Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Andrei Kourkov

Andrei Kourkov
Andreï Kourkov est né en Russie en 1961 et vit à Kiev. Il est aujourd'hui un écrivain ukrainien de langue russe. Très doué pour les langues (il en parle sept), il débute sa carrière littéraire pendant son service militaire alors qu'il est gardien de prison à Odessa... Son premier roman, Le Pingou... Voir plus
Andreï Kourkov est né en Russie en 1961 et vit à Kiev. Il est aujourd'hui un écrivain ukrainien de langue russe. Très doué pour les langues (il en parle sept), il débute sa carrière littéraire pendant son service militaire alors qu'il est gardien de prison à Odessa... Son premier roman, Le Pingouin, remporte un succès international. Son oeuvre est aujourd'hui traduite en 36 langues.Il a dernièrement publié Journal de Maïdan, dans lequel il rend compte des évenements qui ont soulevé son pays.

Articles en lien avec Andrei Kourkov (1)

Avis sur cet auteur (19)

  • add_box
    Couverture du livre « Vilnius, Paris, Londres » de Andrei Kourkov aux éditions Liana Levi

    Le Chameau Bleu sur Vilnius, Paris, Londres de Andrei Kourkov

    Une lecture initiée par l'envie de découvrir l'auteur depuis longtemps et à cause du titre lié à un voyage en vue qui se révélera une jolie surprise. On suit le parcours de 3 couples lituaniens et d'une sorte de personnage fantasque digne de contes de fées à partir de l'entrée de la Lituanie...
    Voir plus

    Une lecture initiée par l'envie de découvrir l'auteur depuis longtemps et à cause du titre lié à un voyage en vue qui se révélera une jolie surprise. On suit le parcours de 3 couples lituaniens et d'une sorte de personnage fantasque digne de contes de fées à partir de l'entrée de la Lituanie dans l'Europe. 3 destins éclatés, nous ne retrouverons pas certains le soir des retrouvailles dans la même ferme que le soir de ce repas chez Renata. Le récit de leur périple et de l'évolution de leurs sentiments au gré des déconvenues est agréable à lire. Il n'est pas convenu dans le sens où les rebondissements de leur aventure ne sont pas forcément des clichés. Certains pourront voir la fin avec un retour dans la ferme d'Anyksciai, comme un cycle, comme une sorte de morale invitant à rester chez soi et e pas tenter l'aventure comme certains des couples malheureux de l'histoire. Mais la lecture n'a pas forcément à être aussi simpliste. le portait de la mère de Renata revenu au bercail est en demi-teinte et ne plaide pas en faveur d'un bonheur familial ou d'une sérénité retrouvée. Il y a toujours un sentiment d'un quotidien bancal et incertain.

  • add_box
    Couverture du livre « Les pingouins n'ont jamais froid » de Andrei Kourkov aux éditions Liana Levi

    Fantomas 57 sur Les pingouins n'ont jamais froid de Andrei Kourkov

    La suite déjanté du célèbre " pingouin".
    Après avoir adopté un pingouin neurasthénique dans le premier opus, Micha n'espère qu'une chose....le retrouver au plus vite car il à perdu son étrange compagnon.
    J'ai beaucoup aimé.

    La suite déjanté du célèbre " pingouin".
    Après avoir adopté un pingouin neurasthénique dans le premier opus, Micha n'espère qu'une chose....le retrouver au plus vite car il à perdu son étrange compagnon.
    J'ai beaucoup aimé.

  • add_box
    Couverture du livre « Laitier de nuit » de Andrei Kourkov aux éditions Liana Levi

    Fantomas 57 sur Laitier de nuit de Andrei Kourkov

    Un Kourkov déjanté qui nous dépeint une Ukraine tour à tour étrange, magique où loufoque.
    Tout l'esprit slave y est réuni à travers une mosaïque baroque de personnages admirablement décris.

    Un Kourkov déjanté qui nous dépeint une Ukraine tour à tour étrange, magique où loufoque.
    Tout l'esprit slave y est réuni à travers une mosaïque baroque de personnages admirablement décris.

  • add_box
    Couverture du livre « Le jardinier d'Otchakov » de Andrei Kourkov aux éditions Liana Levi

    jml38 sur Le jardinier d'Otchakov de Andrei Kourkov

    Igor, la trentaine, vit une petite vie tranquille dans la banlieue de Kiev auprès de sa mère Elena, baignant dans une douce oisiveté. La pension de retraite d'Elena et les intérêts fournis régulièrement par un placement leur suffisent pour ne manquer de rien, leur permettant même d'accepter...
    Voir plus

    Igor, la trentaine, vit une petite vie tranquille dans la banlieue de Kiev auprès de sa mère Elena, baignant dans une douce oisiveté. La pension de retraite d'Elena et les intérêts fournis régulièrement par un placement leur suffisent pour ne manquer de rien, leur permettant même d'accepter l'offre de Stepan de les aider à s'occuper de leur jardin, moyennant une petite rétribution, le gîte et le couvert.

    L'arrivée de ce jardinier est le premier bouleversement dans le quotidien d'Igor, qui se prend d'amitié pour cet homme plus âgé, dont le tatouage illisible l'intrigue fortement. Le deuxième bouleversement et non des moindres, se passe lorsqu'Igor se rend à l'anniversaire d'un ami sur le thème rétro, enfilant à l'occasion un uniforme de milicien récupéré par l'intermédiaire de Stepan. Igor se trouve propulsé en 1957 à Otchakov, d'où viennent le jardinier et le costume. Bien que dérouté dans un premier temps, Igor se prend au jeu de se faire passer pour un représentant de l'autorité, entreprenant même une enquête sur un truand réputé dans la ville ayant peut-être un lien avec le père de Stepan.

    Igor commence à mener deux vies parallèles, alternant entre celle quelque peu monotone de 2010 à Irpen et l'existence plus trépidante de 1957 à Otchakov, où une belle poissonnière rousse n'est pas étrangère à son envie d'y retourner. Le danger pour le jeune homme est peut-être de se croire infaillible à une époque qui n'est pas la sienne, de sous-estimer le risque de se mêler des affaires d'individus, dangereux quelle que soit la période, et comme souvent avec le voyage temporel d'interférer dans une histoire déjà écrite.

    Un roman sans prétention dans lequel j'ai surtout vu l'intention de l'auteur de divertir, avec une histoire atypique basée sur un retour dans le passé assez court pour permettre au personnage principal de ne pas être trop déphasé, et suffisamment important pour que les situations de décalages entre les deux époques de l'histoire soient intéressantes. C'est aussi l'occasion de découvrir un peu la vie des Ukrainiens avant et après l'éclatement du bloc soviétique, sans que le côté sociétal ne soit envahissant.