Anne-Sophie Moszkowicz

Anne-Sophie Moszkowicz

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (8)

  • Couverture du livre « N'oublie rien en chemin » de Anne-Sophie Moszkowicz aux éditions Les Escales

    0.25

    danielle cubertafon sur N'oublie rien en chemin de Anne-Sophie Moszkowicz

    L histoire est bien résumer ,, la guerre et ses émotions , comme dit le titre on n oublié rien c est sûrement un très bon livre le texte me plaît beaucoup j espere peut être le decouvrir un peu plus a suivre ....

    L histoire est bien résumer ,, la guerre et ses émotions , comme dit le titre on n oublié rien c est sûrement un très bon livre le texte me plaît beaucoup j espere peut être le decouvrir un peu plus a suivre ....

  • Couverture du livre « N'oublie rien en chemin » de Anne-Sophie Moszkowicz aux éditions Les Escales

    0.25

    Nathalie cez sur N'oublie rien en chemin de Anne-Sophie Moszkowicz

    http://lechatquilit.e-monsite.com/pages/mes-lectures-2018/n-oublie-rien-en-chemin.html

    http://lechatquilit.e-monsite.com/pages/mes-lectures-2018/n-oublie-rien-en-chemin.html

  • Couverture du livre « N'oublie rien en chemin » de Anne-Sophie Moszkowicz aux éditions Les Escales

    0.1

    Sophie Gauthier sur N'oublie rien en chemin de Anne-Sophie Moszkowicz

    A la mort de Rivka, sa grand-mère, Sandra devient dépositaire des carnets de moleskine dans lesquels celle-ci a raconté au jour le jour les évènements qui ont jalonné son existence : la vie pendant la guerre, les persécutions, les rafles la disparition de son mari dans la nuit des camps mais...
    Voir plus

    A la mort de Rivka, sa grand-mère, Sandra devient dépositaire des carnets de moleskine dans lesquels celle-ci a raconté au jour le jour les évènements qui ont jalonné son existence : la vie pendant la guerre, les persécutions, les rafles la disparition de son mari dans la nuit des camps mais aussi la force vitale qui lui a permis de surmonter les souvenirs odieux et de savoir mieux vivre le présent. Cette mémoire transmise est accompagnée d'une lettre dans laquelle Rivka confie une mission à sa petite-fille. Mais pour jouer le rôle qui lui est demandé, Sandra doit elle aussi parcourir à nouveau les territoires d'un passé qu'elle a voulu occulter. De retour à Paris après 20 ans d'absence, elle renoue les fils de son histoire et, grâce à Rivka, parvient à affronter les fantômes d'une relation amoureuse qui a failli faire bifurquer sa vie.

    J'ai lu sans déplaisir ce premier roman qui tisse deux intrigues, deux figures de femmes et deux époques et j'en ai apprécié l'écriture fluide et agréable. Je reste un peu sur ma faim en ce qui concerne la construction narrative. D'une part, ce dévoilement progressif des secrets pour parvenir à la révélation finale m'a paru cousu de gros fil et, d'autre part, cette architecture m'a souvent fait perdre de vue ce qui, pour moi, aurait dû être au coeur du roman : l'idée de transmission, d'héritage d'une histoire vécue par les ascendants et l'empreinte qu'elle laisse chez les successeurs. Il m'a semblé percevoir un déséquilibre entre la large part accordée à l'aspect purement romanesque et la légèreté d'une réflexion sur les enjeux de cette mémoire transmise, revisitée, reconstituée. En d'autres termes je trouve que la romance entre Sandra et Alexandre occulte l'histoire de Rivka ainsi que les liens entre les deux. Seul le dénouement, que l'on voit venir de loin, les relie fondamentalement.

    En résumé, je crois que ce titre - "N'oublie rien en chemin" - m'avait ouvert un horizon d'attente qui n'a pas été comblé par ma lecture. Dommage !

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !