Ann Morgan

Ann Morgan
Journaliste, diplômée de littérature à Cambridge, Ann Morgan travaille pour les plus grands titres de la presse britannique. À sa place, son premier roman, a été acclamé par la critique outre-Manche. Il est en cours de traduction dans une vingtaine de pays.

Avis sur cet auteur (6)

  • add_box
    Couverture du livre « À sa place » de Ann Morgan aux éditions Presses De La Cite

    Christelle Point sur À sa place de Ann Morgan

    Helen et Ellie sont jumelles, elles se ressemblent tellement physiquement qu’il est facile de les confondre. En revanche, psychologiquement Helen domine clairement Ellie, et c’est d’ailleurs Helen qui propose un nouveau jeu à sa jumelle : échanger leur prénom pour une journée. Le soir venu,...
    Voir plus

    Helen et Ellie sont jumelles, elles se ressemblent tellement physiquement qu’il est facile de les confondre. En revanche, psychologiquement Helen domine clairement Ellie, et c’est d’ailleurs Helen qui propose un nouveau jeu à sa jumelle : échanger leur prénom pour une journée. Le soir venu, Ellie refuse de rendre sa place à Helen et cette dernière à beau tout tenter, personne ne croit à cette histoire d’échange. Pour Helen, devenue malgré elle la fragile Ellie, plus rien ne rentrera dans l’ordre. Les deux sœurs grandissent dans la peau de l’autre, Ellie s’épanouie enfin en Helen triomphante et Helen sombre, dans la peau de la pauvre Ellie. Le roman d’Ann Morgan est très prometteur, et s’il peut paraitre un peu déroutant par moment, en tous cas il ne déçoit pas. La narratrice, c’est Helen, devenue Ellie malgré elle. Les chapitres alternent entre le présent, ou elle vit une vie de junkie à la dérive, vivotant de minima sociaux en marge de la société, et le passé où elle tente d’abord de faire reconnaitre son bon droit, puis se résigne à en devenir une Ellie plus vraie que nature. Forcément, le dernier chapitre est celui où le passé rejoint le présent. C’est un roman sur la gémellité, c’est sur, mais c’est surtout un roman sur le déterminisme. Une petite fille soumise, maladroite et fragile s’épanouit dés lors que le regard des autres sur elle change. De l’autre côté, une gamine maline, vive, intelligente, finit par devenir ce que les autres voient en elle, une pauvre fille. Ici, c’est le regard d’une mère, d’une institutrice, d’une copine d’école qui façonne la personnalité de chacune des jumelles, comme si elles n’étaient finalement que de la pâte à modeler, au bout du compte. C’est assez flippant, quand on y pense ! Si Helen, au début du roman, nous est antipathique à sa façon de traiter sa sœur, très vite on s’attache à elle et on enrage de voir comment elle se retrouve bloquée définitivement dans la personnalité borderline de sa sœur. Bon, il faut aussi reconnaitre que la famille dans son ensemble semble avoir de vraie disposition aux troubles bipolaires, ce qui en fait le terreau parfait pour l’intrigue. On est peut-être un peu déçu par le chapitre final, qui semble clore cette histoire de façon un peu « facile », et on reste avec la vague impression que tout n’a pas été dit, pas été éclairci. Mais la lecture est agréable, le roman est bien équilibré, c’est un thriller purement psychologique, sans effets de manche et sans esbroufe mais efficace.

  • add_box
    Couverture du livre « À sa place » de Ann Morgan aux éditions Presses De La Cite

    Rose Chambon sur À sa place de Ann Morgan

    Hélène et Elie sont jumelles.
    Hélène est la dominante, Elie semble présenter un léger "retard" "décalage" probablement parce qu'elle est née avec le cordon autour de son cou.
    Hélène ne lui épargne rien, elle lui fait subir sans cesse des "punitions" jusqu'à lui imposer de manger des aliments...
    Voir plus

    Hélène et Elie sont jumelles.
    Hélène est la dominante, Elie semble présenter un léger "retard" "décalage" probablement parce qu'elle est née avec le cordon autour de son cou.
    Hélène ne lui épargne rien, elle lui fait subir sans cesse des "punitions" jusqu'à lui imposer de manger des aliments putrides. Puis elle décide le temps d'une journée, d'inverser leurs rôles pour l'humilier toujours davantage.
    Jusqu'où ira cette inversion ?

    Ce récit est écrit en deux temps, par alternance, chapitre par chapitre, nous voyons les fillettes grandir puis nous voyons évoluer l'une des jumelles devenue adulte. (Cette articulation peut prendre quelques chapitres pour être intégré)

    Cette double lecture nous place sur un fil bien ténu.

    De l'émotion, ce livre n'en manque pas, mais aucune mievrerie ni sentiment à l'eau de rose.

    Nous visitons tous les tréfonds de la pensée et de la mécanique humaine. Jusqu'à la dernière ligne, ce livre dense, riche et très bien construit vous emmènera avec chacun des personnages et spécialement avec Smugge, Trudi, Elie, ...

    Un très grand bravo pour ce livre, que j'ai lu en version Audio et la lectrice est excellente.

    Alors si vous aimez les histoires avec un cheminement psychique complexe, ce livre est pour vous.
    N'hésitez plus.

  • add_box
    Couverture du livre « À sa place » de Ann Morgan aux éditions Presses De La Cite

    Catherine Quart Foisset sur À sa place de Ann Morgan

    Où une mère jette ses filles en pâture...
    *
    Dit comme ça, cela paraît malsain, n'est-ce pas? Oui, c'est exactement le thème de ce thriller psychologique. Et encore, ce n'est que la partie apparente de l'iceberg.
    Avez-vous vu la particularité de la couverture? Cette étrange symétrie? La partie...
    Voir plus

    Où une mère jette ses filles en pâture...
    *
    Dit comme ça, cela paraît malsain, n'est-ce pas? Oui, c'est exactement le thème de ce thriller psychologique. Et encore, ce n'est que la partie apparente de l'iceberg.
    Avez-vous vu la particularité de la couverture? Cette étrange symétrie? La partie floue qui devrait se refléter dans l'eau est très nette, tandis que la fille bien réelle apparaît trouble. Tout cela est confondant.
    *
    Depuis toute petite, j'ai eu ce fantasme d'avoir une soeur jumelle à mes côtés. Pour les farces essentiellement, j'en conviens.
    Ici, dans cette histoire fictionnelle, deux soeurs jumelles vont justement s'échanger leur place , juste une journée, pour un amusement bien innocent.
    Hélas, la facétie tourne court. Ellie reste Helen et vice-versa. Les autres n'y voyant que du feu. Et surtout la mère.
    Étrange.....
    C'est le début d'un chaos indescriptible, un drame aux allures de tragédie grecque.
    *
    Alternant passé et présent, les chapitres se succèdent avec Helen (la vraie) en quête d'identité, surtout pour prouver SA réalité aux yeux des siens.
    C'est douloureux, sensible mais aussi fascinant. Car cette histoire paraît invraisemblable tout de même. Qu'une mère n'arrive pas à reconnaître ses "petites" ? Je me suis laissée happer par cette insoutenable spirale infernale. Une ambiance sombre ne présageant rien de joyeux ou de lumineux.
    *
    Comment ne pas s'attacher à cette fille en détresse? Haïr cette mère castratrice et égoiste (vraiment?). Où les non-dits peuvent déclencher (ou dévoiler) une pathologie mentale, il n'y a qu'un pas.
    Je reproche toutefois une fin un peu légère: le secret de la mère est juste survolé, à peine esquissé.
    *
    Une écriture efficace avec une étude assez poussée sur le profil psychologique de la narratrice.
    Tellement réaliste que la question du mensonge se pose : nous mène-t-elle en bateau depuis le début?
    Qui est qui? Si vous vous la posez, je vous conseille d'ouvrir de livre et de débuter la lecture.
    *
    Lu dans le cadre d'Explobooks

  • add_box
    Couverture du livre « À sa place » de Ann Morgan aux éditions Presses De La Cite

    Cassandre Drd sur À sa place de Ann Morgan

    A sa place est un super thriller psychologique !

    Helen et Ellie sont jumelles. Un jour, Helen décide d’échanger sa place avec Ellie pour faire une blague à leur entourage. Sauf qu’elle commence à se lasser du jeu et qu’Ellie nie être Ellie. Commence alors une descente aux enfers pour Helen...
    Voir plus

    A sa place est un super thriller psychologique !

    Helen et Ellie sont jumelles. Un jour, Helen décide d’échanger sa place avec Ellie pour faire une blague à leur entourage. Sauf qu’elle commence à se lasser du jeu et qu’Ellie nie être Ellie. Commence alors une descente aux enfers pour Helen que tout le monde appellera désormais Ellie, insensible aux appels au secours qu’elle lance face à cet immense mensonge.

    Je voulais absolument lire A sa place après avoir l’avoir découvert sur le blog de Popcorn & Gibberish et je ne le regrette pas ! Je trouve que l’idée de départ est fascinante, deux jumelles échangeant leur place pour le jeu, l’une ne voulant plus retrouver sa véritable identité. Tout ce qui a trait aux jumeaux en général est auréolé d’un certain mystère et en l’occurrence, ça vraiment fonctionné chez moi.

    On ressent beaucoup de choses à la lecture de ce thriller. Agacement, frustration, interrogation, et surtout injustice. Il est absolument terrible d’assister à cet échange entre Ellie et Helen et de voir qu’Ellie ne veut plus lâcher son rôle d’Helen. Cependant, c’est encore plus insupportable et horrible de constater que personne ne se rend compte du subterfuge, et que pire que tout, personne ne croit Helen lorsqu’elle dit être Helen et non Ellie. La frustration est immense, c’est à se tirer les cheveux !

    J’ai trouvé que l’auteure avait fait un choix particulièrement judicieux au niveau de la narration pour rendre les émotions encore plus prégnantes. La narration est en effet divisée en deux. L’une raconte la vie des jumelles, enfants, depuis l’échange jusqu’à l’adolescence avec pour narratrice Helen (qui deviendra Ellie). L’autre raconte, à la troisième personne, la vie présente d’Helen devenue Ellie devenue Smudge. L’alternance d’époques met du rythme dans le récit et du suspens.

    Elle induit effectivement le doute. Lorsque l’on se rend compte de l’état psychologique présent de Smudge (la Helen du présent), on se met à s’interroger. Est-ce que cet échange a bien eu lieu ? Comment se fait-il que personne ne l’ait remarqué s’il est réel ? Comment Ellie peut-elle mentir avec un tel aplomb si elle n’est pas la véritable Helen ? Bref, cette double narration permet aux suspicions de se frayer un chemin dans notre esprit déjà embrumé par l’échange initial et cela rend le récit extrêmement captivant !

    Si j’enlève une étoile à ma note c’est que j’ai un petit bémol en revanche. J’ai été un peu déçue de la révélation finale. En lisant le fin mot de l’histoire avec la confrontation finale entre Helen et sa mère, on se dit « Tout ça pour ça… ». Je n’ai pas été vraiment convaincue et c’est un peu décevant tant tout le reste était incroyable !

    En définitive, si l’on omet ce bémol qui n’enlève en rien toute la folie du roman, je conseille vivement cette lecture palpitante et fascinante !

Bibliographie de Ann Morgan (1)

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !