Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Anne Brontë

Anne Brontë

Anne Brontë (17 janvier 1820 - 28 mai 1849) est, tout comme ses sœurs Emily Brontë et Charlotte Brontë, une femme de lettres britannique.

Elle est fortement marquée par son expérience de gouvernante, qu'elle décrit en particulier dans Agnes Grey avec un fort souci de véracité, en soulignant la l...

Voir plus

Anne Brontë (17 janvier 1820 - 28 mai 1849) est, tout comme ses sœurs Emily Brontë et Charlotte Brontë, une femme de lettres britannique.

Elle est fortement marquée par son expérience de gouvernante, qu'elle décrit en particulier dans Agnes Grey avec un fort souci de véracité, en soulignant la lourde responsabilité des parents dans le manque de rectitude morale chez les enfants de certaines familles riches.

Son second roman, The Tenant of Wildfell Hall (La Recluse de Wildfell Hall), est marqué par la déchéance de son frère Branwell. Il raconte l’histoire d’une femme qui quitte son mari abusif et débauché, et qui doit subvenir à ses propres besoins et à ceux de son jeune fils. Il est considéré comme l’un des premiers romans féministes. Publié en juin 1848, il défie la morale qui prévaut à l’époque.

Très proche de sa sœur Emily, au point qu'on les a comparées à des jumelles, elle participe avec elle au cycle de Gondal.

Avis sur cet auteur (6)

  • add_box
    Couverture du livre « La recluse de wildfell hall » de Anne Brontë aux éditions Libretto

    Pascale Pay sur La recluse de wildfell hall de Anne Brontë

    Anne Bronte, probablement la moins connue des trois soeurs Bronte auteures, nous a livré ici une superbe chronique de la vie anglaise dans la petite aristocratie. Ce roman évoque pleinement la condition des femmes de l'époque, leur asservissement à leur père jusqu'à leur mariage, puis à leur...
    Voir plus

    Anne Bronte, probablement la moins connue des trois soeurs Bronte auteures, nous a livré ici une superbe chronique de la vie anglaise dans la petite aristocratie. Ce roman évoque pleinement la condition des femmes de l'époque, leur asservissement à leur père jusqu'à leur mariage, puis à leur mari, la course au mariage pour les filles, les contraintes de l'époque et bien d'autres sujets encore.
    Un roman brillant qui n'a absolument rien à envier aux autres plus connus de la fratrie.

  • add_box
    Couverture du livre « La dame du manoir de Wildfell Hall » de Anne Brontë aux éditions Archipoche

    Anne R sur La dame du manoir de Wildfell Hall de Anne Brontë

    "La dame du manoir de Wildfell Hall" aborde de multiples thèmes, en particulier la place de la femme dans la société victorienne. D'abord à travers la condition de jeune fille qui ne doit avoir comme seul but que de se choisir un mari. Quelles sont les raisons qui doivent pousser une jeune fille...
    Voir plus

    "La dame du manoir de Wildfell Hall" aborde de multiples thèmes, en particulier la place de la femme dans la société victorienne. D'abord à travers la condition de jeune fille qui ne doit avoir comme seul but que de se choisir un mari. Quelles sont les raisons qui doivent pousser une jeune fille à prendre un homme comme mari ? Il y a plusieurs amours qui peuvent justifier un tel mariage et Anne Brontë met en opposition sa vision du "vrai" amour par rapport à l'amour naïf ou à l'amour raisonné.

    La place de la femme dans la société victorienne est ensuite analysée à travers la condition de femme mariée et de mère : une femme peut-elle s'extraire d'un mariage malheureux alors qu'elle est maltraitée par son mari ? Une mère peut-elle décider de quitter son mariage et d'assumer seule son fils alors que son mari ne se conduit décidément plus comme un gentleman ? A toutes ces questions, la société victorienne répond non. Et pourtant Helen va se battre pour s'en sortir, et c'est ce qui en fait une héroïne résolument féministe.

    L'auteure fait également un portrait précis et ravageur des conséquences de l'alcoolisme sur la vie d'un homme, sur son mariage et sa vie de famille. On reconnait ainsi à travers Monsieur Huntington, le frère d'Anne Brontë, Branwell, qui a sombré dans l'alcool et la drogue.

    Anne Brontë semble donc mettre beaucoup d'elle-même dans ce roman, et c'est ce qui en fait un livre passionnant, au-delà de l'intrigue et de l'envie de percer le secret de Helen.

    La critique complète : https://riennesopposealalecture.blogspot.com/2019/03/la-dame-du-manoir-de-wildfell-hall.html

  • add_box
    Couverture du livre « La recluse de wildfell hall » de Anne Brontë aux éditions Libretto

    Florel sur La recluse de wildfell hall de Anne Brontë

    Je n'ai pas aimé autant que "Les hauts-de Hurlevent", beaucoup trop de redite, beaucoup trop redondant, et je ne parle pas du caractère des femmes souvent absurde - comme chez la frangine remarque. Encore que notre héroïne n'hésite pas à se révolter un temps. Mais, ceci ne rattrape pas le roman...
    Voir plus

    Je n'ai pas aimé autant que "Les hauts-de Hurlevent", beaucoup trop de redite, beaucoup trop redondant, et je ne parle pas du caractère des femmes souvent absurde - comme chez la frangine remarque. Encore que notre héroïne n'hésite pas à se révolter un temps. Mais, ceci ne rattrape pas le roman que je n'ai pas aimé.

  • add_box
    Couverture du livre « La dame du manoir de Wildfell Hall » de Anne Brontë aux éditions Archipoche

    Salix_alba sur La dame du manoir de Wildfell Hall de Anne Brontë

    Un livre qui se lit d'une traite. La condition féminine à l'époque victorienne, avec tous les a priori classique de la gente masculine envers les femmes. Une femme qui s'échappe de l'atmosphère pesante de son manoir, où son mari, charmant au début de leur union, devient avec le temps un individu...
    Voir plus

    Un livre qui se lit d'une traite. La condition féminine à l'époque victorienne, avec tous les a priori classique de la gente masculine envers les femmes. Une femme qui s'échappe de l'atmosphère pesante de son manoir, où son mari, charmant au début de leur union, devient avec le temps un individu exécrable, du à son addiction pour l'alcool...Un grand classique de tout temps!
    Enfin elle trouve en Gilbert (jeune fermier) un homme de sa mesure; mais saura-t-elle faire abstraction de sa loyauté envers son mari...
    De la même veine qu'un Jane Austen, Thomas Hardy, un nectar de lecture.