Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Anthony Doerr

Anthony Doerr

Anthony Doerr, né le le 27 octobre 1973 à Cleveland dans l'Ohio, est un écrivain américain.

Son roman All the Light We Cannot See (Toute la lumière que nous ne pouvons voir - Albin Michel), figurant sur la New York Times Best Seller listlui vaut une nomination au National Book Award en 2014. I...

Voir plus

Anthony Doerr, né le le 27 octobre 1973 à Cleveland dans l'Ohio, est un écrivain américain.

Son roman All the Light We Cannot See (Toute la lumière que nous ne pouvons voir - Albin Michel), figurant sur la New York Times Best Seller listlui vaut une nomination au National Book Award en 2014. Il est lauréat du Prix Pulitzer du roman 2015 pour ce même titre.

Couronné à plusieurs reprises par des prix importants, Anthony Doerr construit peu à peu une œuvre inclassable et étonnante.
Sélectionné par la revue Granta comme l'un des meilleurs jeunes auteurs écrivains américains, il a déjà publié chez Albin Michel: Le nom des coquillages (2003) et A propos de Grace (2006).
Le mur de mémoire a été couronné par le Story Prize et par le Sunday Times Short Story Award, l'un des plus importants prix récompensant des nouvelles.

Articles en lien avec Anthony Doerr (1)

  • Eté 2015, les 10 romans à lire absolument !
    A redécouvrir : été 2015, les 10 romans à lire absolument !

    Chaque année révèle ses surprises et bien heureusement les pépites foisonnent !Un bon cru que celle-ci où les auteurs confirmés nous ont surpris, d'autres ont acquis leur notoriété en recevant de nombreux prix, certains sont carrément époustouflants par leur talent ou leur œuvre colossale. Prenez le temps de les lire, vous ne serez pas déçus !

Avis sur cet auteur (34)

  • add_box
    Couverture du livre « La cité des nuages et des oiseaux » de Anthony Doerr aux éditions Albin Michel

    Isa Pouteau sur La cité des nuages et des oiseaux de Anthony Doerr

    Ecrit pendant l’Antiquité par Antoine Diogène pour réconforter sa nièce mourante, La Cité des nuages et des oiseaux est un conte en grec ancien qui a traversé toutes les époques, subissant les ravages du temps et des voyages. Mais chaque fois qu’il a réapparu au fil des siècles, il a sauvé des...
    Voir plus

    Ecrit pendant l’Antiquité par Antoine Diogène pour réconforter sa nièce mourante, La Cité des nuages et des oiseaux est un conte en grec ancien qui a traversé toutes les époques, subissant les ravages du temps et des voyages. Mais chaque fois qu’il a réapparu au fil des siècles, il a sauvé des vies et redonné l’espoir à ceux qui n’en avait plus.
    Il raconte l’histoire d’Aethon qui sillonna le monde sous la forme de divers animaux, cherchant aux confins de la Terre, une Cité utopique merveilleuse.
    « Un récit qui contient la totalité du monde. Et même les mystères qui se trouvent au-delà. »
    On le retrouve au XVème siècle dans la ville chrétienne de Constantinople attaquée par les Ottomans, dans les mains d’Anna, une jeune fileuse qui le sauve de la destruction.
    Il reprend vie en 2020 dans l’Idaho, sous la forme d’une pièce de théâtre traduite par Zeno, un vétéran de la guerre Corée passionné de grec ancien, et jouée par des enfants.
    Puis finalement, devenu hologramme, il réapparaît dans le futur avec Konstance, à bord du vaisseau spatial l’Argos, en route pour une planète où se rendent 86 survivants d’une Terre à l’agonie.
    Trônant dans la plus grande bibliothèque du monde ou caché dans le tronc creux d’un if, gravé sur une tablette d’olivier ou converti en objet virtuel, ce conte est un fabuleux voyage dans le temps qui transporte dans ses pages tout le pouvoir des mots et de l’imagination.
    Roman d’aventure, de science fiction, roman fantastique et roman historique, cette Cité des nuages et des oiseaux est tout à la fois. Construite comme un puzzle, elle mêle les époques sans jamais perdre son lecteur et le transporte dans les récits épiques qui régalent les âmes d’enfant.
    Anthony Doerr nous offre, avec beaucoup d’originalité et une maîtrise exceptionnelle, une magnifique odyssée à travers les siècles, portée par personnages simples mais lumineux qu’habite une même passion de l’imaginaire.
    Un voyage inoubliable et un grand auteur.

  • add_box
    Couverture du livre « La cité des nuages et des oiseaux » de Anthony Doerr aux éditions Albin Michel

    CaroGalmard sur La cité des nuages et des oiseaux de Anthony Doerr

    Je manifeste toujours une certaine méfiance pour ces bandeaux rouges qui attirent l'oeil. C'est un peu comme ces restaurants dans les quartiers touristiques qui haranguent le chaland. Les bons établissements n'ont pas besoin de ça. le bouche à oreille suffit. Les livres c'est pareil. A moins...
    Voir plus

    Je manifeste toujours une certaine méfiance pour ces bandeaux rouges qui attirent l'oeil. C'est un peu comme ces restaurants dans les quartiers touristiques qui haranguent le chaland. Les bons établissements n'ont pas besoin de ça. le bouche à oreille suffit. Les livres c'est pareil. A moins éventuellement de signaler un prix littéraire, sinon laissez tomber les bandeaux rouges. C'est vulgaire et ça n'a pas de sens. Là l'éditeur s'est foulé pour le texte : "un chef-d'oeuvre". Je suis émue par l'inventivité de cette auto promo. Vous imaginez des bandeaux sur tous les livres ? "C'est moyen, mais on l'édite quand même" ou "c'est pas son meilleur roman, mais on l'aime bien" ou encore "peut mieux faire", et même "bon courage". Albin, si vous permettez que je vous appelle par votre prénom (blague), contactez-moi en message privé sur Babelio si vous cherchez des plumes.
    Voilà, je ferme la parenthèse bandeau et je reviens à ce roman qui malgré son bandeau, est véritablement un coup de coeur.
    C'est un kaléidoscope enchanté sur le pouvoir des livres, leur fragilité, et le lien qui se tisse au travers des âges, entre les lecteurs. J'aurais adoré lire ce roman pendant le confinement pour la perspective qu'il offre entre les époques les lieux, les personnages. C'est envoutant, coloré, un peu magique. L'écriture de Anthony Doerr est limpide, et vous embarque en quelques phrases. Et ce fut un bonheur de se laisser porter, bercer, envoler, enfermer, excéder, aimer, enfuir, voyager, protéger, imaginer, comprendre, apprendre : lire.
    Car ce roman est une déclaration d'amour aux livres, aux bibliothèques, à ceux qui les protègent.
    Les sauts entre les différentes époques s'enchainent bien, et aucune ne vole la vedette à une autre. On se régale du déroulé et de passer de la vie d'un personnage à celle d'un autre.
    C'est une lecture addictive, réconfortante, qui met des étoiles dans le coeur.
    Alors, faut-il le lire ? Oui. Arrêtez de lire ce commentaire et foncez le lire. Et si votre médiathèque préférée ne l'a pas encore, vous pouvez leur recommander de l'acheter...

  • add_box
    Couverture du livre « La cité des nuages et des oiseaux » de Anthony Doerr aux éditions Albin Michel

    Mimosa sur La cité des nuages et des oiseaux de Anthony Doerr

    J;avais tellement aimé Toute la lumière que nous ne pouvons voir que j'attendais beaucoup!Rien à égratigner:personnages,construction,traduction!!!!!
    Mais,je pense être trop vieille ou classique pour vraiment goûter à ces romans choral:à peine immergée dans une époque et plongée dans la vie d'un...
    Voir plus

    J;avais tellement aimé Toute la lumière que nous ne pouvons voir que j'attendais beaucoup!Rien à égratigner:personnages,construction,traduction!!!!!
    Mais,je pense être trop vieille ou classique pour vraiment goûter à ces romans choral:à peine immergée dans une époque et plongée dans la vie d'un personnage que hop,on saute dans une autre atmosphère...
    Ce n'est pas propre au livre d'Anthony Doerr ,c'est donc un avis tout personnel..

  • add_box
    Couverture du livre « La cité des nuages et des oiseaux » de Anthony Doerr aux éditions Albin Michel

    Val et ses lectures sur La cité des nuages et des oiseaux de Anthony Doerr

    Ce n’est pas une machine à explorer le temps mais bien «La Cité des nuages et des oiseaux» d’Anthony Doerr qui réussit remarquablement à nous faire voyager à travers les époques et parcourir les continents, de Lakeport, Idaho, de nos jours, à la chute de Constantinople en 1453 à un futur...
    Voir plus

    Ce n’est pas une machine à explorer le temps mais bien «La Cité des nuages et des oiseaux» d’Anthony Doerr qui réussit remarquablement à nous faire voyager à travers les époques et parcourir les continents, de Lakeport, Idaho, de nos jours, à la chute de Constantinople en 1453 à un futur imprécis à l’intérieur d’une capsule spatiale, en passant brièvement par la guerre de Corée.

    Entre fiction historique et science-fiction, ce roman intelligemment construit nous emmène à la rencontre de Konstance, Zeno, Seymour, Omeir et Anna, cinq personnages d’époques et d’horizons différents dont le destin est lié par les 24 feuillets du manuscrit antique en grec ancien d’Antoine Diogène. Un petit codex en cuir, objet de transmission et symbole de la littérature, source de savoir, de réconfort et d’apaisement.

    Une ode à la littérature et à l’imaginaire mais aussi une sensibilisation à notre responsabilité sur l’avenir de notre planète et de l’humanité.

    Un roman difficile à lâcher dont nous redoutons de voir arriver la fin.

    J’ai trouvé qu’il y avait une similitude entre les noms d’Antoine Diogène et d’Anthony Doerr. Reste à savoir si «La Cité des nuages et des oiseaux» pourra lui aussi résister au temps. C’est tout ce que je lui souhaite.

Ils suivent Anthony Doerr

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !