Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Arthur Loustalot

Arthur Loustalot

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Articles en lien avec Arthur Loustalot (3)

  • Des livres attendus pour la rentrée littéraire 2014
    Des livres attendus pour la rentrée littéraire 2014

    Comme toute rentrée littéraire de septembre, pointent quelques titres qui d'emblée laissent supposer le succès à venir. Parmi eux, des auteurs incontournables qui semblent une fois de plus très inspirés, des auteurs qui confirment leurs talents. Une rentrée foisonnante où les personnages historiques ont encore breaucoup de choses à révéler, des enchevêtrements familiaux aux sources inattendues, de quoi surprendre et satisfaire la curiosité des lecteurs !  

  • Interview d'Arthur Loustalot à propos de son roman "La Ruche"
    Interview d'Arthur Loustalot à propos de son roman "La Ruche"

    À 25 ans, Arthur Loustalot signe avec La Ruche, son troisième titre. Un roman bouleversant, qui plonge le lecteur dans l'univers clos d'une famille de femmes et rompt avec les codes de l'écriture. Rencontre avec un jeune auteur qui montre une maturité moderne.

  • La ruche d'Arthur Loustalot
    La Ruche d'Arthur Loustalot

    Après son premier roman, Nos fils aimés, suivi d'un recueil de cinq nouvelles Là où commence le secret, largement salué par la critique, Arthur Loustalot livre son second roman La ruche. 

Avis sur cet auteur (7)

  • add_box
    Couverture du livre « La ruche » de Arthur Loustalot aux éditions Lattes

    Yv Pol sur La ruche de Arthur Loustalot

    Une fois n'est pas coutume c'est la forme qui m'empêche d'adhérer à ce livre. Le style de l'écrivain, aux phrases très courtes -que d'habitude j'apprécie, pas l'écrivain, je le découvre là, mais le style aux phrases courtes-, aux prénoms des filles sans cesse répétés, scandés à l'infini....
    Voir plus

    Une fois n'est pas coutume c'est la forme qui m'empêche d'adhérer à ce livre. Le style de l'écrivain, aux phrases très courtes -que d'habitude j'apprécie, pas l'écrivain, je le découvre là, mais le style aux phrases courtes-, aux prénoms des filles sans cesse répétés, scandés à l'infini. Beaucoup de dialogues, mais encore une fois c'est la forme qui me gêne : ils ne sont pas séparés du récit, si bien que je me demande sans cesse si les tirets font référence à des prises de paroles des filles ou s'ils sont des tirets-parenthèses. De fait, je suis tellement gêné par la mise en page, le choix de faire un récit compact d'un roman pourtant très dialogué, que je ne parviens pas à me concentrer sur le fond et a fortiori à l'apprécier. Je me sens oppressé, comme un claustrophobe dans une petite pièce noire. (Ouf, je respire, j'utilise mes cours de yoga que je viens de débuter); Une écriture sans doute trop jeune pour moi (l'auteur a 25 ans), que voulez-vous, je me fais vieux !

  • add_box
    Couverture du livre « La ruche » de Arthur Loustalot aux éditions Lattes

    DUPREZ sur La ruche de Arthur Loustalot

    marion, claire, et louise sont trois soeurs qui vivent avec leur mére, alice , dans un agréable appartement
    enfin il serait agréable si la mere n était enfermée dans une profonde dépresion depuis sa séparation d avec son mari
    page apres page, elles s enfoncent toutes les quatre dans une...
    Voir plus

    marion, claire, et louise sont trois soeurs qui vivent avec leur mére, alice , dans un agréable appartement
    enfin il serait agréable si la mere n était enfermée dans une profonde dépresion depuis sa séparation d avec son mari
    page apres page, elles s enfoncent toutes les quatre dans une violence, envers soi et envers les autres, qui ne semblent pas pouvoir trouver d issue
    l écriture reflete cet enfermement et cette atmosphere étouffante en multipliant na l infini les prenoms des quatre personnages, signalant la singularité de chacune tout en la niant par la confusion genere par la repetition
    avec la ruche, l auteur nous plonge dans un huit clos sur la douleur qui rend fou, sur les devoirs familiaux

  • add_box
    Couverture du livre « Là où commence le secret » de Arthur Loustalot aux éditions Points

    clara et les mots sur Là où commence le secret de Arthur Loustalot

    23 ans… non ce n’est pas mon âge mais celui d’Arthur Loustalot. 23 ans et une écriture magnifique ! Je suis bluffée !!! J’ai terminé ce recueil composé de cinq longues nouvelles en mode poisson privé d’oxygène !

    Retenez bien ce nom car ce petit génie littéraire n’en est qu’à ses débuts !...
    Voir plus

    23 ans… non ce n’est pas mon âge mais celui d’Arthur Loustalot. 23 ans et une écriture magnifique ! Je suis bluffée !!! J’ai terminé ce recueil composé de cinq longues nouvelles en mode poisson privé d’oxygène !

    Retenez bien ce nom car ce petit génie littéraire n’en est qu’à ses débuts ! Avant ce recueil, il a publié un roman. Cinq nouvelles où l’auteur déploie une écriture exceptionnelle, limpide et superbe pour nous faire partager des tranches de vies. Uniquement masculines. Des hommes jeunes comme Fergus habitant en Ecosse là où la mer fouette la terre ou plus âgés comme Wu qui vient de perdre son fils. Il y a aussi Nino ancien danseur de flamenco et Javier dont le travail le cloisonne à une cabane au-dessus d’un panneau publicitaire. Des hommes aux quatre coins du globe dont les existences sont malmenées. Des hommes qui tombent mais se relèvent. Amour, deuil, solitude, désirs oubliés ou ravivés … autant d’émotions et de sentiments les animent, les font souffrir ou regretter. Des descriptions magnifiques, je pense notamment à la sensualité qui se dégage des paragraphes où les mouvements du flamenco sont décrits. Et les personnages, leurs trajectoires ne peuvent pas laisser indifférent le lecteur !

    Coup de cœur sur toute la ligne pour ces nouvelles intemporelles ! Je suis époustouflée et je dis chapeau bas !!!

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !