Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Anne-Lise Grobety

Anne-Lise Grobety
Née en 1949 à La Chaux-de-Fonds, Anne-Lise Grobéty étudie à la Faculté des lettres de l'Université de Neuchâtel et effectue un stage de journalisme. Elle commence à écrire très tôt, et elle a dix-neuf ans lorsque paraît son premier roman. Après un deuxième roman, elle ralentit son activité littér... Voir plus
Née en 1949 à La Chaux-de-Fonds, Anne-Lise Grobéty étudie à la Faculté des lettres de l'Université de Neuchâtel et effectue un stage de journalisme. Elle commence à écrire très tôt, et elle a dix-neuf ans lorsque paraît son premier roman. Après un deuxième roman, elle ralentit son activité littéraire pour s'occuper de ses enfants. Dans le même temps, elle s'engage politiquement et siège pendant neuf ans comme députée socialiste au Grand Conseil neuchâtelois. Son mandat achevé et ses filles devenant plus autonomes, elle renoue avec l'écriture dès 1984. Anne-Lise Grobéty se fait connaître du grand public dès son premier roman, Pour mourir en février, couronné par le Prix Georges-Nicole. La suite de son oeuvre connaît le même succès: le Prix Rambert et deux Prix Schiller lui ont notamment été décernés. Parmi ses publications les plus importantes, les romans Zéro positif et Infiniment plus, tous deux traduits en allemand, et les recueils de nouvelles La Fiancée d'hiver et Belle dame qui mord. Elle a reçu le Grand Prix C. F. Ramuz en 2000, et le Prix Saint-Exupéry-Valeurs Jeunesse de la Francophonie 2001 pour Le Temps des mots à voix basse. En 2006 paraît La Corde de mi, Prix Bibliomedia Suisse 2007 et Prix «Coup de coeur» Lettres frontière 2007, suivi, en 2007, par Jusqu'à pareil éclat. Anne-Lise Grobéty est morte le 5 octobre 2010.

Avis sur cet auteur (2)

  • add_box
    Couverture du livre « Le Temps Des Mots A Voix Basse » de Anne-Lise Grobety aux éditions La Joie De Lire

    S. T sur Le Temps Des Mots A Voix Basse de Anne-Lise Grobety

    « Rien ne menaçait notre vie d’enfants jusqu’à ce que survienne le temps des mots à voix basse »

    En Allemagne, Heinzi et Anton sont amis depuis toujours et leurs fils le sont aussi. Des liens très forts les unissent. Mais la famille d’Oskar, le fils d’Anton, est juive. Lorsque le temps des...
    Voir plus

    « Rien ne menaçait notre vie d’enfants jusqu’à ce que survienne le temps des mots à voix basse »

    En Allemagne, Heinzi et Anton sont amis depuis toujours et leurs fils le sont aussi. Des liens très forts les unissent. Mais la famille d’Oskar, le fils d’Anton, est juive. Lorsque le temps des mots à voix basse arrive, il faut fuir.
    Une histoire simple qui interroge sur l’amitié durant la guerre.

    Qu’est-ce qui est le plus lâche ? Ne pas porter secours à un ami ? Ou bien l’aider au risque de mettre en péril sa propre famille ? « Dans les deux cas, de toute façon, il y a risque de perte irréparable… » (p38)
    Etre un véritable ami, est-ce demander de l’aide quand on sait que cela met en péril l’autre et sa famille, une famille que l’on aime aussi ?
    Le dilemme est posé. Celui qui a besoin d’aide en vient à penser que c’est une malédiction d’avoir un ami car c’est le mettre dans une position délicate et dangereuse. Si l’ami s’obstine à le rester, cette amitié devient une menace pour lui. Que faire ?

    Une histoire émouvante, très courte mais qui a le mérite de condenser beaucoup en peu de pages. Les dernières sont très belles.

  • add_box
    Couverture du livre « Des nouvelles de la mort et de ses petits ; mémoires intestines d'Islo Pers » de Anne-Lise Grobety aux éditions Bernard Campiche

    Max Buvry de VAUX LIVRES sur Des nouvelles de la mort et de ses petits ; mémoires intestines d'Islo Pers de Anne-Lise Grobety

    Un monarque règne à une époque inconnue sur le pays Bougon, petite terre déshéritée et quelque peu délaissée. Archétype de ces souverains dont la préoccupation première est leur petite personne, la «Minjesté» a sous ses ordres le père du petit Islo qui revient sur ses premières années et sa...
    Voir plus

    Un monarque règne à une époque inconnue sur le pays Bougon, petite terre déshéritée et quelque peu délaissée. Archétype de ces souverains dont la préoccupation première est leur petite personne, la «Minjesté» a sous ses ordres le père du petit Islo qui revient sur ses premières années et sa longue éducation. Son père est le Grand Humeur, il surveille, épie, hume, pèse, inspecte les intestins royaux et leur précieux résultat. Et tout est prévu pour qu'Islo prenne sa suite. Mais le jeune homme a d'autres préoccupations que les excréments royaux ! Il préfère la vie, ses joies, les rencontres, les voyages et ces héros conquérants des mers et des lointaines contrées. Islo deviendra-t-il l'héritier de son père dévoué ? Le pays Bougon verra-t-il sa situation politique évoluée ? Cette longue confession est aussi prétexte naturellement à aborder moult thèmes implicitement ou explicitement. L'oeuvre d'Anne-Lise Grobéty s'achève avec ce long conte atypique où sa maîtrise de l'écriture atteint peut-être son apogée. La langue est riche et poétique, travaillée avec minutie et le lecteur ressent le plaisir qu'elle a pris à créer ses longues phrases, ces sonorités frappantes, ces jeux de mots ironiques, ces situations singulières, à cacher une métaphore au détour d'une phrase anodine, à placer le sublime comme le grotesque là où on ne les attend pas. Un bonheur d'écriture !