Arnaud Viviant

Arnaud Viviant
Arnaud Viviant est critique littéraire et romancier. Longtemps journaliste à Libération et aux Inrockuptibles, il collabore aujourd'hui à Ça balance à Paris sur Paris Première, au Cercle sur Canal +, au Masque et la plume sur France Inter et au magazine Transfuge. Membre du jury du Prix Décembre ... Voir plus
Arnaud Viviant est critique littéraire et romancier. Longtemps journaliste à Libération et aux Inrockuptibles, il collabore aujourd'hui à Ça balance à Paris sur Paris Première, au Cercle sur Canal +, au Masque et la plume sur France Inter et au magazine Transfuge. Membre du jury du Prix Décembre et du Prix de Flore, il est notamment l'auteur du Génie du communisme (Gallimard, 2004), et il a lancé en 2012 une revue trimestrielle, Charles, qui parle de politique autrement.

Avis (3)

  • Couverture du livre « La vie critique » de Arnaud Viviant aux éditions Belfond

    PIERRE DARRACQ sur La vie critique de Arnaud Viviant

    Je suis partagé. Dérision ? Nombrilisme ? Je ne sais pas. j'ai plutot versé dans le deuxième. C'est parfois intéressant, souvent bien vu et bien tourné , mais derrière la dérision, on sent tout de même la suffisance. Les collègues critiques se reconnaîtront sans doute et profiteront de...
    Voir plus

    Je suis partagé. Dérision ? Nombrilisme ? Je ne sais pas. j'ai plutot versé dans le deuxième. C'est parfois intéressant, souvent bien vu et bien tourné , mais derrière la dérision, on sent tout de même la suffisance. Les collègues critiques se reconnaîtront sans doute et profiteront de l'occasion pour renvoyer l'ascenseur en louant avec des articles laudateurs, la haute tenue caustique du texte. Le lecteur lambda, à mon avis, pourra sans problème porter son regard vers d'autres livres de cette rentrée, plus profonds, plus ambitieux, moins nombrilistes.

  • Couverture du livre « La vie critique » de Arnaud Viviant aux éditions Belfond

    Lydie Zannini de DU THÉÂTRE ZANNINI sur La vie critique de Arnaud Viviant

    Quelle vie que la vie d'artiste ! Ah non, pardon, la vie de critique.

    Les sorties, les livres qui s'accumulent, qui tombent dans la boîte aux lettres tous les jours, la pression car il faut en lire toujours plus, les éditeurs et la presse, toute cette course au temps et à l'argent, car en...
    Voir plus

    Quelle vie que la vie d'artiste ! Ah non, pardon, la vie de critique.

    Les sorties, les livres qui s'accumulent, qui tombent dans la boîte aux lettres tous les jours, la pression car il faut en lire toujours plus, les éditeurs et la presse, toute cette course au temps et à l'argent, car en plus c'est mal payé...

    Arnaud Viviant est l'homme qui devait nous éclairer sur ce travail, travail ai-je dit ? Non, on dirait un passe temps. Oui mais combien enrichissant. Se promener dans ce milieu où certains se regardent en chien de faïence, d'autres sont complices, que penser de ce brassage d'idées ?

    Arnaud Viviant s'y complait même s'il est bien conscient qu'il a un côté factice... mais lisez son livre. La passion le mène et elle n'est pas prête de s'éteindre.

  • Couverture du livre « La vie critique » de Arnaud Viviant aux éditions Belfond

    Laurent Lebourg de PRIVAT-CHAPITRE sur La vie critique de Arnaud Viviant

    Critique littéraire ! Le narrateur exerce ce métier terriblement artisanal qui suscite une montagne de préjugés et de controverses. Il consiste à peser sur la balance du bon goût quantité de livres fraichement sortis de la presse. Combien d'auteurs attendent anxieusement sur le billot de chevet...
    Voir plus

    Critique littéraire ! Le narrateur exerce ce métier terriblement artisanal qui suscite une montagne de préjugés et de controverses. Il consiste à peser sur la balance du bon goût quantité de livres fraichement sortis de la presse. Combien d'auteurs attendent anxieusement sur le billot de chevet du critique un pouce levé qui lui évitera le pilon ? Acerbes ou élogieux, les articles des critiques sont pourtant des étapes essentielles dans la chaîne du livre. Et si l'on se mettait un peu à la place de ces esclaves de la prose, pauvres goûteurs condamnés à l'indigestion littéraire ? Sacrifiés sur l'autel de la surproduction éditoriale, ils sont en plus payés au lance-pierre ! Il était tant pour cette incontournable corporation de passer à son tour sur le grill et de se présenter sous un nouveau jour. Comme Arnaud Viviant ne pouvait éthiquement se camoufler derrière la facilité du témoignage, le roman comme mode d'expression s'imposait d'office. Qui se cache donc derrière cet homme coupable d'user du droit de vie ou de mort sur des livres ? Un esthète courtisé vivant dans sa tour d'ivoire ou un vieux gauchiste nostalgique écorché vif, errant en scooter dans Paris entre deux bistrots ? Un critique tueur à gages ou un professionnel honnête habitué du confessionnal freudien et doutant sans cesse de sa légitimité professionnelle ? Vous l'aurez compris, ce court roman est avant toute chose un traité d'auto-flagellation comme le laissent croire les nombreux fantasmes sadomasochistes taquinant le narrateur durant ses laborieuses lectures. Une manière pour ce rusé mousquetaire de couper l'herbe sous les pieds de la critique... A vous de juger puisque l'auteur le veut bien !

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com