Anna Hope

Anna Hope

Anna Hope est une actrice et écrivaine. Elle a fait ses études à la Royal Academy of Dramatic Art à Londres, au Wadham College de l'Université d'Oxford, et est titulaire d'un MA en écriture créative de Birkbeck College à Londres en 2001.

Son premier roman, Le chagrin de vivants, est publié chez ...

Voir plus

Anna Hope est une actrice et écrivaine. Elle a fait ses études à la Royal Academy of Dramatic Art à Londres, au Wadham College de l'Université d'Oxford, et est titulaire d'un MA en écriture créative de Birkbeck College à Londres en 2001.

Son premier roman, Le chagrin de vivants, est publié chez Gallimard.  Suivi en 2017 de La salle de bal.

Articles (4)

Avis (53)

  • add_box
    Couverture du livre « Le chagrin des vivants » de Anna Hope aux éditions Gallimard

    Le Voyage de Lola sur Le chagrin des vivants de Anna Hope

    Le Chagrin des vivants a tout bon ! L’écriture est élégante et toute en sensibilité, l’histoire parfaitement menée, bien documentée, les personnages sont incroyablement riches. L’émotion est au rendez-vous de ce sublime roman dans lequel, dès les premières pages, je me suis sentie bien,...
    Voir plus

    Le Chagrin des vivants a tout bon ! L’écriture est élégante et toute en sensibilité, l’histoire parfaitement menée, bien documentée, les personnages sont incroyablement riches. L’émotion est au rendez-vous de ce sublime roman dans lequel, dès les premières pages, je me suis sentie bien, confortablement installée dans cette histoire. Dès le début, rien ne m’a heurtée, rien ne m’a gênée, j’ai eu envie d’aller à la rencontre de ses trois femmes, merveilleusement racontées par Anna Hope. Dans l’Angleterre de l’après Première Guerre, Ada, 55 ans, Evelyn la quarantaine et Hettie 19 ans vivent les 5 jours qui précédent l’arrivée de The Unknown Warrior, qui a quitté les champs de bataille français pour rejoindre l’Abbaye de Westminster de Londres où il sera enterré le 11 novembre 1920. Le pays exsangue essaie de relever la tête, renaître de ses cendres, revivre, ce qui est impossible à Ada et Evelyn, à qui la guerre a arraché un fils unique à l’une et un fiancé à l’autre. Leur vie est scellée par la tristesse, le tourment et la colère ; Ada ne peut se résoudre à la mort de Michaël, et Evelyn, veuve blanche car non mariée, refuse celle de Fraser. Quant à Hettie, elle profite de sa jeunesse et danse, danse pour fuir l’appartement qu’occupent sa mère, aigrie par son veuvage, et son frère, rentré abattu du front. Ces trois femmes sont étrangères et pourtant un homme, le capitaine Edouard Monfort, est à la croisée de leurs chemins. Au fil de ces 5 journées, on assiste avec beaucoup d’émotions à leur réveil, elles vont chacune reprendre pied et choisir le chemin de la vie. Magnifique !

  • add_box
    Couverture du livre « Le chagrin des vivants » de Anna Hope aux éditions Gallimard

    christian BOUGEAULT sur Le chagrin des vivants de Anna Hope

    Le chagrin des vivant un roman qui a tout pour plaire, c’est un premier roman d’une écrivaine britannique aux yeux bleus charmants. Un roman rythmé par le rapatriement d’un soldat britannique depuis le Nord de la France au cœur Londres, celui d'un soldat inconnu. C’est aussi un roman sur le...
    Voir plus

    Le chagrin des vivant un roman qui a tout pour plaire, c’est un premier roman d’une écrivaine britannique aux yeux bleus charmants. Un roman rythmé par le rapatriement d’un soldat britannique depuis le Nord de la France au cœur Londres, celui d'un soldat inconnu. C’est aussi un roman sur le destin de trois femmes, des destins qui s’entrecroisent et s’entrechoquent.

    Ada la plus sensible, une mère qui a perdu son fils mais qui n’arrive pas à croire en sa mort, obnubilée au point de ressentir sa présence de partout et d’en ignorer son mari.

    « Tu es amère, dit-il. Et tu es seule. Tu n’as aimé qu’une personne de toute ta vie, et on te l’a prise, et c’était une chose absolument épouvantable et j’en suis vraiment désolé. Et j’en ai toujours été désolé. Mais nombre de gens endurent bien pire tout en restant des êtres humains convenables. Voire en devenant meilleurs qu’avant. Toi en revanche, tu as utilisé cette seule mort comme un combustible pour haïr le monde.»

    Hettie la plus jeune, insouciante, elle rêve d’amour, de liberté. En attendant, elle est danseuse de compagnie au Hammer-smith Palais.
    Evelyn une jeune bourgeoise dont le frère est capitaine, il a fait la guerre des tranchés. Elle travail au bureau des pensions et reçoit des âmes blessées à longueur de journée. Une femme forte qui devra faire face à la vérité.
    Le chagrin des vivant, un roman à la fois sensible et cruel, aux personnages rudes ou délicats. Anna Hope nous plonge en plein cœur Londres où la cérémonie du soldat inconnu permettra à chacun d'y voir une part de lui même, de saluer un fils, un mari, un parent mais surtout de tourner la page, de passer la colère. Anna Hope s’intéresse aux conséquences, aux vies meurtries, aux âmes blessées. Au fil du livre, les faits s’entrechoquent, s'entremêlent. Chacun des personnages détient finalement la part de vérité d’un autre.
    Elle signe là un bon premier roman , un beau portrait de femmes.

  • add_box
    Couverture du livre « Le chagrin des vivants » de Anna Hope aux éditions Gallimard

    ANNEMARIEGABRIEL sur Le chagrin des vivants de Anna Hope

    Deux ans après la fin de la Première Guerre Mondiale, l'Angleterre est encore à vif après les souffrances qu'à engendré cette guerre qui a pris des fils, des pères, des frères ou des fiancés. Le gouvernement organise alors une cérémonie en l'hommage du Soldat inconnu, qui représente chacun des...
    Voir plus

    Deux ans après la fin de la Première Guerre Mondiale, l'Angleterre est encore à vif après les souffrances qu'à engendré cette guerre qui a pris des fils, des pères, des frères ou des fiancés. Le gouvernement organise alors une cérémonie en l'hommage du Soldat inconnu, qui représente chacun des absents. On suit pendant les 5 jours précédentes cette cérémonie, 3 femmes que la guerre a endeuillé ou fait perdre le goût de vivre à un de leur proche, une mère qui n'a aucune précision sur la mort de son fils et n'y croit pas vraiment et croit le voir partout, une sœur qui, pour gagner de l'argent, fait danser les anciens soldats sur la piste du Palais. Son frère est revenu éteint de la guerre et est incapable de travailler et de reprendre une vie normale. Evelyn a perdu son fiancé et a été blessée dans une usine de munitions. Elle ne croit plus au bonheur et s'aperçoit que le frère qu'elle chérissait et admirait n'a peut être pas eu le comportement d'un homme admirable une fois au front. Un premier roman très prometteur, un auteur à suivre

  • add_box
    Couverture du livre « Le chagrin des vivants » de Anna Hope aux éditions Gallimard

    Mylene Colas sur Le chagrin des vivants de Anna Hope

    Je confesse. J'étais assez dubitative à la lecture de la quatrième de couverture : le sujet de la première guerre mondiale ne m'a jamais passionné même si j'ai adoré AU REVOIR LA-HAUT de Pierre LEMAITRE et en l'occurence, il s'agit ici d'une première oeuvre... J'ai malheureusement rarement été...
    Voir plus

    Je confesse. J'étais assez dubitative à la lecture de la quatrième de couverture : le sujet de la première guerre mondiale ne m'a jamais passionné même si j'ai adoré AU REVOIR LA-HAUT de Pierre LEMAITRE et en l'occurence, il s'agit ici d'une première oeuvre... J'ai malheureusement rarement été enchantée par la première fiction d'un nouvel auteur .

    Et bien figurez-vous qu'à la lecture de cet ouvrage très maîtrisé, mes doutes ont vite été balayés... Je me suis laissée embarquer dans les années vingt en terre britannique juste au moment où le soldat inconnu était rapatrié pour recevoir les honneurs auxquels il avait légitiment droit. J'ai partagé le quotidien et le destin croisé des héroïnes du roman, jeunes femmes anglaises de classe moyenne meurtries par la Grande Guerre ....

    A la fin de la première guerre mondiale, nombreux sont les britanniques qui portent encore les stigmates tant physiques que psychologiques des combats qui ont fait rage en France. En novembre 1920, l'ANGLETERRE attend avec ferveur et recueillement le rapatriement du soldat inconnu, symbole du deuil impossible. Toute une nation vit ce voyage mortuaire depuis la France comme la reconnaissance d'une peine et d'une plaie difficile à cicatriser. Dans la capitale londonnienne, trois femmes touchées de près ou de loin par la guerre vont chacune vivre à leur manière ces cinq premiers jours de novembre qui correspondent au temps d'acheminement du corps de ce soldat inconnu. Ada a perdu son fils unique au front, elle ne cesse de voir son fantôme, et sans la restitution du cadavre du défunt, elle ne peut se résoudre à entamer son travail de deuil. Le fiancé d'Evelyn a été tué au front; depuis, elle nourrit sa rancoeur contre la guerre et se consacre malgré tout à son travail au bureau des pensions de l'armée. Enfin Hettie, dont le frère a perdu tout goût à la vie depuis son retour du front, danse tous les soirs avec d'anciens soldats sur la piste du HAMMERSMITH PALAIS et se fait rétribuer....

    Anna HOPE a choisi un espace temps très précis pour son roman : les cinq jours nécessaires au voyage du corps du soldat inconnu de FRANCE à l'abbaye de Westminster. Ce délai lui permet de tramer l'histoire de ses trois héroïnes que nous découvrons en condensé. Elle a pris le parti de s'attacher au destin de trois femmes de condition modeste à différentes étapes de la vie. Ces femmes sont le symbole d'une nouvelle ère dans la société britannique au sortir de la première guerre mondiale avec l'apogée du mouvement des suffragettes en 1918 et l'obtention du droit de vote pour les femmes. A la fin du conflit, les femmes ont conquis une place plus importante dans la société anglaise, elles ont su mener le pays pendant l'absence des forces masculines et ont conquis des droits, une vraie reconnaissance. Anna HOPE s'attache au travers d'Hettie, d'Evelyn et d'Ada à expliquer cette émergence d'une nouvelle société plus féministe et les blessures laissées par le premier conflit mondial au sein de la société anglaise. Les portraits qu'elle dresse sont fouillés et détaillés, l'ambiance d'après-guerre est très précisément retranscrite... Pour ma part, les faits historiques relatés concernant l'acheminement du soldat inconnu ont été une découverte. Je ne connaissais pas la genèse de ce symbole.

    Anna HOPE réussit avec ce premier roman à captiver son lecteur de bout en bout grâce à une construction chronologique soignée où les protagonistes se croisent et les destins s'entremêlent. J'ai été charmée par ce récit chronométré passionnant qui met en scène des figures féminines justes et touchantes face au deuil... Une vraie belle découverte pour un premier roman abouti.

    Pour conclure, je dirais que cette jolie révélation livresque a été d'autant plus réjouissante que j'ai eu la chance de rencontrer Anna HOPE chez GALLIMARD . Pendant l'entrevue, cette romancière sympathique a expliqué à ses lecteurs avec enthousiasme et précision son travail d'écriture et de fiction. Ce rendez-vous m'a confortée dans mes très bonnes impressions de lecture et dans l'authenticité des faits historiques qui ont inspiré ce récit.

    http://cousineslectures.canalblog.com/archives/2016/01/29/33280451.html

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !