau ? En naissant oiseau, je suppose. [...] Je suis venu au monde le nez pointé vers les étoiles, cela doit tout expliquer. Et comme mon tempérament me porte à aller voir dans la direction que me montre mon nez, je suis devenu aviateur.»

    <strong>4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?</strong>
    Le Requiem de Mozart. Le chef d'oeuvre le plus sublime et le plus déchirant de l'histoire de la musique classique, un hymne absolu à la beauté, à la sensibilité, à la subtilité, à la puissance créatrice... un monument inégalable à la hauteur d'un auteur inimitable.

    <strong>5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?</strong>
    L'amour de l'intelligence du coeur, celle issue du mariage de la sensibilité et du bon sens pour engendrer la sagesse.

    <strong>6) Avez-vous des rituels d'écrivain ? (Choix du lieu, de l'horaire, d'une musique de fond) ?</strong>
    Absolument aucun. Ou alors, un rituel qui changerait tous les jours, car j'ai la phobie de tout forme d'enfermement.

    <strong>7) Comment vous vient l'inspiration ?</strong>
    Fichtre ! Je n'en ai aucune idée. En y réfléchissant, je pourrais répondre qu'à la source, vous trouverez toujours une envie. C'est la clé. Maintenant, cette envie peut-être suscitée par bien des causes : une curiosité, le goût du risque, l'amour, l'indignation, l'étonnement... rarement la tristesse dans mon cas, bien que le chagrin causés par certains événementspuisse déclencher une envie d'écrire. Ce peut être aussi la fascination exercé par un être humain, comme ce fut le cas pour Antoine de Saint-Exupéry qui était pour moi, jusque là, un grand mystère.

    <strong>8) Comment l'écriture est-elle entrée dans votre vie ? Vous êtes-vous dit enfant ou adolescent «un jour j'écrirai des livres» ?</strong>
    C'est plutôt le contraire : «Tout, mais pas ça !». Comme quoi, on ne sait jamais ce que nous réserve le destin. Ce n'est pas l'écriture qui est entrée dans ma vie, c'est le besoin vital d'inventer des mondes et de vivre des aventures imaginaires. Il aurait été sans doute plus facile pour moi de traduire cela en bandes dessinées, mais c'est le roman qui s'est imposé comme le vecteur d'expression le mieux adapté à ma personnalité.

    <strong>9) Vous souvenez-vous de vos premiers chocs littéraires (en tant que lecteur) ?</strong>
    Bien sûr ! Le premier fut Oui-Oui et la voiture jaune que mon papa m'a un jour offert ; je devais avoir sept ans. Second «choc», Bob Morane. J'ai littéralement dévoré les cent premiers épisodes de la série. Et puis il y a eu Le seigneur des anneaux, un sacré choc cette saga ! Après cela, j'aurais plus de mal à vous donner un titre. Mais peut-être que je ne lis pas assez...

    <strong>10) Savez-vous à quoi servent les écrivains ? !</strong>
    À rien ! Mais non, je rigole ! Encore que. Dire d'un écrivain qu'il «sert» à quelque chose, telle une machine à produire un service ou un plaisir, ce n'est pas très valorisant pour lui. Non, un écrivain, c'est juste un esprit créateur, et ce serait plutôt sur ses créations qu'il faudrait s'interroger : servent-elles à quelque chose ? Parfois un peu, parfois énormément, quelquefois même à bouleverser le monde (dans tous les sens du terme). Une seule certitude, toujours, absolument, une oeuvre a son utilité, si minime soit-elle. Du coup, son géniteur aussi sans doute.

  • add_box
    Couverture du livre « Un prof en enfer » de Arthur Tenor aux éditions Oskar

    Emmanuelle GERBER sur Un prof en enfer de Arthur Tenor

    Voilà un titre qui m'intrigue, moi jeune enseignante de collège Eclair- ambition réussite...



    Ce roman se présente comme le journal d'un enseignant qui vit un enfer... en rêve mais qui découvre que cette vie n'est pas aussi noire que ça ...

    En effet, les angoisses de l'enseignant à la...
    Voir plus

    Voilà un titre qui m'intrigue, moi jeune enseignante de collège Eclair- ambition réussite...



    Ce roman se présente comme le journal d'un enseignant qui vit un enfer... en rêve mais qui découvre que cette vie n'est pas aussi noire que ça ...

    En effet, les angoisses de l'enseignant à la rentrée sont catastrophiques et lui font écrire un journal abominable...



    Attention certains événements sont réalistes, malheureusement, il arrive aux enseignants de se retrouver face à des événements traumatisants mais soyons réalistes avec quelques projets on peut toujours réussir...



    Pour moi, ce roman m'a à la fois terrifiée et soulagée, je le conseille à mes collègues enseignants mais aussi à tous les parents et élèves qui liront cet avis pour comme le dit l'auteur : "qu'ils réalisent ce que cela fait d'être... un prof en enfer."

  • add_box
    Couverture du livre « Le royaume des sept tours » de Arthur Tenor aux éditions Scrineo

    Sabrina Desremp sur Le royaume des sept tours de Arthur Tenor

    L'avis de Rêveurs et Mangeurs de Papier
    http://revesurpapier.blog4ever.com/le-royaume-des-sept-tours-de-arthur-tenor-1

    Quand les mondes imaginaires s'ouvrent au tourisme...

    C'est un nouveau genre d'agence de voyages qui ouvre ses portes puisqu'elles proposent désormais de se rendre dans...
    Voir plus

    L'avis de Rêveurs et Mangeurs de Papier
    http://revesurpapier.blog4ever.com/le-royaume-des-sept-tours-de-arthur-tenor-1

    Quand les mondes imaginaires s'ouvrent au tourisme...

    C'est un nouveau genre d'agence de voyages qui ouvre ses portes puisqu'elles proposent désormais de se rendre dans les mondes imaginaires et de les explorer. Thédric en a toujours rêvé et sur un coup de tête, investit toutes ses économies dans un séjour de douze jours. Et pour ne pas faire les choses à moitié, il ne choisit pas n'importe quel voyage. Ce sera une destination extrême, option "émotions fortes". Direction le Royaume des Sept Tours où l'aventure s'annonce exceptionnelle pour Thédric, mais aussi dangereuse et imprévisible. En effet, quelques jours après son arrivée, les Mondes Noirs s'agitent et les Orques préparent une attaque de grande envergure...

    Roman déjà édité en 2006, je trouve la couverture de cette réédition très réussie, et plus colorée que les précédentes. Elle annonce une aventure fantastique et c'est avec plaisir que nous découvrons que cette première histoire est le journal de Thédric, écrit à son retour de voyage. Il nous livre l'intégralité de sa première expérience dans un monde imaginaire. Il retranscrit tout son émerveillement pour ce monde qui lui est inconnu, sa soif de l'aventure et comment il a vécu ce voyage. Thédric voulait un voyage spectaculaire, et en effet ça n'a rien à voir avec sa vie à Paris. J'ai apprécié le style léger et agréable à lire, malgré le déroulement assez lent puisqu'il nous livre tous les détails de son avancée et de ses découvertes. A travers des descriptions simples et efficaces, nous visitons Isparine, Osthonde, des cités médiévales, la forêt d'Emeraude et j'ai aimé découvrir ce royaume avec ses yeux d'étranger. Tout comme la découverte de la "faune" de ce monde avec les équineds, les créatures monstrueuses des Mondes Noirs ou encore les dragons, ces bêtes qui m'impressionneront toujours. Puis, viennent les grands méchants de l'histoire. Les Orques et l'Immonde sont prêts à ravager le royaume. Thédric nous raconte comment il se retrouve au beau milieu de ce combat et on est pas sûr qu'il soit de taille...

    Thédric est un étudiant en droit qui veut repousser ses limites. Loin d'être un gros dur, il n'est pas non plus très courageux. Je dois avouer que ce n'est pas le héros que j'avais imaginé pour cette expédition et au début je ne savais pas bien si ça me plaisait. Quand vous avez un héros au fort caractère, qui fonce dans le tas, vous avez la certitude dès le début qu'il s'en sortira. Point. Mais lorsqu'on rencontre Thédric, là on peut avoir un sérieux doute. Il ne semble pas taillé pour l'aventure! Il semble tout simplement plus humain qu'héros. Pourtant il a réussi à me surprendre et son personnage a fini par me plaire, et bonus, il rend certaines situations assez drôles. C'est un personnage qui panique vite, mais qui s'émerveille tout autant. Malgré les événements qui menacent le bon déroulement de son séjour, il a la volonté de le terminer. Inquiet et malmené, Thédric décide tout de même de s'impliquer, d'aider et d'apprendre auprès d'un peuple qu'il ne connaît à peine et qui le considère comme un étranger. Il nous montre que c'est un jeune homme plein de bonne volonté. De notre coté, on espère qu'il va s'endurcir, qu'il va prendre de l'assurance parce qu'il est voué à vivre de grandes choses.

    Contrairement à Thédric, les personnages qui l'entourent ne sont pas très causants, mais très intéressants, à l'image de ce monde fantastique. J'aurais aimé connaître leur histoire plus en détails, en particulier celle d'Ergonthe, guide et guerrier Lilith, ou bien celle de Lizlide, la magnifique elfe. Tous les deux se montrent extrêmement fiables et loyaux envers Thédric, mais ils restent cependant très mystérieux et secrets. J'aurais vraiment aimé que tous les deux se confient davantage (bien que l'heure ne soit pas vraiment aux confidences ^^). Nous avons biensûr quelques informations sur ces différents peuples, mais seulement ce dont Thédric prend connaissance pendant le voyage.

    Dans ce premier tome, l'auteur nous emmène dans une aventure fantasy classique mais j'ai trouvé le concept fascinant. Voyager dans des mondes imaginaires est une possibilité hallucinante. Cela pourrait donc être intéressant de voir quel infinimonde Thédric sera amené à explorer par la suite. Je suis curieux! En tout cas, l'avenir de Thédric est bien différent de celui auquel il s'attendait, celui auquel on le destinait. L'aventure se poursuit...