Armelle Carbonel

Armelle Carbonel

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (17)

  • add_box
    Couverture du livre « Criminal loft » de Armelle Carbonel aux éditions Bragelonne

    LeoLabs sur Criminal loft de Armelle Carbonel

    Bien que le style soit bon et fluide, je n'ai pas réussi à rentrer dans l'histoire. La 4e de couverture était alléchante et promettait une lecture passionnante; l'attrait de l'être humain pour le macabre; ces télé-réalités dont le seul but est de nourrir le vice du voyeurisme. Malgré tout ce...
    Voir plus

    Bien que le style soit bon et fluide, je n'ai pas réussi à rentrer dans l'histoire. La 4e de couverture était alléchante et promettait une lecture passionnante; l'attrait de l'être humain pour le macabre; ces télé-réalités dont le seul but est de nourrir le vice du voyeurisme. Malgré tout ce potentiel, le récit n'a pas été à la hauteur de mes attentes. Toutefois je lirai un autre roman de A.C..

  • add_box
    Couverture du livre « Criminal loft » de Armelle Carbonel aux éditions Bragelonne

    ludiwine bonnefoy sur Criminal loft de Armelle Carbonel

    La situation de départ :
    - des candidats
    - un lieu type loft
    - un confessionnal
    - une voix, dont on ne sait rien, qui donne ses directives
    - des caméras
    - des secrets à garder
    - un gain pour le gagnant
    - des émissions quotidiennes et un prime hebdomadaire
    - un éliminé par le public par...
    Voir plus

    La situation de départ :
    - des candidats
    - un lieu type loft
    - un confessionnal
    - une voix, dont on ne sait rien, qui donne ses directives
    - des caméras
    - des secrets à garder
    - un gain pour le gagnant
    - des émissions quotidiennes et un prime hebdomadaire
    - un éliminé par le public par semaine…
    Ça vous rappelle quelques choses ? :-)
    Sauf qu’il y a quelques petites différences :
    - les candidats sont des tueurs condamnés a morts
    - le gain est une réhabilitation avec la liberté
    - le lieu est un sanatorium réputé pour être le lieu le plus hanté de l’Amérique...
    Alors si on y retrouve des manipulations classiques de la télé-réalité comme des images jamais diffusées ou d’autres complètement sorties de leur contexte avec des téléspectateurs à fonds qui plongent directement dans la manipulation et qui finalement fonds toujours des choix voulus. On a aussi bien pire vu la nature des candidats… Et cette voix….
    Bienvenue dans Criminal Loft ! Un huis clos bien oppressant, des histoires bien sombres, glauques et des tas de questions...
    J’ai adoré ! Au fil du roman, Armelle Carbonel nous raconte, l’histoire du sanatorium (véridique) et les crimes commis par les huit candidats…
    Nous suivons cette histoire à travers un des candidats, John T, et ça c’est perturbant car ce type on doit forcément le détester et il nous glace souvent le sang par ses pensées mais comme on est avec lui, a sa place, on a parfois envie qu’il gagne… L’auteur nous mets la tête à l’envers !
    Dans ce roman il y a beaucoup de psychologie, beaucoup plus que d’action et c’est ce qui m’a le plus emballé !!
    On se pose pleins de questions tout au long du livre :
    - qui est la voix ?
    - quels sont les crimes ?
    - qui va s’en sortir ?
    - et d’autres que je ne peux pas vous citer sans en dire déjà trop
    En conclusion, lisez-le car il est prenant et très original !!!

  • add_box
    Couverture du livre « Majestic murder » de Armelle Carbonel aux éditions Fleur Sauvage

    mavic_lit sur Majestic murder de Armelle Carbonel

    C'est toujours un plaisir de retrouvez Armelle Carbonel et toujours difficile de la quitter. Majesctic Murder n'échappe pas à la règle. Autant poétique que sombre, l'auteure nous entraîne dans les noirceurs sur fond de théâtre.

    [...]

    Je ne me répèterai jamais assez mais quelle poésie...
    Voir plus

    C'est toujours un plaisir de retrouvez Armelle Carbonel et toujours difficile de la quitter. Majesctic Murder n'échappe pas à la règle. Autant poétique que sombre, l'auteure nous entraîne dans les noirceurs sur fond de théâtre.

    [...]

    Je ne me répèterai jamais assez mais quelle poésie dans les mots de Armelle Carbonel. Une poésie sombre, tortueuse voire violente mais que je prends plaisir à lire. Chaque phrase résonne comme une évidence et me donne envie de découvrir la prochaine.

    On rentre dans l'histoire facilement en suivant Lillian et Seamus, deux personnages qui ont l'air d'avoir sacrément morflés. On les voit se diriger par un concours de circonstances, vers ce mystérieux théâtre, le Majestic, pour endosser un rôle qu'ils ne sont pas prêts d'oublier. Et l'on s'enferme dans le huis clos.

    Un huis clos inquiétant car tout est sombre, du décor aux personnages vivant dans ces lieux. Une atmosphère pleine d'appréhension se développe fortement aidé par la folie qui habite beaucoup de nos protagonistes. [...]Une folie dont on ne s'échappe pas. [...]

    J'ai vraiment eu la sensation de regarder un fil tant tout découle de lui-même avec une écriture très imagée. L'auteur suscite nos sens pour que l'on se plonge à cœur ouvert, les sens en éveil dans cette histoire.

    Le dénouement est à la hauteur de tout le livre: sombre, monstrueux et peut-être avec un soupçon d'espoir. L'auteure reste dans la lignée de ce qu'elle a construit finissant de me convaincre sur son talent.

    En bref,

    Majestic murder offre un huis clos sombre et angoissant bercé par des mots emplis de poésie. Des personnages ambigus, aux multiples facettes qu'on aime à détester. Une construction en trois actes où l'entracte est une mise en apnée. Un dénouement qui convaincs et à la hauteur de ce qu'on vient de lire.

  • add_box
    Couverture du livre « Criminal loft » de Armelle Carbonel aux éditions Bragelonne

    Aurélie DesLivresEtMoi7 sur Criminal loft de Armelle Carbonel

    D'entrée de jeu l'auteure nous fournit de quoi nous désarçonner, nous glissant dans les pas de John T., rien de moins que l'un des huit candidats. Celui-ci nous livre donc à la première personne son journal dans lequel il s'apprête à relater son expérience dans le cadre de cette surprenante...
    Voir plus

    D'entrée de jeu l'auteure nous fournit de quoi nous désarçonner, nous glissant dans les pas de John T., rien de moins que l'un des huit candidats. Celui-ci nous livre donc à la première personne son journal dans lequel il s'apprête à relater son expérience dans le cadre de cette surprenante émission de télé réalité. Le malaise prend dès lors le lecteur aux tripes, captivé autant qu'il est effrayé de connaître une telle proximité avec un pareil personnage. Car l'auteure est sadique, aussi va-t-elle faire partager les pensées et autres réflexions les plus intimes du narrateur, entraînant son lecteur dans la tête du monstre. Qu'il soit écœuré ou apeuré n'a pas la moindre d'importance : Fascination et curiosité le pousseront à tenter de comprendre le cheminement du protagoniste. Dès lors la tension est palpable et le suspense enivrant, et ce dès premiers instants jusqu'à final ahurissant.

    Si les protagonistes ont de quoi inquiéter, il n'en reste pas moins que les fantômes le sont tout autant... J'entends par là les personnages qu'on ne voit pas... Cette Voix de l'Ombre déjà, à laquelle les candidats doivent obéir sans sourciller et réaliser tout ce qu'elle désire... Les organisateurs aussi, certes, mais surtout... Les téléspectateurs... Acteurs de l'ombre, cela pourrait être vous, cela pourrait être moi. Si la curiosité est un vilain défaut, elle est ici malsaine, ce que met brillamment l'auteure en exergue, presque d'eux des coupables de meurtres par procuration devant leur écran de télévision, ce qui ajoute indéniablement un côté horrible et diabolique à l'intrigue déjà d'une noirceur extrême, monstrueuse et face à laquelle le lecteur ne pourra pourtant que succomber...

    Et parce qu'il ne pouvait sans doute en être autrement, la plume de l'auteure est aussi élégante qu'elle est vive et percutante, le style aussi soigné qu'il est efficace et redoutable, poussant un lecteur déjà envoûté de se plonger corps et âme dans la lecture de ce roman particulièrement puissant, ne pouvant s'en détacher qu'une fois le point final arrivé.

    [Lu en mai 2017 - Chronique complète sur mon blog]

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !